Aller au contenu principal
personnage

Doctorat, comment financer sa thèse ?

4 minutes
Publié le 21/01/2022 - Mis à jour le 28/04/2022
logo cidj info jeunesse

Pour obtenir le grade de docteur, il faut soutenir une thèse de recherche. Mais l’élaboration d’une thèse est un travail au long cours qui s’étale sur trois ans au minimum.
Comment financer une thèse ? Il existe divers dispositifs qui permettent de soutenir financièrement les étudiants engagés dans un doctorat.
Ils leur permettent de percevoir une rémunération, des subventions ou une bourse. Zoom sur les différentes façons de financer un doctorat.

En France, environ 70 000 étudiants sont inscrits en doctorat. Pour décrocher le grade de docteur, vous devez préparer une thèse au terme d’une période de recherche qui dure généralement trois ans, parfois davantage. Le doctorat est le diplôme le plus élevé au niveau national et international (dans le système anglo-saxon, on parle de Ph. D).

En fonction de votre profil et de votre projet, vous pouvez préparer un doctorat dans une université, une école de commerce, un établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans l’art, l’agriculture, la culture, etc.

Vous envisagez de vous engager dans un doctorat ? Sachez que, pour soutenir les étudiants se lançant dans ce type de cursus, divers dispositifs ont été mis en place. Ils permettent notamment aux jeunes chercheurs de bénéficier d’un financement de leur thèse.

La plupart du temps, les doctorants signent un contrat de travail avec l’établissement ou la structure qui gère le financement doctoral. Ainsi, environ trois doctorants sur quatre inscrits en première année bénéficient d’un financement.

Le contrat doctoral

Mis en place en 2009, le contrat doctoral est un contrat de droit public qui permet à l’étudiant de percevoir une rémunération pendant la réalisation de sa thèse, et de bénéficier de toutes les garanties sociales d’un contrat de travail.
Centré sur la recherche, ce contrat peut inclure des tâches annexes comme des missions d’enseignement, de conseil, d’information scientifique, etc.

Si vous signez un contrat doctoral, vous percevrez une rémunération mensuelle de 1 769 euros brut. Vous pourrez éventuellement toucher un complément de revenu, notamment si vous effectuez des missions d’enseignement. Dans ce cas, chaque heure est rémunérée au minimum 41,41 euros.

Établi sur une durée de trois ans, le contrat doctoral peut être prolongé dans certains cas (situation de handicap, congé maternité, césure…).

Divers établissements relevant du ministère de l’Enseignement supérieur sont susceptibles de recruter un élève doctorant. C’est le cas par exemple des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel (tels que les universités, instituts nationaux polytechniques, écoles normales supérieures…).

Le contrat doctoral est accessible aux étudiants inscrits en première année de thèse sans limite d’âge.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cette page du site etudiant.gouv.fr.

 

Obtenir un contrat doctoral

Pour postuler à un doctorat, vous devez tout d‘abord définir un projet de recherche.

Vous pouvez pour cela consulter les sites des écoles doctorales et les programmes doctoraux pour voir si des sujets sont proposés, ou vous rapprocher d’un enseignant-chercheur qui vous aidera à définir votre projet de thèse.

Vous devez ensuite transmettre un dossier de candidature à l’établissement ou à l’organisme de recherche où vous envisagez de faire votre doctorat.

Sur le site de Campus France, vous avez accès aux coordonnées des écoles doctorales classées par disciplines de recherche et/ou par localisation.

Le dispositif CIFRE

Vous pouvez également bénéficier d’un financement doctoral via le dispositif CIFRE (Convention industrielle de formation par la recherche), basé sur un partenariat entre le ministère de l’Enseignement supérieur et les acteurs privés.

Il permet à une entreprise de vous embaucher en contrat à durée déterminée ou indéterminée. Votre employeur vous confie une mission de recherche qui fera l’objet de votre thèse de doctorat en lien avec une équipe de recherche universitaire.
En contrepartie, vous percevez une rémunération mensuelle d’environ 1 800 euros net.

À noter : ce dispositif est également accessible aux étudiants étrangers, sans condition de nationalité ou d’âge.

Le laboratoire de recherche qui encadre vos travaux doit cependant être rattaché à une école doctorale.

Pour plus d’infos sur ce dispositif, rendez-vous sur cette page.

D'autres sources de financement

Pour trouver un financement, vous pouvez aussi solliciter l’Union européenne. Il existe par exemple un dispositif spécifique : le doctorat industriel européen. Il permet de financer des thèses portées par une université et par un partenaire privé.

Pour compléter vos possibilités de financement, n’hésitez pas à solliciter d’autres partenaires.
Les collectivités territoriales, en particulier les Régions, peuvent attribuer des bourses de doctorats. C’est le cas par exemple de la Région Grand Est.

Les fondations et associations constituent également une piste. Des structures comme l’Association pour la recherche contre le cancer ou la Fondation pour la recherche médicale peuvent participer au financement de votre thèse.

Vérifiez aussi les bourses qui sont accordées au niveau international.

Des partenariats peuvent avoir été mis en place entre la France et d’autres pays. C’est le cas par exemple de la Villa Médicis (l’Académie de France à Rome) ou du Fonds France-Berkeley, fruit d’un partenariat entre l’université californienne de Berkeley et le ministère des Affaires étrangères français.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre