Aller au contenu principal
personnage

Que faut-il mettre dans un CV ?

5 minutes
Publié le 03/03/2022
logo agence morse agence editoriale

Le CV, curriculum vitae, constitue le premier document sur lequel les recruteurs se penchent pour examiner une candidature. Celui-ci retrace le parcours professionnel et scolaire d’une personne et complète la lettre de motivation. Il demeure donc primordial de bien mettre en avant les qualités du postulant par rapport au poste convoité. Mise en page, photo, centres d’intérêt… Que mettre dans un CV et comment le rendre impactant ?

Les différents types de CV

On distingue notamment trois grands types de curriculum vitae :

  • Le CV chronologique. Sans doute le plus répandu, il présente sous forme de liste les différentes formations et expériences professionnelles du candidat, de la plus ancienne (au bas de la liste) à la plus récente (en haut de la liste). Ce format se révèle très pratique, les recruteurs le connaissent bien et savent où trouver les informations qu’ils recherchent. Il s’avère parfaitement adapté pour les jeunes actifs, arrivant sur le marché du travail avec une expérience professionnelle relativement courte, ou si toutes vos expériences se révèlent pertinentes pour le poste visé. Le CV chronologique convient aussi très bien aux personnes n’ayant pas de « trou dans leur CV », c’est-à-dire pas de longue période d’inactivité, qui se repère forcément dans ce type de curriculum vitae.
     
  • Le CV thématique. Très apprécié par les recruteurs, ce format met davantage l’accent sur les compétences du candidat. Celles-ci sont introduites dès le début, accompagnées d’exemples d’expériences de mise en pratique. A une époque où les soft skills, qualités de savoir-être, se voient de plus en plus valorisées, mettre en avant ses compétences au lieu de simplement lister ses expériences constitue un vrai plus pour certaines candidatures. Les profils ayant, par exemple, beaucoup d’expérience, peuvent plus facilement les faire ressortir.
     
  • Le CV mixte, ou combiné. Il s’agit d’un mélange des deux précédents modèles. Il prend la forme d’une liste chronologique des différentes expériences et précise pour chacune d’elle les compétences et qualifications acquises. Ce type de CV reste rarement utilisé, ce qui peut donc plaire aux employeurs. En revanche, il devient vite assez long à lire, ce qui peut, paradoxalement, vous desservir.

 

Réaliser un CV en fonction du secteur d’activité

Ce document a pour objectif de mettre en valeur le candidat par rapport au poste visé : il demeure donc important de vérifier, avant chaque candidature, que les éléments clés sont bien visibles. Expérience professionnelle à un poste similaire, formation technique adaptée, qualités humaines mentionnées dans la fiche de poste… Le but du jeu consiste à faire correspondre le plus possible son CV aux attentes du recruteur. En fonction de votre secteur d’activité, il demeure donc important d’adapter votre curriculum vitae :

  • Les professionnels du digital ont tout intérêt à mettre en avant les résultats obtenus chez leurs précédents clients. Ces métiers répondent à un besoin d’amélioration constant de performance, un CV thématique ou classique mentionnant clairement des chiffres et indicateurs de succès semble idéal.
     
  • Les professionnels du marketing et de la communication se doivent de présenter un CV vendeur et original. Ce secteur d’activité reste très concurrentiel et la personnalité des candidats constitue un facteur clé pour se démarquer. Vous pouvez, par exemple, constituer un portfolio contenant vos réalisations.
     
  • Les professionnels de la banque, finance et de la comptabilité œuvrent dans un monde assez confidentiel, axé sur la sécurité. Un CV classique et chronologique listant vos diverses qualifications convient alors très bien, ce format permettant de rassurer l’employeur.
     
  • Les professionnels des ressources humaines savent qu’il leur faut miser sur les soft skills ! Un CV reprenant exactement les valeurs de l’entreprise visée implique que le candidat a bien compris ses enjeux et rassure le recruteur. Les formats chronologiques et thématiques conviennent très bien, que l’on soit un jeune actif débutant ou un professionnel expérimenté.

Les professionnels du commerce et de la vente, quant à eux, doivent indiquer précisément les résultats obtenus lors des précédentes missions. Les différents domaines d’activités des clients doivent aussi apparaître, afin de mettre en valeur l’adaptabilité du candidat.

Quelles informations mettre dans son CV ?

Parmi les informations indispensables à intégrer, on retrouve aussi le titre du CV, qui indique soit le poste occupé, soit l’objectif professionnel. Par ailleurs, la maîtrise de langues étrangères et de certains logiciels représentent des données clés pour certains postes. Les coordonnées de contact doivent aussi apparaître au début du document : nom, numéro de téléphone et adresse mail constituent le minimum.
Pour les détails de votre parcours, trois rubriques distinctes restent de mise.

Quelles sont les trois principales rubriques d’un CV ?

Un curriculum vitae percutant se décline en plusieurs rubriques, dont trois indispensables :

  • Le parcours scolaire, universitaire, les formations et qualifications obtenues. Pour la plupart des entreprises françaises, le cursus de formation du candidat demeure aussi important que son expérience sur le terrain.
  • L’expérience professionnelle. Celle-ci, idéalement en correspondance avec le poste recherché, doit mettre en avant des missions similaires.
  • Les centres d’intérêt. Une partie à ne pas négliger car les centres d’intérêt font ressortir des soft skills que vos expériences professionnelles ne mettent pas forcément en avant. Par exemple, la pratique d’un sport collectif dénote un bon esprit d’équipe.

Ce qu'il ne faut pas mettre dans un CV

Le CV reste un document professionnel, certaines informations s’avèrent donc hors de propos :

  • Les informations trop personnelles comme le statut matrimonial ou les éventuels soucis de santé. Généralement, les candidats indiquent leur âge, mentionnent leur permis de conduire si nécessaire mais, tout comme la photo sur le CV, ces données considérées comme personnelles ne sont pas obligatoires.
  • Les raisons du départ des précédentes entreprises : celles-ci ne regardent que vous !
  • Les expériences inutiles, qui tiennent de la place mais n’apportent rien à votre candidature si elles ne présentent aucun rapport avec le poste en question.
  • Les prétentions salariales. Rien de tel pour dégoûter un recruteur que de revendiquer, d’entrée de jeu, un salaire minimum. Cette mention peut vous faire passer pour une personne inflexible ou trop sûre d’elle.

Modèle de CV

Coordonnées de contact du candidat (nom, adresse e mail, téléphone et réseaux sociaux si pertinents)

Titre du CV (poste actuel ou visé)

Expérience professionnelle

  • Nom de l’entreprise, poste occupé, date : détail des missions
  • Nom de l’entreprise, poste occupé, date : détail des missions

Formation

  • Ecole ou université, diplôme obtenu, année : contenu de la formation
  • Ecole ou université, diplôme obtenu, année : contenu de la formation

Centres d’intérêt

  • Sport
  • Activité culturelle

Langues parlées et logiciels maitrisés

Mentions légales
Logo

Assurance Auto

Description de l'offre

Pour être bien assuré et bénéficier de différents avantages "jeunes conducteurs" dont un stage de conduite post permis offert. 

Je découvre l'offre