Aller au contenu principal
personnage

Handicap et études supérieures : comment ça se passe ?

6 minutes
Publié le 07/12/2021 - Mis à jour le 15/02/2022
logo cidj info jeunesse

Aménagements des cours, aides financières, équipements spécifiques… il existe divers dispositifs pour permettre aux étudiants en situation de handicap de suivre un cursus dans le supérieur. Zoom sur les moyens mis en œuvre dans les écoles et les universités.

Vous êtes en situation de handicap et vous envisagez de vous inscrire en études supérieures ? Que vous vous orientez vers un cursus en université ou en école, il est tout à fait possible de suivre des études en bénéficiant de certains dispositifs d’aide et d’accompagnement.
Pour que votre handicap soit pris en compte, vous devez au préalable le faire reconnaître auprès des médecins de la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) qui interviennent dans les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH).

Pour des informations plus détaillées sur la marche à suivre, rendez-vous sur le site monparcourshandicap.

Le handicap dans l'enseignement supérieur : quelques chiffres

La plupart des établissements d’enseignement proposent des aménagements et des aides spécifiques pour accueillir les étudiants en situation de handicap, de plus en plus nombreux dans le supérieur.

À la rentrée 2019, 37 502 étudiants handicapés étaient recensés dans les établissements d’enseignement supérieur publics sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et dans les formations d’enseignement supérieur des lycées publics et privés sous contrat.

En un an, leur effectif a progressé de 8,5 % et depuis 2005, la croissance du nombre d’étudiants en situation de handicap inscrits à l’université est de 12,5 % par an.

Si vous aussi vous envisagez de suivre des études supérieures, contactez directement le ou les établissements que vous visez pour obtenir des informations sur les aides dont vous pourrez bénéficier.

Handicap et études: les services à contacter

Dans chaque université, il existe un service dédié à l’accueil et à l’accompagnement des étudiants en situation de handicap.
Quant aux écoles de commerce, aux formations d’ingénieurs ou à d’autres établissements sélectifs comme les instituts d’études politiques, ils disposent en général d’un référent handicap.

Ces interlocuteurs pourront vous informer sur la marche à suivre et définir avec vous et avec l’équipe enseignante les dispositifs à mettre en place pour vous permettre de suivre plus facilement vos études.

 

Anticiper

Veillez à contacter les référents handicap des établissements plusieurs mois à l’avance. Par exemple, si vous envisagez de passer un concours pour entrer dans une école de commerce en juin, contactez le service dédié au handicap dès le mois de mars.

Vous pourrez bénéficier d’aménagements spécifiques pour passer le concours.

Une procédure particulière sur Parcoursup

Pour les néo-bacheliers, la plupart des inscriptions dans un cursus de l’enseignement supérieur se font sur la plateforme Parcoursup.
Sur le site, des dispositifs spécifiques ont été mis en place pour les étudiants handicapés. Pour chaque formation, un référent handicap est indiqué.

Vous pouvez également appeler le 0 800 400 070 pour être mis en relation avec un conseiller.

Dans la rubrique, « profil / handicap » du dossier, vous aurez accès à une fiche de liaison. Vous pourrez y mentionner votre handicap, expliquer les modalités d’accompagnement dont vous avez bénéficié au lycée et donner toutes les précisions sur les aménagements qui vous paraissent nécessaires pour pouvoir suivre le cursus.

Ces informations seront transmises à la CAES (Commission d’accès à l’enseignement supérieur). C’est également cette commission qui sera votre interlocuteur si la formation dans laquelle vous avez été affecté n’est pas compatible avec votre handicap.

Des parcours aménagés

Tout au long de vos études, des dispositifs peuvent être mis en place pour vous soutenir.
 

Des dispositifs techniques aux aides humaines

Pour suivre les cours, vous pourrez bénéficier d’équipements spécifiques comme un ordinateur avec interface adaptée à votre handicap (par exemple équipé d’un logiciel de grossissement des caractères si vous êtes déficient visuel ou d’un logiciel de transcription instantanée de la parole si vous êtes malentendant).

D’autres dispositifs peuvent vous être proposés en matière d’aménagement des études, comme des enseignements supplémentaires, des dispenses d’assiduité à certains cours ainsi qu’une aide humaine (tutorat, secrétariat) ou des modalités spécifiques d’organisation des examens.

 

L’aménagement des examens

Près de 90 % des étudiants en situation de handicap bénéficient d’aménagements lors des examens.
Ils peuvent bénéficier d’un temps supplémentaire pour passer des épreuves (jusqu’à un tiers de temps en plus en général), être dispensés de certaines, bénéficier d’une aide technique ou humaine, etc.

Les épreuves peuvent également être étalées sur plusieurs sessions.

De même, pour donner toutes leurs chances aux étudiants en situation de handicap au moment des concours, les établissements sélectifs peuvent proposer des aménagements spécifiques comme du temps supplémentaire, des dispenses d’épreuve ou du matériel adapté.

 

Cursus aménagés et formation à distance

En fonction de votre handicap, l’établissement peut également vous proposer de suivre certains cours à distance, en particulier des cours théoriques qui n’exigent pas de manipulation ou de travaux pratiques.

Mettre en place un PAEH

Près des trois quarts des étudiants en situation de handicap inscrits dans les établissements relevant du ministère de l’Enseignement supérieur bénéficient d’un PAEH (plan d'accompagnement de l'étudiant en situation de handicap).
Il est établi en fonction du handicap de l’étudiant en partenariat avec l’équipe pédagogique et enseignante et le service de santé de l’établissement.

Il définit les équipements et aides à mettre en place pour faciliter la scolarité de l’étudiant comme des outils de transcription en braille ou l’intervention d’interprètes en LSF (langue des signes française).

Si vous êtes handicapé moteur et que vous vous déplacez en fauteuil roulant, un repérage sera effectué au préalable pour vérifier l’accessibilité des salles de cours.

Tout au long de votre formation, vous aurez par ailleurs accès à un accompagnement par le service en charge de l’insertion professionnelle. Il pourra vous aider à trouver des stages par exemple.

Les aides financières

Il existe divers dispositifs pour vous soutenir financièrement les étudiants ayant un handicap.
 

La bourse sur critères sociaux

Elle est attribuée en fonction de vos revenus et de vos ressources. Il n’y a pas de limite d’âge si vous êtes en situation de handicap.

Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, vous devez compléter un dossier social étudiant (DSE) avec vos informations et données personnelles.

En tant que boursier, vous pouvez bénéficier de façon prioritaire d’un logement en résidence universitaire. Pour cela, contactez le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Certains logements ont été spécialement aménagés pour les personnes handicapées.

Il existe également une allocation spécifique annuelle qui peut vous être versée en cas de difficultés financières.

Pour plus d’information sur ces différents services et pour compléter votre DSE, rendez-vous sur le site Mes services étudiant.

 

La prestation de compensation du handicap (PCH)

En cas de handicap sévère, cette aide permet de financer certaines dépenses comme l’aménagement de votre logement, de votre véhicule ou l’emploi d’une personne pour les actes de la vie quotidienne.

 

L’allocation aux adultes handicapés (AAH)

Elle est versée sous certaines conditions aux personnes en situation de handicap de 20 ans et plus. L’AAH permet d’avoir un minimum de ressources.

 

L’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)

Si vous avez moins de 20 ans, vos parents peuvent bénéficier de l’AEEH pour vous aider à suivre votre formation.

Pour savoir si vous avez droit à ces diverses aides, adressez-vous à la MDPH.

 

Autres types d’aides

D’autres aides peuvent vous être attribuées pour vous soutenir dans vos études. Elles peuvent être dédiées à la prise en charge de certains frais.

La Conférence des grandes écoles (CGE) a par exemple mis en place des bourses pour soutenir la mobilité internationale des étudiants en situation de handicap.
Pour savoir si de tels dispositifs existent, renseignez-vous directement auprès de votre établissement.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre