Aller au contenu principal
personnage

Ambulancier

5 minutes
Publié le 14/06/2021 - Mis à jour le 12/07/2021

En un coup d'œil

Brevet des collèges

Niveau d'études nécessaire

Bac général

Bac conseillé

Forte

Sélectivité des études

Oui, mais pas obligatoire

Alternance

Bonne, voire très bonne

Insertion professionnelle

1 500 €

Salaire débutant

Présentation
du métier

Description

Description

Spécialisé dans le transport sanitaire, l’ambulancier est un professionnel de santé qui assure la prise en charge des patients sur prescription médicale. Il est également amené à prodiguer des soins d’urgence, sous délégation du Service d’Aide Médicale Urgente (SAMU), ou des rapatriements sanitaires et intervient dans l’encadrement d’événements sportifs. Il peut exercer au sein d’un organisme d’assistance, dans la fonction publique hospitalière ou une entreprise privée.

Que faire pour devenir ambulancier ?

Si vous souhaitez devenir ambulancier, nul besoin d’un diplôme particulier ou d’études spécifiques. Cependant, il est préférable d’avoir obtenu le Brevet des Collèges pour décrocher votre Diplôme d’État Ambulancier (DEA), obligatoire dans le cadre de votre carrière.

Même si beaucoup de candidats au concours d’entrée sont déjà détenteurs du baccalauréat, 3 conditions sont requises pour exercer ce métier. Alors que faire pour devenir ambulancier ?

  • Vous devez posséder le permis de conduire depuis 3 ans et a minima 2 ans si vous suivez la conduite accompagnée.
  • Vous devez être muni d’une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance, d’un certificat médical de non-contre-indication à la profession, et des vaccinations à jour.
  • Vous devez être formé aux premiers secours d’urgence PSC1 ou présenter un certificat équivalent.

Une fois ces critères remplis, il est temps de vous présenter au concours d’entrée   qui débute par une épreuve écrite d’admissibilité. Elle se divise en 2 parties : 

  • Une épreuve de français correspondant au niveau brevet des collèges. Vous devrez commenter un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social.
  • Une épreuve d’arithmétique, lors de laquelle vous devrez procéder à des opérations et des conversions mathématiques de base.

Vous passerez également une épreuve orale de 20 minutes qui porte sur la culture générale, notamment à propos de l’actualité sanitaire et sociale.

Après la théorie, place à l’expérience sur le terrain ! Afin d’être considéré comme admissible au concours, l’attestation de validation d’un stage de découverte est indispensable. D’une durée de 140 heures (soit 5 semaines environ), vous pouvez effectuer ce stage auprès d’entreprises de transport sanitaire hospitalier ou d’une société d’ambulances. Le diplôme d’État ambulancier et sa préparation sont assurés par des centres agréés par le ministère de la Santé.

Une formation de 6 mois vous sera délivrée au sein d’un institut de formation ambulancier (IFA), d’une structure dédiée comme la Croix-Rouge, une école spécialisée ou un centre hospitalier universitaire (CHU).

Fiche de poste de l’ambulancier

Un ambulancier intervient sur des situations extrêmement variées. Qu’il s’agisse d’un individu en détresse respiratoire, de la chute d’une personne âgée à son domicile ou d’un accouchement, il doit faire preuve d’adaptabilité et de sang-froid en fonction de l’état du patient. Cette diversité d’interventions lui impose d’avoir des bases techniques solides. Il doit également être en capacité de prodiguer les premiers secours en respectant les règles d’hygiène, et connaître les terminologies médicales pour transmettre ses bilans au SAMU.

Devenir ambulancier, c’est aussi passer beaucoup de temps sur la route. Cette profession paramédicale nécessite un réel attrait pour la conduite et la participation à l’entretien des véhicules de transport sanitaire. Celui-ci doit savoir renseigner avec précision et rapidité les différents documents de bord, qu’il s’agisse de feuilles de route ou de bilans SAMU par exemple.

La relation humaine est primordiale, sans oublier un goût prononcé pour le travail en équipe, ainsi que la capacité d'écoute vis-à-vis des patients : rassurer la famille avant le transport et communiquer avec les différents acteurs tout au long du parcours de soins, en veillant à respecter le secret médical qui s’impose. C’est un métier valorisant, fait pour ceux qui souhaitent se mettre au service des autres.

Devenir auxiliaire ambulancier

Les formations courtes vous intéressent ? Dispensées par les instituts de formation d’ambulanciers, ce sont 70 heures, soit 15 jours d’enseignement qui vous permettent d’obtenir une attestation de formation d’auxiliaire ambulancier, ainsi qu’une attestation aux gestes et soins d’urgence niveau 2. Il n’y a pas d’âge ou de niveau d’études requis, ce qui permet une insertion professionnelle rapide.

Avant d’intégrer une formation pour devenir auxiliaire ambulancier, vous devez impérativement avoir en votre possession :

  • Le permis B depuis 3 ans au moins (et 2 ans pour la conduite accompagnée).
  • Un certificat de non-contre-indication à l’exercice de sa profession.
  • Un certificat de vaccination à jour.
  • Une attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’une ambulance.

La fonction d’auxiliaire ambulancier revêt une importance de premier ordre, puisque ce dernier assiste l’ambulancier dans toutes ses missions quotidiennes. Apte à transporter des malades dans un véhicule sanitaire léger (VSL), il assure leur sécurité.

Bon à savoir : l’auxiliaire ambulancier est rémunéré au SMIC. Il peut devenir ambulancier en passant le diplôme d’État. Il n’aura pas à effectuer le stage de 140 heures de découverte et sera dispensé de l'épreuve orale d’admission, à la condition d’avoir exercé en continu à temps plein durant une année.

Devenir taxi ambulancier

Si le secteur médical vous attire et que vous êtes un as de la conduite qui aime le contact humain, pourquoi ne songez-vous pas à devenir taxi ambulancier ?

Rattaché à la catégorie des conducteurs de véhicules sanitaires légers (VSL), votre mission est de transporter les patients vers des structures de soin. Vous devez suivre la formation spécifique aux auxiliaires ambulanciers et répondre aux exigences s’appliquant à l’ensemble de ce secteur professionnel, comme vu précédemment. Si vous le souhaitez, vous pouvez travailler comme salarié, mais également devenir indépendant et créer votre entreprise de transport sanitaire. Pour cela, il vous faut :

  • Disposer d’un véhicule et d’un matériel médical conforme aux normes et aux règles d’hygiène
  • L’obtention de l’agrément préfectoral
  • La souscription aux assurances
  • L’immatriculation de la société d’ambulance
  • Vous enregistrer au répertoire des métiers

Bon à savoir : en tant que taxi ambulancier, vous êtes joignable et disponible sur des plages horaires très larges, de jour comme de nuit, ainsi que le week-end.

Formation
Mentions légales