Aller au contenu principal

Juriste d’entreprise

3 minutes
Mis à jour le 08/08/2022
youzful logo

Spécialiste du droit, le juriste d’entreprise conseille les grands groupes et les PME (petites et moyennes entreprises) de différents secteurs d’activité. Pour exercer ce métier, une formation en droit de niveau bac + 5 est nécessaire.

En un coup d'œil

Bac+5

Niveau d'études nécessaire

Bac général

Bac conseillé

Forte

Sélectivité des études

Oui

Alternance

Bonne

Insertion professionnelle

Environ 2 500 €

Salaire débutant

Présentation
du métier

Description

Le juriste d'entreprise exerce son activité dans différents types d’entreprises. Elles peuvent être spécialisées dans l’aéronautique, l’édition, la banque, le tourisme… La plupart des juristes d’entreprise sont salariés mais certains peuvent travailler en indépendants sous statut libéral.

Le juriste d’entreprise conseille son employeur (ou client) en matière juridique en veillant au respect des règles, normes et législations.
En fonction de la spécialité en droit choisie, il peut intervenir dans le domaine du droit du travail, droit social, de la propriété intellectuelle, de la construction, de la sécurité au travail, de l’environnement… Le rôle du juriste varie en fonction de la taille de l’entreprise : de très spécialisé à plus généraliste et polyvalent.

Du fait des réglementations et législations croissantes dans de nombreux domaines, les entreprises ont de plus en plus besoin de juristes. C’est donc une profession qui se développe.

Entre 2010 et 2017, les effectifs de juristes d’entreprise ont progressé de 7 %, selon le baromètre des juristes d'entreprise.
Plus de 17 000 personnes exerceraient la profession actuellement en France.

Si vous souhaitez devenir juriste d’entreprise, vous devrez vous engager dans des études supérieures, afin d’obtenir un diplôme de niveau bac + 5 en droit. Vous pourrez espérer un salaire d’environ 2 500 euros brut mensuels lorsque vous débuterez dans la profession.

En ce qui concerne les perspectives de carrière, le juriste peut devenir au bout de quelques années d’expérience, responsable juridique ou directeur des ressources humaines (DRH), s’il est spécialisé en droit du travail.

Le salaire du juriste dépend notamment de la taille de l’entreprise qui l’emploie et de sa spécialisation.
 

L’info en plus

Selon le 2e baromètre national sur la satisfaction des juristes d’entreprise, les juristes sont globalement satisfaits de leur emploi.

81 % des personnes interrogées se considèrent « extrêmement satisfaites » et « satisfaites » de leur travail.

85 % des répondants estiment que l’ambiance au sein de la direction juridique est globalement bonne. 78 % sont par ailleurs globalement satisfaits du rapport présentiel / télétravail.

Néanmoins, 64 % des répondants estiment ne pas avoir globalement de perspectives d’évolution. Par ailleurs, plus de 87 % des personnes interrogées déclarent supporter une charge de travail importante

Description des missions

Le juriste d’entreprise veille à ce que l’entreprise qui l’emploie ait une activité conforme aux règles du droit et aux normes et législations diverses. Il peut intervenir dans le domaine du droit des transports, du droit bancaire, du droit du travail, du droit de l’environnement, du droit sur la protection des données… Il peut être spécialisé sur une thématique ou avoir un profil plus généraliste.

Le métier de juriste exige un important travail de veille : pour l’exercer, il est en effet nécessaire de se tenir informé des évolutions législatives, juridiques et réglementaires pour veiller à ce que les process de l’entreprise respectent ces règles et ces normes et les faire évoluer si besoin.

En cas de litige, le rôle du juriste est de défendre les intérêts de l’entreprise.

Dans le cadre de son travail, le juriste peut parfois faire appel à d’autres professions juridiques, tels que les avocats-conseils ou les fiscalistes.

Compétences

  • Veiller à l'application de la loi
  • Conseiller en matière juridique
  • Intervenir en cas de litige
  • Défendre les intérêts de l'entreprise
  • Se tenir informé des évolutions réglementaires
Formation

Formation et études

Pour devenir juriste d’entreprise, un diplôme de niveau bac + 5 est requis.

Il existe notamment le diplôme de juriste conseil d’entreprise (DJCE) proposé dans 11 universités : Bordeaux, Caen, Cergy-Pontoise, Lyon, Montpellier, Nancy, Paris II, Poitiers, Rennes, Strasbourg et Toulouse.

Plusieurs masters spécialisés sont également proposés dans les universités et permettent de développer les compétences nécessaires pour exercer la profession. Axés droit des affaires, ces cursus peuvent également intégrer d’autres disciplines (gestion, finance, management…).

Certains diplômes d’écoles de commerce et de management permettent également d’exercer le métier.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.