Aller au contenu principal
personnage

Doctorat, comment financer sa thèse ?

5 minutes
Publié le 21/01/2022 - Mis à jour le 07/07/2022
logo agence morse agence editoriale

Pour obtenir son grade de docteur, l'étudiant doit soutenir une thèse de recherche. Ce travail au long cours, qui dure au moins trois ans, pose le problème du financement. Divers dispositifs permettent de soutenir financièrement les étudiants en leur attribuant une rémunération, des subventions ou une bourse. Comment financer sa thèse de doctorat ? Sachez que vous pouvez obtenir des aides de l'établissement d'accueil, des entreprises, de votre pays d'origine ou de l'Union européenne, et que vous pouvez faire une thèse en travaillant.

Thèse de doctorat : quelques généralités

Le doctorat est le diplôme le plus élevé au niveau national et international (dans le système anglo-saxon, on parle de Ph. D). Malgré une baisse observée depuis 2009, environ 57 000 étudiants étaient inscrits en doctorat en juin 2021, selon une note officielle publiée pour le compte du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Pour décrocher le grade de docteur, l'étudiant doit préparer une thèse au terme d’une période de recherche qui dure généralement trois ans, parfois davantage. Le projet doctoral est conduit sous la responsabilité d'un directeur/directrice doctoral(e), chargé(e) d'encadrer les travaux de recherche du doctorant.

Vous envisagez de vous engager dans un cursus de doctorat ? En fonction de votre profil et de votre projet, vous pourrez préparer ce diplôme dans l'un des nombreux établissements relevant du ministère de l’Enseignement supérieur. C’est notamment le cas des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (tels que les universités, instituts nationaux polytechniques, écoles normales supérieures), mais aussi des écoles de commerce, écoles d'ingénieurs ou établissements d'enseignement supérieur spécialisés dans l’art, l’agriculture, la culture, etc.

Mais l'aspect financier reste un problème central pour nombre de jeunes chercheurs. Trois doctorants sur quatre inscrits en première année bénéficient d'un financement de thèse.

Le contrat doctoral et les missions complémentaires doctorales

Mis en place en 2009 et accessible aux étudiants inscrits en première année de thèse sans limite d’âge, le contrat doctoral est un contrat de droit public qui vous permet de percevoir une rémunération pour le financement de votre thèse. Vous pouvez signer un contrat doctoral avec votre établissement d'accueil.

La rémunération mensuelle des contrats doctoraux s'élève à 1 866 euros brut à compter du 1er septembre 2021. Dans le cadre de la revalorisation actuelle, elle sera portée à 1 975 € au 1er septembre 2022 et à 2 300 € à partir de 2023. Le contrat est établi pour trois ans, et peut être prolongé dans certaines situations (handicap, maternité, césure...).

Vous souhaiteriez faire une thèse en travaillant ? C'est possible. Dans le cadre du dispositif des missions complémentaires doctorales, les étudiants titulaires d'un contrat doctoral peuvent assurer des missions d'enseignement. Celles-ci comprennent des travaux dirigés (TD) et des travaux pratiques (TP) sur une durée maximale de 64 heures par an. Cette fonction apporte au doctorant un complément de revenu, mais également une expérience formatrice.

D'autres missions complémentaires sont possibles : diffusion de l'information scientifique et technique (rédaction d'articles, animation d'ateliers pédagogiques...), valorisation des résultats de la recherche (recherche d'applications pour une technologie, prospection...), missions d'expertise (étude de marché, conseil...).

Pour effectuer ces tâches, le doctorant doit déposer un dossier de candidature, mais aussi contacter son directeur/directrice de thèse pour évaluer la compatibilité de cet engagement avec l'avancement de sa thèse.

Obtenir un contrat doctoral

Avant d'obtenir un contrat doctoral, il vous faut tout d'abord définir un projet de recherche. Dès le mois de janvier ou février de votre 2e année de master, regardez les sites des écoles doctorales et les programmes doctoraux pour voir si des sujets vous intéressent. Consultez le site de Campus France, qui liste les écoles doctorales, classées par discipline et/ou par localisation. Dès que vous avez arrêté votre choix sur un thème, contactez le chercheur ou l'école doctorale qui a proposé le sujet.

Vous pouvez aussi prendre contact avec un enseignant-chercheur qui vous aidera à définir votre sujet de thèse. Celui-ci doit s'inscrire dans un projet réaliste, et réalisable sur la durée de votre doctorat. La thèse doit également constituer un apport pour le champ scientifique concerné, et le sujet doit être validé par un laboratoire d'accueil. 

Vous transmettrez ensuite votre dossier de candidature, dans les délais impartis, à l’établissement ou à l’organisme de recherche où vous envisagez de faire votre doctorat.

À savoir : avant de rechercher un financement pour votre thèse, prenez soin de vérifier si l'école doctorale que vous visez exige un taux de financement minimal pour pouvoir s'y inscrire.

Le dispositif CIFRE

Vous pouvez également bénéficier d’un financement doctoral via le dispositif CIFRE (Conventions industrielles de formation par la recherche). Plébiscité autant par les laboratoires et les doctorants que par les entreprises, il constitue un levier pour favoriser l'innovation et la compétitivité des entreprises françaises.

Financé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, le CIFRE permet de favoriser l'emploi des titulaires d'un doctorat dans les entreprises ou les collectivités publiques. Celles-ci bénéficient d'une aide financière pour recruter un doctorant et lui confier une mission de recherche qui fera l'objet de sa thèse de doctorat. Les travaux sont encadrés par un laboratoire de recherche, qui doit être rattaché à une école doctorale.

L'entreprise signera avec vous un contrat de droit privé (CDD ou CDI), et vous versera une rémunération mensuelle au moins égale à 1  975  € brut, ce qui vous permettra de faire une thèse en travaillant.

À savoir : ce dispositif est également accessible aux étudiants étrangers, sans condition de nationalité ou d’âge.

D'autres sources de financement

L’Union européenne peut être sollicitée pour le financement d'une thèse, notamment via un dispositif spécifique : le doctorat industriel européen, qui permet de financer des thèses portées par une université et par un partenaire privé. Sa vocation est de renforcer la collaboration des établissements académiques avec le milieu de l'industrie.

N’hésitez pas à vous renseigner dès la 2e année de master sur les nombreux partenaires qui peuvent attribuer des bourses de doctorat :

  • les collectivités territoriales (notamment certaines régions) ;
  • les organismes publics (ADEME, CNRS...) ;
  • les fondations et associations (Association pour la recherche contre le cancer,  Association française contre les myopathies...).

 

Vérifiez aussi les bourses qui sont accordées au niveau international. Certains pays ont en effet instauré des programmes de financement de thèse de doctorat. Si vous êtes un étudiant doctorant étranger, l'espace Campus France de votre pays d'origine vous renseignera.

Par ailleurs, des partenariats sont mis en place entre la France et d’autres pays. C’est le cas, par exemple, de l'Académie de France à Rome (villa Médicis), qui accorde quelques bourses annuelles en histoire de l'art, ou du Fonds France-Berkeley, issu d’un partenariat entre l’université californienne de Berkeley et le ministère des Affaires étrangères français, qui finance des projets interdisciplinaires originaux.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre