Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Social

4 minutes
Publié le 09/11/2020 - Mis à jour le 04/04/2022
logo cidj info jeunesse

Les métiers du social offrent de nombreuses opportunités d’orientations professionnelles et sont ouverts à une grande variété de profils, du CAP au bac + 5. Mais quels sont les métiers du social qui recrutent ? C’est ce que nous allons voir ensemble !

Présentation
du secteur

Formations

Le secteur social recrute principalement dans le domaine des services à la personne. Les travailleurs sociaux se répartissent ainsi majoritairement entre deux domaines :

  • Les métiers de la petite enfance : assistant maternel, auxiliaire petite enfance, etc.
  • Les métiers de l’accompagnement à la personne : éducateur spécialisé, aide à domicile, auxiliaire de vie sociale, assistant de service social, etc.

La majeure partie des travailleurs sociaux sont des agents de la fonction publique territoriale. Il vous faudra alors, dans la plupart des cas, obtenir un diplôme d’État (DE) dans le domaine souhaité ou un agrément.

Pour en savoir plus sur les différentes formations et diplômes du secteur social, nous vous invitons à vous rendre sur solidarites-sante.gouv.fr.

Bon à savoir : Il existe également des métiers du social qui ne nécessitent pas de formation obligatoire.

Les métiers de la petite enfance

Tant qu’il y aura des enfants, il y a aura des besoins dans le domaine de la petite enfance ! La plupart des métiers du secteur sont accessibles avec un niveau CAP. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site emploi-public.fr.

 

Assistante maternelle

Bien que la profession soit accessible aux hommes, elle est en majorité exercée par des femmes. L’assistante maternelle accueille chez elle un ou plusieurs enfants de moins de 3 ans pendant que les parents sont au travail.

Il n’y a pas de condition de diplôme pour devenir assistante maternelle, en revanche il est obligatoire d’obtenir un agrément délivré par les services départementaux de la PMI (Protection maternelle et infantile) pour pouvoir exercer. Dans la plupart des cas, l’assistant maternel travaille en libéral (à son compte).

Nathalie, 47 ans, aujourd’hui auxiliaire de puériculture, nous raconte son parcours dans la petite enfance : « J’ai obtenu mon premier agrément en 1997. Quand j’ai débuté, un agrément était valable pour un enfant seulement. Aujourd’hui, sur le même agrément on a la possibilité de demander une autorisation pour garder trois enfants. Il faut savoir qu’on ne peut pas garder plus de trois enfants dans la journée. En 2005, j’ai réussi mon concours d’auxiliaire puériculture. J’ai ainsi effectué une formation d’un an. En janvier 2007, j’ai obtenu mon DE et depuis j’exerce en crèche. Je suis rentrée en tant que contractuelle et j’ai été titularisée il y a 5 ans maintenant. »

Pour savoir comment obtenir l’agrément pour devenir assistante maternelle, rendez-vous sur service-public.fr.

 

Auxiliaire petite enfance

L’auxiliaire petite enfance travaille dans des structures privées ou publiques qui accueillent les enfants de 3 mois à 3 ans. Ses missions sont multiples et polyvalentes. Il veille au confort, à l’hygiène et à l’accompagnement des tout-petits.

Il n’y a pas de formation obligatoire pour devenir auxiliaire petite enfance, néanmoins le CAP AEPE (Accompagnant éducatif petite enfance) est fortement recommandé.

Bon à savoir : Un titulaire du CAP AEPE peut également devenir Agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem).

Les métiers de l'accompagnement

Les besoins en professionnels dans les différents métiers de la santé et du social augmentent, notamment en raison du vieillissement de la population.

 

Éducateur spécialisé

L’éducateur spécialisé accompagne dans leur quotidien des jeunes en difficulté sociale ou des adultes en situation de handicap. Le plus souvent, il exerce en milieu fermé (centre de rééducation et d’hébergement, maisons d’enfants, hôpitaux…), au sein d’une équipe médico-sociale.

Il faut un niveau d’études bac + 3 pour préparer le diplôme d’État d’éducateur spécialisé (DEES).

Rémi, 29 ans, moniteur éducateur, nous parle de son cursus scolaire : « J’ai suivi une formation en école du travail social. La première année, j’ai été recalé, car je n’avais pas d’expérience dans le domaine. J’ai donc réalisé mon service civique à l’AFEV dans les quartiers populaires de Grenoble. Après cette année au sein de l’association, j’ai pu intégrer l’école et suivre le cursus de deux ans pour obtenir mon DE. Dans le cadre de ma formation, j’ai effectué deux stages : un avec des personnes en situation de handicap et un autre auprès de personnes en difficulté sociale. Depuis la fin de mes études, j’ai travaillé dans trois structures différentes : une maison d’accueil spécialisée (MAS), un foyer et une crèche. Je conseille aux jeunes qui souhaitent exercer ce type de professions de se confronter à la réalité du terrain avant de s’engager. C’est un très beau métier, mais il est aussi très éprouvant. »

 

Aide à domicile et auxiliaire de vie

  • Aide à domicile

Chargé d’accompagner des personnes âgées ou en situation de handicap dans leurs besoins du quotidien, le professionnel de l’aide à domicile doit être présent sur le plan physique et moral. Ses rôles sont polyvalents et varient en fonction des besoins de la personne.

La plupart des formations pour devenir aide à domicile sont accessibles après le brevet des collèges : CAP ou bac pro. L’aide à domicile a la possibilité d’exercer dans une structure ou en libéral.

 

  • Auxiliaire de vie sociale

L’auxiliaire de vie sociale dispose d’un diplôme d’État d’accompagnement éducatif et social (DEAES) de niveau CAP qui atteste le suivi d’une formation adaptée avec une alternance entre théorie et pratique. Il peut ensuite exercer dans des centres d’action sociale, des associations, des entreprises privées ou bien encore, dans le milieu hospitalier et en maison de retraite.

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre