Aller au contenu principal
personnage

Juge de l’application des peines

1 minute
Publié le 12/11/2020 - Mis à jour le 14/11/2020
L'Étudiant

En un coup d'œil

Bac+4 (+ 31 mois)

Niveau d'études nécessaire

Général

Bac conseillé

Forte

Sélectivité des études

Oui

Alternance

Moyenne

Insertion professionnelle

Plus de 2 500 €

Salaire débutant

Présentation
du métier

Description

Description

Dans le jargon judiciaire, on l’appelle le « JAP ». Ce magistrat exerce au sein du Tribunal de Grande Instance (TGI) où sont traitées toutes les affaires de droit commun. Quand une condamnation est prononcée par le tribunal, le juge de l’application des peines doit s’assurer que cette condamnation est appliquée (prison, obligation de soins, etc.).

Lorsqu’il intervient en milieu fermé (prison), il peut proposer des réductions de peine, des régimes de semi-liberté, des permissions de sortie. En milieu ouvert (dans le cas où la personne a été condamnée à une autre peine que de la prison), il contrôle régulièrement le condamné : il s’assure, par exemple, que le travail d’intérêt général a été exécuté. Il s’occupe aussi des probationnaires, c’est-à-dire des personnes tombant sous le coup d’un sursis avec mise à l’épreuve.

Compétences

  • Analyser
  • Décider
  • Contrôler
Formation

Formation

Une première année de master en droit (master 1) ou un diplôme d’IEP (Institut d’Études Politiques) pour pouvoir se présenter au concours de l’ENM (École Nationale de la Magistrature, 250 admis en 2019), voir la fiche « Juge aux affaires familiales ».

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre