Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Droit

4 minutes
Publié le 09/11/2020 - Mis à jour le 04/04/2022
logo cidj info jeunesse

Magistrats, notaire, auxiliaires de justice, juristes… Le droit regroupe de nombreuses professions. Pour travailler dans le secteur, vous pouvez opter pour des formations courtes, de niveau bac + 2/3 ou pour des cursus plus longs (master, doctorat).

Présentation
du secteur

En France, la justice représente près de 90 000 emplois, selon le ministère de la Justice. Dans la fonction publique, les spécialistes du droit peuvent intervenir dans diverses juridictions : tribunal correctionnel, cour d’assises, conseil de prud’hommes, conseil d’État, tribunal administratif…
Leurs principales missions : assurer le bon fonctionnement du service public de la justice et juger des litiges, conflits, délits ou crimes concernant des affaires impliquant le droit privé (matrimonial, civil, pénal…), ou le droit public (droit fiscal, administratif, constitutionnel).

En parallèle des fonctionnaires et agents publics de la justice, le secteur compte aussi des avocats qui défendent les intérêts d’une partie dans une affaire de justice, des juristes qui travaillent pour des entreprises, des administrateurs judiciaires qui interviennent en cas de difficulté, des mandataires judiciaires qui représentent les créanciers d’une société placée en redressement judiciaire…

Mais tous les métiers du droit n’ont pas le même statut. On peut travailler dans le secteur en étant fonctionnaire comme les juges, les greffiers ou le personnel de l’administration pénitentiaire, salariés comme les juristes d’entreprise et les directeurs juridiques ou exercer en libéral comme les avocats ou certains notaires.

Formations

Certains métiers du droit (greffiers, assistants juridiques, clercs de notaire…) sont accessibles avec des études courtes.
Il existe, par exemple, des formations spécialisées comme le BTS notariat ou le BUT (bachelor universitaire de technologie) carrières juridiques ainsi que des licences professionnelles.
Les formations plus longues (master, magistère, doctorat) permettent de devenir huissier, avocat ou juge.

Parmi les métiers du droit qui recrutent, on retrouve notamment le greffier, le juriste ou le clerc de notaire.

Les métiers du notariat

Au sein de l’office notarial, interviennent des notaires et des clercs de notaire chargés d’authentifier des actes de succession, des contrats de mariage, des promesses de vente…

 

Clerc de notaire

En contact avec les clients, il prépare et rédige l’acte, constitue les dossiers, récupère les justificatifs et les pièces administratives en vue de la rédaction finale de l’acte. Ses domaines d’intervention vont du droit de la famille au droit du patrimoine ou de l’immobilier.

 

Notaire

Nommé par le ministre de la Justice, le notaire est un officier public chargé d’authentifier les actes dans le cadre de ventes immobilières, de testaments, de contrats de mariage, règlements de successions…
Il défend les intérêts de ses clients et a un rôle de conseil : il peut accompagner un créateur d’entreprise, aider un particulier à faire fructifier son patrimoine…

Assistant juridique

De la prise de rendez-vous à la rédaction de courriers en passant pas la préparation de dossiers ou l’organisation de réunions, l’assistant juridique remplit une fonction de secrétariat regroupant diverses tâches.
Il peut travailler dans un cabinet d’avocat, un office notarial, une entreprise…

Juriste

Le juriste intervient dans les dossiers juridiques de l’entreprise : il conseille la société en matière de réglementations pour que ses activités soient en accord avec la législation.
Les grands groupes peuvent se doter d’équipes de juristes. Ils sont dans ce cas spécialisés (dans les assurances, le droit du travail ou la propriété intellectuelle, par exemple).
Ils peuvent être rattachés au département ressources humaines, au service économique ou à la direction de l’entreprise.

Le métier d'avocat et ses grandes spécialités

Il y a, en France, environ 70 000 avocats. Ils peuvent être publicistes et spécialisés dans le droit public, ou privatistes et intervenir dans le droit privé (du droit de l’enfant au droit du travail ou des sociétés). Leur mission : défendre l’intérêt d’une partie lord d’une procédure judiciaire.

 

Avocat en droit public

Il peut être spécialisé en droit administratif, en finances publiques, en droit constitutionnel et assister ses clients publics ou privés dans divers types d’affaires : litiges entre citoyens et administrations en matière de séjour sur le territoire, de permis de construire, d’expropriation, de droit de l’environnement, de droit des marchés publics…

 

Avocat en droit privé

Il peut être généraliste mais la tendance est à une spécialisation de la profession : droit du travail, affaires civiles, droit pénal, droit social, etc.
Ses clients peuvent être des particuliers ou des entreprises.
Il peut jouer un rôle de conseil juridique pour des grands groupes ou pour des entreprises qui ne disposent pas de service juridique en interne.

Juge

Les juges (ou magistrats) sont chargés de statuer sur la résolution d’une procédure judiciaire.
Après avoir écouté les réquisitoires des procureurs de la République et les plaidoiries des parties civiles, après avoir étudié les dossiers, analysé les preuves, ils décident de l’issue à donner à un conflit entre deux parties et de la sanction à appliquer (amende, peine d’emprisonnement).
Si vous vous orientez vers un poste de magistrat, vous aurez accès à diverses spécialités et pourrez devenir juge des enfants, juge aux affaires familiales, juge d’instruction…

Greffier

Le greffier assiste les juges. Il s’occupe de la partie administrative de l’activité du tribunal : il accueille le public, reçoit les requêtes, prépare les dossiers, rédige les procès-verbaux…
Chaque tribunal dispose d’un service de greffe composé d’un greffier en chef et de plusieurs greffiers.

Huissier de justice

Il est chargé de l’exécution d’une décision de justice : il procède aux saisies et aux expulsions et peut requérir l’appui des forces de l’ordre. Il peut jouer un rôle de conciliation et proposer des arrangements à l’amiable.
Il est également compétent pour délivrer des actes authentiques visant à établir la réalité d’une situation (nuisances, abandon de poste, malfaçon…).

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre