Aller au contenu principal
Image bannière
Que choisir entre un contrat pro et d'apprentissage ?
Catégorie

Alternance : quelles différences entre un contrat de professionnalisation et d’apprentissage ?

5 minutes
Mis à jour le 09/11/2022
youzful logo

Les contrats d’apprentissage et de professionnalisation encadrent les formations en alternance qui se déroulent en centres de formation et en entreprise pour une durée définie ou indéterminée.
Les premiers s’adressent à des personnes en formation initiale, les seconds relèvent de la formation continue. Explications.

Bac professionnel, BTS (brevet de technicien supérieur), BUT (bachelor universitaire de technologie), cursus d’ingénieur, master… La plupart des cursus sont accessibles par l’alternance, mode d’enseignement qui permet de bénéficier de cours en organismes de formation et de périodes en entreprise.

Les formations en alternance

Si vous suivez une formation en alternance, vous développerez des compétences en bénéficiant de multiples expériences sur le terrain. Ces périodes en entreprise vous permettront d’apprendre de façon concrète les process et techniques propres au métier que vous visez.
Vous confronterez la théorie acquise en établissement de formation à la réalité pratique que vous découvrirez en entreprise. Vous acquerrez une expérience professionnelle tout au long de votre formation que vous pourrez valoriser lorsque vous chercherez un emploi.

 

Tout type de cursus

Vous pouvez suivre de nombreuses formations en alternance : du CAP au doctorat, dans le domaine de l’informatique, des ressources humaines, du bâtiment et des travaux publics, du management culturel, de la santé, de l’hôtellerie, du social…

Vous pouvez par exemple vous engager dans une formation en alternance d’assistant de direction, ingénieur, technico-commercial, logisticien, etc. Vous pouvez suivre des cursus en alternance à Paris, Toulouse, Strasbourg, Dijon, Pointe-à-Pitre…

 

Trouver une entreprise

Divers types de structures peuvent accueillir des alternants : entreprises privées, organismes publics, structures associatives, artisans… Mais il n’est pas toujours simple de trouver une entreprise qui vous accueillera en alternance.

Vous pouvez par exemple visiter les sites des grandes entreprises ou des fédérations professionnelles qui peuvent mentionner les profils qu’elles recherchent.

N’hésitez pas aussi à privilégier l’approche directe. « Pour trouver une entreprise, j’ai toujours essayé de rencontrer les responsables directement et de façon spontanée. J’expliquais ce que je voulais faire, mon expérience », résume Thomas qui a suivi un BTS travaux publics en apprentissage.

Une fois que vous aurez ciblé l’entreprise d’accueil, vous devrez transmettre un CV et une lettre de motivation en mettant en avant vos points forts et vos raisons de vouloir suivre la formation en alternance.

 

Une bonne insertion professionnelle

Après une formation en alternance, vous multipliez vos chances de trouver un emploi. Selon le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, « les diplômés par la voie de l'alternance bénéficient de meilleures conditions d'insertion que les diplômés en formation initiale sous statut étudiant. Non seulement leurs taux d'insertion sont supérieurs, mais les emplois qu'ils occupent sont en moyenne plus stables, plus qualifiés et plus rémunérateurs ».

Autre avantage : tout au long de votre formation en alternance, vous percevrez un salaire et le coût de vos études sera pris en charge par l’entreprise qui vous accueille. Vous bénéficierez en outre des avantages liés au statut de salarié, tels que les tickets restaurant ou la participation aux frais de transport ou de mutuelle, tout en conservant les atouts de la vie étudiante.

Mais pour réussir vos études en alternance, vous devrez être prêt à assumer, entre les cours en centre de formation et les périodes en entreprise, une charge de travail importante et un rythme intensif. L’alternant a en effet des droits mais aussi des devoirs vis-à-vis de son employeur.

Deux types de contrat

Si vous vous engagez dans une formation en alternance, vous signerez, en fonction de votre profil, un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage. Ils peuvent être conclus sur une durée déterminée (ou limitée) ou sur une période indéterminée.

Le contrat de professionnalisation relève de la formation continue tandis que le contrat d’apprentissage s’adresse à des élèves ou étudiants en formation initiale.
Il existe également des différences de durées de la formation en alternance, d’âge du bénéficiaire et de niveau de salaire entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

 

Zoom sur le contrat d'apprentissage

Pour signer un contrat d’apprentissage, vous devez avoir entre 16 et 29 ans révolus et être inscrit en centre de formation des apprentis (CFA). La limite d’âge peut être portée à 34 ans révolus dans certains cas. Il n’y pas ailleurs pas de limite d’âge pour les travailleurs handicapés ou les sportifs de haut niveau.

Le contrat d’apprentissage peut être conclu pour une durée de 6 mois à 3 ans (4 ans si l’apprenti est en situation de handicap), ou pour une durée indéterminée. Il précise différents points tels que le nom de l’employeur, le diplôme préparé, le salaire, la répartition des heures ou jours en centre de formation et en entreprise…

En fonction de votre âge et du nombre d’années en apprentissage, votre rémunération brute sera comprise entre 453 euros et 1 679 euros (plus si le salaire minimum conventionnel correspondant à l'emploi occupé pendant le contrat est supérieur).

Tout au long de votre formation, vous serez accompagné par un maître d’apprentissage dans l’entreprise qui sera votre référent.

À noter : comme prévu par la loi du 21 février 2022, un apprenti peut désormais suivre son apprentissage dans un pays transfrontalier de la France.

 

Zoom sur le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation s’adresse aux personnes qui souhaitent obtenir un titre professionnel ou un diplôme dans le cadre de la formation continue.

Il peut s’agir de jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, de bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation aux adultes handicapés ou de personnes sortant d’un contrat unique d’insertion (CUI).

Le contrat de professionnalisation peut être conclu pour une période de 6 à 12 mois. Sa durée peut cependant être allongée jusqu'à 36 mois dans certains cas, notamment pour les jeunes de 16 à 25 ans sortis du système scolaire sans qualification ou inscrits depuis plus d’un an à Pôle emploi, pour les bénéficiaires du RSA, etc.

Les employeurs peuvent être tout type de structures du secteur privé (entreprise, organisme associatif, mutuelle, coopérative) ainsi que, dans le secteur public, des Epic (établissements publics industriels et commerciaux) et des entreprises d’armement. Le salarié en alternance est accompagné par un tuteur.

Le contrat précise l’emploi occupé, le salaire, le temps de travail… La rémunération brute équivaut à un pourcentage du Smic (salaire minimum de croissance). Elle varie en fonction de l’âge de la personne formée. Si elle a entre 21 et 25 ans, elle est comprise entre 923 euros et 1 343 euros par mois.
Si elle a 26 ans ou plus, sa rémunération ne peut pas être inférieure au Smic (1 679 euros mensuels), ou à 85 % du salaire minimal prévu par les dispositions conventionnelles applicables dans l'entreprise.

Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.