Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Vente

4 minutes
Publié le 09/11/2020 - Mis à jour le 04/04/2022
logo cidj info jeunesse

Les métiers de la vente et du commerce représentent aujourd’hui 3,2 millions de salariés soit 10 % de la population active. Du CAP au bac + 5, le secteur regroupe une grande diversité d’emplois et il recrute ! Mais avec le digital, les métiers évoluent et ont tendance à devenir de plus en plus techniques et spécialisés.

Présentation
du secteur

Les formations des métiers de la vente et du commerce

Il existe des formations dans les différents métiers de la vente à tous les niveaux d’étude.

 

Du CAP au bac pro

Il est possible de démarrer dans les métiers de la vente avec un CAP (certificat d’aptitude professionnelle). Le tout nouveau CAP équipier polyvalent du commerce forme aux techniques de vente de produits ou de services. La grande distribution recrute au niveau CAP des hôtes et hôtesses de caisse, des vendeurs ou encore des magasiniers. Mais avec un bon dossier scolaire, vous pouvez poursuivre vers un bac pro en 2 ans ou une mention complémentaire en 1 an et viser ainsi des postes d’agent commercial, de téléconseiller ou d’employé de libre-service.

 

Du BTS aux écoles de commerce

  • 4 BTS et 1 BTSA

Après un bac sciences et technologie du management et de la gestion (STMG) ou un bac général, vous pouvez opter pour une filière d’étude courte (bac + 2) comme le BTS. Il existe 4 BTS (brevet de technicien supérieur) et 1 BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) spécialisés dans le domaine de la vente : BTS management commercial opérationnel, BTS négociation et digitalisation de la relation client, BTS conseil et commercialisation de solutions techniques, BTS commerce international et BTSA technico-commercial. Ce diplôme de niveau bac + 2 vous permet d’entrer rapidement sur le marché du travail à des postes de chef de rayon, technico-commercial, vendeur négociateur, etc.

 

  • BUT technique de commercialisation

Depuis la rentrée 2021 le DUT de niveau bac + 2 est devenu le BUT (bachelor universitaire de technologie). Ces études forment désormais en 3 ans des commerciaux polyvalents capables de mener une transaction commerciale dans son intégralité (prospection, négociation, fidélisation de la clientèle, réalisation d’un plan de communication commerciale, gestion du stock…). Vous pourrez postuler à des postes d’assistant commercial, de chargé de clientèle, de directeur de magasin, de chef de rayon, de commercial, d'assistant marketing ou encore d'acheteur.

 

  • Les licences professionnelles

Après un bac + 2, vous pouvez continuer votre formation commerciale avec une licence professionnelle. Dans le secteur de la vente, l’offre est très large. La licence pro Distrisup (commerce et distribution) est particulièrement appréciée des employeurs de la grande distribution. Elle mène aux métiers de manager de rayon. L’admission se fait sur dossier et parfois entretien. L’objectif de la licence pro est l’insertion professionnelle. Elle alterne donc stage en entreprise et cours théoriques.

 

  • Les masters et masters d’IAE

Pour les amateurs d’études longues, de nombreux masters concernent le commerce et la vente. Ils sont accessibles après une licence mention économie, gestion, AES (administration économique et sociale) ou une licence LEA (langues étrangères appliquées). Au sein des universités, les IAE (instituts d’administration des entreprises), aussi appelés écoles universitaires de management, proposent des formations de 3e cycle en gestion reconnues à l’échelle internationale. Ces formations mènent à des postes de cadres tel que responsable marketing, consultant, chef de projet…

 

  • Les écoles de commerce ou d’ingénieur

Vous pouvez, dès le bac ou en admission parallèle après un bac + 2 ou bac + 3, vous orienter vers une école de commerce. Il en existe des centaines plus ou moins reconnues. Certaines sont accessibles sur concours avec ou sans prépa, d’autres sur dossier. Elles proposent de nombreuses spécialités dans tous les domaines de la vente et préparent aussi à des cursus spécialisés en commerce international. Un double cursus école de commerce et ingénieur est également très apprécié des entreprises qui recrutent des ingénieurs commerciaux pour leurs compétences techniques et commerciales.

Des métiers de la vente qui évoluent avec la digitalisation des entreprises

L’e-commerce a le vent en poupe : il représente plus de 13 % du commerce de détail contre moins de 10 % en 2019. Plus de 200 000 personnes travaillent dans ce secteur.

La crise sanitaire liée à la Covid-19 n’a fait que renforcer cette progression. Le confinement a démontré l’avantage concurrentiel d’être présent sur Internet. Les entreprises s’orientent toutes progressivement vers une digitalisation de la relation client. Le commercial ne prend plus son téléphone sans connaître un certain nombre d’informations utiles sur ses prospects grâce aux données collectées sur Internet.

Les fonctions commerciales tendent donc à se spécialiser : fidélisation, gestion des clients, analyse et traitement des données. De nouveaux métiers apparaissent comme Business Developper ou Sales ops. Dans les magasins physiques, l’arrivée des caisses automatiques, des drives ou encore des bornes interactives et des tablettes connectées pour gérer les stocks font aussi évoluer tous les métiers de la vente.

Du conseiller de vente au directeur commercial : les qualités pour devenir un bon vendeur

Bien loin, du commercial marchand de tapis, un bon vendeur doit être à l’écoute de ses clients, audacieux, observateur, fin stratège, bon négociateur et bien sûr doté d’un excellent relationnel ainsi que d’une grande résistance au stress. En effet, qu’il soit conseiller de vente, gestionnaire des achats, attaché commercial, simple vendeur ou directeur commercial, ce spécialiste de la vente est de plus en plus mis sous pression pour atteindre ses objectifs financiers.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre