Aller au contenu principal
Image bannière
Aides financières étudiant

Aides financières aux étudiants : à quoi avez-vous droit ?

6 minutes
Mis à jour le 29/02/2024
logo agence morse agence editoriale

Vous entamez vos études dans l’enseignement supérieur et les fins de mois sont difficiles ? Sachez qu'en tant qu'étudiant, vous pouvez bénéficier de nombreuses aides financières, que vous soyez boursier ou non. Bourses sur critères sociaux du Crous, aide au logement, aide à la mobilité… On fait le point sur les différents dispositifs de l'aide financière étudiant.

Étudiants boursiers : les aides attribuées par le CROUS

Le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires), protagoniste de l'aide étudiante, attribue des aides dès la rentrée universitaire. Sa mission est d'aider les étudiant.es dans leur vie quotidienne, afin de leur permettre de mener à bien leurs études dans les meilleures conditions.

 

La bourse sur critères sociaux (BCS)

La bourse sur critères sociaux (ou BCS), attribuée sous conditions de ressources, est probablement l'aide financière étudiant la plus connue. Pour l'obtenir, vous devez remplir plusieurs critères :

  • avoir moins de 28 ans lors de votre première demande de bourse (au 1er septembre de la rentrée universitaire) ;
  • être inscrit en formation initiale (en France ou dans un autre pays de l’Union européenne) ;
  • intégrer un établissement d’enseignement public ou privé habilité à recevoir des boursiers ;
  • suivre sa formation à plein temps.

Pour l'obtenir, il faut avant tout déposer un dossier social étudiant (DSE). La demande se fait en ligne, sur le site du Crous de votre académie. La bourse est versée pendant toute la durée de l'année scolaire (en général de septembre à juin). Son montant dépend de vos revenus, ou de ceux de votre famille.

Selon votre situation, vous serez classé dans l'un des 8 échelons (0 bis à 7). Depuis la rentrée 2023, on peut devenir éligible à une bourse dès l'échelon 0 bis (1 450 euros par an). Le montant maximum, pour l'échelon 7, est de 6 335 euros.

Le bénéficiaire de cette bourse étudiante a également droit au repas à 1 € dans les Resto'U, ainsi qu'à l'exonération des frais d'inscription et du paiement de la CVEC. Il peut également cumuler sa bourse avec l'aide au mérite, l'aide à la mobilité Parcours-sup, l'aide ponctuelle d'urgence et l'aide à la mobilité internationale.

À savoir : pour calculer vos droits à la bourse et votre échelon, le Crous met à votre disposition un simulateur.

 

L'aide au mérite

L'aide au mérite (appelée aussi "bourse au mérite post bac") est une aide financière étudiant attribuée par le Crous aux étudiants boursiers qui ont obtenu une mention "très bien" au bac. Pour en bénéficier, il suffit d'intégrer un établissement supérieur et d'être éligible à la BCS (ou à une allocation spécifique annuelle).

Vous n'avez pas d'autre démarche à effectuer que le dépôt du DES. Le rectorat transmet au Crous la liste des bacheliers ayant obtenu la mention exigée, et le Crous vous informera de la décision.

Le montant de l'aide au mérite, identique pour tous, est de 900 euros, versés en 9 mensualités. Elle est attribuée pour 3 ans en complément de la BCS, mais elle est supprimée en cas de redoublement (sauf si celui-ci est dû à des raisons de santé).

À savoir : des bourses au mérite peuvent également être attribuées aux bacheliers par des collectivités locales et par certaines banques. Elles sont éventuellement cumulables avec l'aide au mérite de l'État. Renseignez-vous !

 

L'aide à la mobilité nationale

L'aide à la mobilité nationale, gérée par les services du Crous, se décline sous deux formes :

·        l'aide à la mobilité Parcoursup : en cas de changement d'académie après le bac (montant de 500 euros) ;

·       l'aide à la mobilité en master :  en cas de changement d'académie pour une inscription en master (aide de 1 000 euros).

 

L'aide à l'accès au logement

Si vous êtes étudiant boursier, vous pouvez également bénéficier d’un accès prioritaire aux résidences du Crous. Il vous suffit de vous rendre sur le site trouverunlogement.lescrous.fr.

 

L'aide à la mobilité internationale : une aide financière étudiant hors Crous

Si votre projet est de partir étudier à l'étranger, la procédure est un peu différente. Vous devrez compléter un dossier à retirer au service des relations internationales de votre établissement, en précisant votre projet de stage ou d'études. L'aide est de 400 euros par mois (versée en 2 à 9 mensualités). Une aide à la mobilité internationale peut également être attribuée par certaines régions (montant de 200 à 1 100 euros).

Étudiants non boursiers : quelles sont les aides ?

Vous ne pouvez pas bénéficier d’une bourse sur critères sociaux ? Pas de panique, il existe aussi des aides financières étudiantes pour les non boursiers !

 

L'aide au logement

Lorsqu'on démarre ses études, le loyer constitue une part importante du budget mensuel, surtout à Paris. Des aides financières peuvent permettre de faire face à ces frais de logement et d'affronter plus sereinement l'exercice périlleux de la gestion d'un budget étudiant.  

En fonction de votre situation, vous pouvez peut-être prétendre à l'APL (aide personnalisée au logement) ou à l'ALS (allocation logement sociale). Les étudiants isolés ou en couple avec une personne à charge peuvent bénéficier de l'ALF (allocation de logement familiale) Pour connaître vos droits éventuels, la CAF met à votre disposition un simulateur.

Un autre dispositif d'aide financière étudiant, le FSL (fonds de solidarité pour le logement), peut aider à payer les frais d'entrée dans un logement (caution, déménagement…). Le montant de l'aide dépend des revenus, et elle est versée sous forme de prêt ou de subvention.

À savoir: ces aides peuvent également être perçues par les jeunes actifs, en recherche d'emploi ou en parcours d'alternance.

 

Le programme Erasmus+

Le dispositif Erasmus+, programme européen d'échanges inter-établissements, a fait de nombreux émules depuis sa création en 1987. La bourse Erasmus+ est une subvention pour les étudiants boursiers ou non boursiers qui veulent réaliser une partie de leurs études dans un pays européen.  Le montant de l’allocation (entre 225 et 824 euros par mois) varie selon la destination, le projet (études ou stage) et la durée du séjour.  

Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre établissement, qui vous guidera dans vos démarches. Et surtout… anticipez ! Ce projet nécessite en effet entre 6 et 12 mois de préparation.

 

Les aides d'urgences ponctuelle et annuelle

L'aide financière étudiant comprend aussi les aides d'urgence du Crous, accessibles aux boursiers et aux non-boursiers. Si vous traversez une période difficile financièrement, vous pouvez solliciter le FNAU (fonds national d'aide d'urgence) en vous adressant au service social du Crous dont dépend votre établissement. Les aides d'urgence se présentent sous deux formes : l'aide d'urgence ponctuelle et l'aide d'urgence annuelle.

 

Des aides spécifiques pour les jeunes

  • Permis à 1 € par jour

Vous souhaitez passer votre permis de conduire, mais vous n’avez pas le budget nécessaire ? Optez pour le permis à 1 € par jour ! Le remboursement de ce prêt à taux zéro est de 30 € par mois, et les intérêts sont pris en charge par l'État. Pour en bénéficier, il faut choisir une auto-école labellisée et solliciter un prêt dans une banque partenaire.

  • Dispositifs d'Action Logement

Les aides d'Action Logement, acteur de référence du logement social, sont destinées aux jeunes de moins de 30 ans en formation ou en activité. Elles entrent donc dans le cadre de l'aide financière étudiant. L'organisme gère différents dispositifs, dont la garantie Visale, l'aide "Mon Job, Mon Logement", l'aide Mobili-Jeune, l'avance Loca-Pass.

  • Aide à la santé

Les SSE (services de santé étudiante), ex-services de santé sur les campus, dispensent des soins de premier recours et organisent des activités de prévention, de diagnostic et de soin dans les domaines de la santé mentale, de la santé sexuelle (contraception…), des conduites addictives, de la nutrition et de la médecine du sport.

Pour la couverture de vos frais de santé non pris en charge par la Sécurité sociale, vous pouvez peut-être prétendre à la Complémentaire santé solidaire (C2S). Selon vos ressources, elle sera gratuite ou vous coûtera 8 € par mois.

  • Le Pass Culture

Si vous avez 18 ans cette année, vous pouvez bénéficier du Pass Culture. Le gouvernement vous offre 300 € à dépenser exclusivement en produits culturels dans un délai de 24 mois. 

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.