Aller au contenu principal
personnage

Comment réussir sa rentrée à l'université ?

5 minutes
Publié le 19/07/2022 - Mis à jour le 20/07/2022
L'Étudiant

Voilà, vous y êtes presque. Encore quelques jours de vacances et le moment sera venu de faire le grand saut sur les bancs de la Fac. Une première rentrée universitaire souvent synonyme de stress pour les nouveaux étudiants. Il faut dire qu’entre l’université et le lycée, il y a un monde ! Pour autant, pas de panique, voici quelques conseils pour réussir votre rentrée universitaire avec brio.

L’approche de la rentrée universitaire vous tracasse ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul dans ce cas… Et oui, en 2021/2022, les universités françaises comptaient pas moins de 1 634 000 étudiants, soit plus de la moitié des effectifs des études supérieures ! Surtout, rien de plus normal que cette petite boule au ventre à l’approche du jour J, car le passage du lycée à la Fac est rude, tout change du tout au tout. Adieu les petites classes et l’encadrement strict, bonjour les grands amphis et l’autonomie totale.
Cela explique sans doute le taux de décrochage important en première année universitaire, qui avoisine les 30%. C’est beaucoup certes, mais en même temps cela signifie aussi que 70% des néo-étudiants passent le cap de la première année à l’université sans encombre. Et pour peu que vous suiviez ces quelques conseils pour réussir sa rentrée universitaire, vous en ferez très certainement partie.

Faire un repérage des lieux

La rentrée universitaire est un moment important, qui nécessite toute votre attention. Pour arriver l’esprit tranquille à l’université, mieux vaut profiter de la semaine précédente pour prendre vos marques dans votre nouvel environnement. Chaque fac organise des journées d’intégration afin de faire découvrir ses installations et ses programmes. Ces journées sont également l’occasion de discuter avec vos futurs compagnons de promo et donc de ne pas arriver à la rentrée avec la désagréable impression d’être noyé dans la masse.

Aménager son logement à l'avance

Pour bon nombre d’étudiants, rentrée universitaire signifie déménagement dans une nouvelle ville, et donc installation dans un nouveau logement. Et parce que l’arrivée à la Fac est déjà assez perturbante comme ça, l’idéal est de vous créer des repères en amont, en prenant vos marques dans la ville et en préparant votre logement. Concrètement, repérez votre nouvelle boulangerie, votre supérette, vos moyens de transport, votre médecin, votre pharmacie, votre laverie, et bien entendu quelques bars branchés.

Côté logement, concoctez-vous un petit nid douillet et cosy, et surtout n’oubliez pas les fondamentaux : mise en service du gaz, de l’électricité, de l’eau et d’Internet. Souscrivez aussi à une assurance habitation, et, éventuellement, déposez une demande d’aide au logement à la CAF (ou au CROUS si vous êtes logé à l’université).

Assister aux cours et mettre en place un programme d’étude

Ce n’est pas une légende, à la Fac il y a moins d’heures de cours qu’au lycée, les horaires sont moins contraignants, et les contrôles de présence inexistants (sauf en travaux dirigés). Bref, l’autonomie est quasi-totale à l’université ! Mais pour ne pas sombrer dans une procrastination irréversible, il faut vous organiser et être discipliné, et ça commence dès la rentrée universitaire :

 

  • Assistez à tous les cours magistraux : il est très tentant de sécher les cours. Il s’agit pourtant là d’un engrenage fatal ! La présence en cours permet de mieux comprendre la méthode et la logique d’une matière, et de moins travailler chez soi. Et lorsqu’une pédagogie inversée est mise en place par le professeur, il faut lire les cours en amont afin d’être plus actif pendant le cours magistral et ainsi mieux retenir l’information.
     
  • Mettez en forme vos notes chaque jour, en faisant des schémas, des tableaux, et en mettant en avant des transversalités pour transformer vos notes en support de cours. Attention juste à ne pas être trop exhaustif, ces fiches de révision ne doivent pas représenter plus de 10% du volume de notes.
     
  • Mettez en place un emploi du temps hebdomadaire avec des plages de recherche et de révision quotidiennes (au risque de devoir bachoter comme un fou avant les partiels, et ça franchement c’est pas terrible).
     
  • Profitez du week-end pour lire les ouvrages recommandés par les professeurs.
     
  • Créez un groupe de travail sérieux : vous allez vite vous en rendre compte, les travaux de groupe sont fréquents en TD. Pour en tirer le maximum de bénéfices, mieux vaut faire équipe avec des étudiants motivés et travailleurs, tout comme vous quoi !
     
  • Réveillez-vous tous les jours à la même heure, y compris quand il n’y a pas cours (on réserve les grasses matinées au week-end).
     
  • Evitez d’enchainer les soirées étudiantes ou entre amis, afin de ne pas accumuler trop de fatigue.

Travailler sa prise de notes

Ordinateur ou stylo, peu importe, vous devez prendre des notes de manière rapide et efficace. Pour la rapidité, le mieux est de vous créer un système de sigles et d’abréviations personnels correspondant aux mots qui reviennent le plus souvent. Pour l’efficacité, évitez de tout noter sans réfléchir, au contraire écoutez attentivement le professeur pour sélectionner les éléments les plus importants.

Ne pas avoir peur de demander de l'aide

Soyons clair, dans un amphi d’une centaine de personnes, un professeur ne peut pas repérer les étudiants en difficulté. Il ne faut donc pas hésiter à demander de l’aide en l’interpellant, soit en cours, soit par mail, afin d’être certain de bien tout comprendre.

Les séances de tutorat organisées par les étudiants de 3e année ou de master sont aussi très utiles. Concrètement, les étudiants en question sont rétribués par l’université pour préparer des séances de travail aux premières années. Cela permet de revenir, en petit groupe, sur des points qui n’ont pas été assimilés (certaines universités prévoient même des tutorats en ligne).

Dans chaque fac, il y a en plus des professeurs référents, capables de vous renseigner sur votre diplôme, vos cours, vos révisions ou sur l'université en général. En ce qui concerne la vie étudiante, le service social du CROUS ou le service de la vie étudiante sont à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Se renseigner sur les activités extra-scolaires

On l’a vu plus haut, la fac implique une charge de travail importante, mais il ne faut surtout pas négliger les activités extra-scolaires, comme les activités sportives, culturelles ou associatives… Elles participent à votre hygiène de vie et favorisent l’assimilation des informations. Les journées d’intégration de l’université, qui précèdent la rentrée universitaire, sont de bonnes occasions de s’y inscrire.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre