Aller au contenu principal
personnage

Comment se préparer à un concours d'entrée ?

6 minutes
Publié le 15/11/2021 - Mis à jour le 15/02/2022
logo cidj info jeunesse

Concours pour entrer dans la fonction publique territoriale ou la fonction publique d’État, processus de sélection pour intégrer une école d’ingénieur, un institut d’études politiques, une école de commerce et de management… Vous êtes étudiant et vous vous demandez comment bien préparer un concours ?  Pour réussir un concours de la fonction publique ou en vue d’intégrer une grande école, vous devez réviser tout au long de l’année et vous entraîner. Vous pouvez également participer à des stages ou intégrer des classes préparatoires. Voici nos conseils pour vous préparer au mieux.

Se renseigner sur les conditions d'entrée

Vous envisagez une carrière publique ? Certaines professions exigeant peu de qualifications peuvent recruter à la suite d’une candidature classique (sélection sur CV et entretien d’embauche). Mais la plupart des fonctionnaires sont recrutés sur concours.

En effet, pour travailler dans le service public, vous pouvez, en fonction de votre situation, participer à un concours externe ouvert aux candidats disposant du diplôme requis pour postuler, ou à un concours interne qui s’adresse aux fonctionnaires et agents publics justifiant déjà d’une certaine expérience.

Il existe par ailleurs trois catégories de concours dans la fonction publique : la catégorie A s’adresse aux candidats en possession d’un diplôme de niveau bac + 3 minimum ; pour la catégorie B, un bac + 2 est requis ; la catégorie C est accessible sans diplôme ou avec un CAP/BEP.

En ce qui concerne les grandes écoles d’ingénieurs ou de management et d’autres établissements tels que les instituts d’études politiques, ils recrutent également sur concours. Pour postuler, vous devez aussi posséder un niveau de diplôme déterminé.
Pour commencer, vérifiez que vous avez bien les prérequis nécessaires pour être admissible.

Se renseigner sur les épreuves

Quel que soit le concours que vous envisagez de passer, la première des choses à faire est de vous renseigner sur les épreuves qu’il comporte.

Épreuves écrites de culture générale, dissertation, analyse de synthèse, questions à choix multiples (QCM), résumé de texte, tests de langue… les concours d’entrée comprennent le plus souvent diverses épreuves d’admissibilité.

Si vous les réussissez, vous devrez en général participer à un entretien avec un jury. Lors de cet oral d’admission, vous devrez retenir l’attention du jury et lui prouver que vous avez le profil pour intégrer la formation.

 

Consulter les annales

Pour permettre aux candidats de se préparer et de s’entraîner, les établissements d’enseignement supérieur qui recrutent par concours mettent fréquemment en ligne les examens proposés lors des années précédentes. Vous pouvez généralement consulter ces annales sur le site internet de l’établissement.

Elles vous permettent de découvrir l’intitulé du sujet, le contenu de l’épreuve (texte, visuel, questions…), sa durée et son coefficient.

 

Faire des examens blancs

Vous pouvez reprendre certains sujets des annales pour faire des examens blancs.

Cela vous permettra de vérifier que vous disposez des connaissances nécessaires et des compétences suffisantes pour participer au concours.

Veillez à appliquer les mêmes conditions d’examen que celles imposées le jour J, en particulier le temps imparti.

 

Maîtriser la gestion du temps

Une des difficultés majeures est de bien organiser son temps lors des épreuves. Faire un examen blanc vous permet d’évaluer le temps qui vous sera nécessaire pour chaque phase de travail. Si une épreuve dure 3h, vous pouvez, par exemple, vous entraîner à accorder 30 minutes à la lecture, 30 minutes à l’élaboration du plan et des idées fortes, 1h45 à la rédaction et 15 minutes à la relecture. 

Organiser ses révisions

Préparer un concours ne s’improvise pas. Pour optimiser vos chances de réussite, vous devez réviser vos cours, tout au long de l’année et actualiser vos connaissances de façon régulière.

 

Rédiger des fiches

La fiche est un outil synthétique qui vous permet de facilement mémoriser les éléments clés d’un sujet. Par exemple, si vous rédigez une fiche sur un événement historique, vous devrez mentionner les dates, lieux, personnages, enjeux, éventuellement les causes et conséquences…

Vous pouvez surligner avec des couleurs différentes ces informations pour mieux les retenir.

 

Suivre l’actualité

Vous devez mettre à jour vos connaissances en fonction de l’actualité. Si, par exemple, une loi ou un événement vient impacter un sujet, vous devez vous tenir au courant.
Pour vous informer, lisez la presse. Vous pouvez aussi vous créer des alertes sur les moteurs de recherche. En inscrivant votre e-mail, vous recevrez directement un message vous indiquant s’il y a une actualité sur le thème qui vous intéresse.

 

Se fixer un planning de révision

Préparer un concours est un travail au long cours. Vous devez vous y prendre plusieurs mois à l’avance, idéalement en septembre ou octobre de l’année précédente si le concours est organisé en mai ou en juin.

Veillez régulièrement, par exemple chaque semaine, à rédiger des fiches et à commencer à réviser les cours sur lesquels vous serez susceptible d’être interrogé.

Intégrer une classe préparatoire

Si vous doutez de votre capacité à vous préparer au concours seul ou si vous avez besoin d’une remise à niveau et que vous préférez bénéficier d’un accompagnement, vous pouvez intégrer un stage ou une classe préparatoire (« prépa »).
Certains établissements d’enseignement publics, comme les instituts d’études politiques ou des organismes de formation privés, dispensent ce type de stages pour se préparer aux concours.

Ils peuvent être proposés sous diverses formules : en formation accélérée ou en formation intensive.

Ces stages sont payants et leur coût peut représenter plusieurs centaines d’euros. Renseignez-vous. Vérifiez aussi les avis sur la pédagogie et le contenu de l’enseignement.

 

Formation accélérée et cours du soir

Les formations accélérées se déroulent en général sur plusieurs semaines : elles peuvent intégrer des cours du soir ou des formations à distance. Vous bénéficiez alors de cours en ligne, vous transmettez vos devoirs à des professeurs qui les corrigent. Vous pouvez également poser des questions, participer à des tchats, vous entraîner…

 

Formation intensive

Pour vous préparer au concours que vous visez, vous pouvez également participer à des semaines de stage intensives. Elles se déroulent en général en présentiel.
Les interventions y sont assurées par des professeurs, des universitaires, des professionnels, des membres du jury de concours… Ils vous expliqueront les méthodologies à connaître, vous donneront des conseils pour réviser, vous feront participer à des examens blancs…

 

Les classes préparatoires intégrées :

Certains établissements publics proposent des « classes préparatoires intégrées » ou « Prépa Talents » pour se préparer au mieux à certains concours de la fonction publique.

C’est le cas par exemple de l’École nationale d’administration, de l‘École nationale des finances publiques, de l’École nationale de la magistrature, etc. 

L’objectif de ces classes préparatoires dont l’enseignement dure en général 10 mois, est de promouvoir la diversité et de permettre l’accès à la formation au plus grand nombre.

Elles sont ouvertes à des jeunes issus de foyers aux revenus modestes ou de quartiers prioritaires de la ville.

Les bonnes astuces pour le jour J

Le jour des épreuves, veillez à ne pas arriver en retard ! Pour cela, anticipez et prévoyez une marge de temps d’au moins 20 minutes. Si le concours se déroule dans une ville que vous ne connaissez pas, renseignez-vous en amont sur le temps de parcours nécessaire et les moyens de transport mis à votre disposition.
Si vous êtes loin de votre domicile, il est recommandé de prendre une nuit d’hôtel pour éviter de stresser.

La veille du concours, pensez aussi à préparer les affaires dont vous aurez besoin (pièce d’identité, trousse, bouteille d’eau…).

Le jour J, une fois installé, tâchez de rester zen, respirez profondément et mettez-vous au travail. Concentrez-vous, gardez votre calme et ayez confiance en vous !

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre