Aller au contenu principal
Image bannière
Comment faire une démission ?

Comment démissionner de son job étudiant ?

5 minutes
Mis à jour le 26/10/2023
logo agence morse agence editoriale

Vous êtes étudiant et vous avez eu la chance de décrocher un contrat de travail, qui vous permet d'accéder à une certaine autonomie ou de financer le projet qui vous tient à cœur. Mais ce travail ne correspond pas à vos attentes, ou une autre opportunité se présente. Quel qu'en soit le motif, vous envisagez une rupture de contrat. Comment se passe la démission d'un job étudiant ? On vous donne quelques pistes pour vous guider dans cette démarche délicate.

Bien réfléchir avant de prendre sa décision

Avant d'envoyer votre lettre de démission, il faut bien avoir à l'esprit que vous avez signé un contrat avec votre employeur. Il n'existe pas de contrat étudiant spécifique, le contrat de travail pour un job étudiant fonctionne donc comme n'importe quel autre contrat de travail.

Les caractéristiques, encadrées par le droit du travail, diffèrent selon le type de contrat que vous avez conclu : contrat à durée déterminée (CDD), contrat à durée indéterminée (CDI), intérim ou contrat saisonnier. Prenez le temps de le relire, afin d'être au clair avec vos droits et obligations, ainsi que celles de votre employeur.

Même si votre décision vous semble irrémédiable, accordez-vous quelques jours de réflexion avant d'envisager la démission du job étudiant que vous avez mis du temps à décrocher. Trouver un job étudiant est souvent une chance. S'engager dans une démission n'est pas neutre, ce choix doit donc être mûri et réfléchi. Démissionner sur un coup de tête, sans motif étayé, peut s'avérer préjudiciable pour la suite de votre carrière.

Une proposition plus alléchante vous attend ailleurs ? Le poste ne correspond pas à ce que vous en attendiez ? L'ambiance de travail est franchement (et objectivement) délétère ? Vous devez déménager pour une raison personnelle ? Si vous pouvez justifier d'un motif légitime défini par la loi, envisagez plutôt une rupture de contrat à l'amiable. L'avantage d'une rupture conventionnelle, c'est qu'elle vous permet de prétendre à des indemnités chômage.

À savoir : le contrat peut être rompu sans préavis pendant les 3 premiers jours, considérés comme une période d'essai. Si la durée du contrat est d'un mois maximum, le Code du travail prévoit un délai de préavis d'1 jour ; pour un contrat de plus d'un mois, le préavis sera de 3 jours ; si aucun contrat n'a été conclu, l'étudiant peut démissionner sans préavis.

Prendre rendez-vous avec son supérieur

Avant d'envoyer votre lettre de rupture de contrat job étudiant, réfléchissez à la meilleure façon de quitter votre employeur. Il est important de prendre les moyens pour partir "proprement", et pour rester en bons termes avec l'équipe. Qu'il s'agisse d'un travail temporaire ne vous dispense pas d'une attitude correcte envers vos supérieurs et les autres salariés. Informez vos collègues, et demandez un entretien avec votre responsable.

 

Expliquer son choix

Même si démissionner est un droit, la démission d'un CDI, d'un CDD ou de toute autre forme de contrat doit être expliquée de vive voix. Dans ces situations embarrassantes, rien ne remplace le dialogue et l'échange, complémentaire à la lettre de rupture de contrat de job étudiant. Préparez votre argumentaire, pour être le plus clair possible lors de votre rencontre. Montrez et démontrez que votre décision est en cohérence avec votre projet personnel.

Si la raison est justifiée, et suffisamment étayée, votre employeur comprendra votre décision. Il pourra même la cautionner et vous encourager dans votre choix. Si vous quittez par exemple un travail en contrat temporaire pour rejoindre un CDI étudiant et travailler pendant toute la durée de vos études, votre employeur ne pourra qu'entendre et admettre vos arguments.

 

Rester honnête

Vous avez tout à gagner à jouer la carte de l'honnêteté et de la transparence, en expliquant sincèrement ce qui vous pousse à partir. Le mensonge est donc à bannir ! Ne prétextez pas avoir trouvé un autre job si ce n'est pas le cas, cela risquerait de nuire à votre réputation. Une attitude éthique, empreinte de savoir-vivre, ne peut que vous servir et préserver votre image.

Quand vous avez rédigé votre lettre de motivation  et votre CV, vous avez peut-être fait figurer un certain nombre de soft skills, ces compétences comportementales tant recherchées par les employeurs. Dans votre démarche de démission du job étudiant pour lequel vous avez été recruté, veillez à ce que votre attitude corresponde aux qualités que vous avez mises en avant sur votre candidature.

 

Rester poli et utiliser les bons mots

Dans la procédure de démission d'un étudiant sous contrat, il convient de mettre les formes, autrement dit de rester courtois et respectueux. Même si vous avez des griefs contre votre responsable, ne le prenez pas de front, et contentez-vous d'évoquer une approche différente dans votre façon de travailler. Évitez de tomber dans la critique, sauf s'il s'agit d'un feedback positif et constructif qui peut servir l'entreprise.

Cette attitude bienveillante vous rendra service à double titre : d'une part pour la suite de votre carrière, et d'autre part pour terminer votre contrat dans les meilleures conditions. Il vous reste peut-être quelques jours à faire, notamment dans le cadre d'un éventuel préavis : autant les effectuer dans la bonne humeur, et ne pas tendre le bâton pour vous faire battre  !

Garder de bons contacts

Après la démission de votre job étudiant, gardez de bons contacts avec l'entreprise qui vous a proposé une embauche en CDD. Déjà, c'est plus sympa, et c'est en plus une bonne stratégie pour l'avenir ! Les réseaux professionnels tels que LinkekIn constituent une grande famille, où les informations circulent à vitesse grand V. Cultiver et soigner son réseau professionnel est le meilleur atout pour trouver de nouvelles opportunités.

Si vous êtes parti dans les règles de l'art, votre employeur ou vos collègues seront davantage enclins à reconnaître votre professionnalisme et votre probité. Pour peu que vous ayez su démontrer vos qualités professionnelles (et personnelles), vos responsables pourront même aller jusqu'à recommander votre candidature, malgré votre départ anticipé.

Et pourquoi, avant de partir, ne pas organiser un pot de départ ? L'objectif de ce rituel traditionnel est de clore un chapitre professionnel sur une note conviviale et festive, et de dire au revoir à chacun. Il permet aussi d'afficher son respect et sa considération pour l'équipe et pour l'entreprise. C'est une façon de terminer sur une impression très positive, pour vous et pour l'équipe que vous avez côtoyée au quotidien.

À savoir : si vous voulez davantage de renseignements sur la rupture du contrat de travail, n'hésitez pas à consulter le site du Ministère du Travail.

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.