Aller au contenu principal
personnage

7 idées pour financer votre projet professionnel étudiant

6 minutes
Publié le 04/11/2020 - Mis à jour le 07/07/2022
logo agence morse agence editoriale

Vous êtes étudiant et vous avez une grande idée qui vous tient à cœur pour vous lancer dans la vie active ? Quel que soit votre projet professionnel, vous aurez besoin de financement pour le concrétiser. Voici sept pistes pour que votre rêve devienne réalité.

1. Je sollicite mon université ou mon école

Commencez par solliciter votre université ou votre école. Elle peut vous soutenir dans la mise en place de votre projet professionnel étudiant par le biais du Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE).

La vocation du FSDIE est d'aider à la mise en place de projets étudiants visant à améliorer la vie de l'ensemble des étudiants de l'établissement : aménagement de lieux de rencontre et d'échange, organisation d'événements culturels  (concert, ciné-débat...) ou de manifestations diverses (salon, forum, congrès...), actions en faveur d'étudiants handicapés ou en difficulté, etc. Les critères prioritaires de financement sont définis au sein de chaque conseil d'université. Trois ou quatre dossiers par établissement sont validés chaque année, après examen par une commission.

Bon à savoir : si vous êtes dans une école (notamment de commerce), il existe aussi des budgets dédiés aux projets étudiants.

2. Je contacte les entreprises

Les entreprises peuvent également participer au financement d’un projet professionnel, par le biais d'appels d'offres, de conventions de mécénat ou de fondations. L'entreprise sera d'autant plus partante pour accorder un coup de pouce que le projet a un rapport direct avec ses activités, ou qu'il est susceptible de mobiliser ses salariés.

Mais elle accordera plutôt des aides en nature, telles que du matériel, des locaux, des boissons ou de la nourriture. En contrepartie, elle pourra vous solliciter pour faire sa publicité lors de l'événement que vous organiserez.

Bon à savoir : pour mettre toutes les chances de votre côté, sollicitez au moins deux financeurs. Veillez également à constituer un dossier synthétique (une idée par page), à montrer en quoi votre initiative est en lien avec les activités du financeur, et à présenter le calendrier imposé pour l’opération.

3. Je pense aux acteurs publics

Les collectivités territoriales (commune, communauté de communes ou d'agglomération, département, région…) peuvent aussi vous accorder une aide pour votre projet professionnel, sous forme de subvention, de crédit d'impôt ou d'avance remboursable. Pour les convaincre, vous devrez montrer dans votre dossier les potentiels bénéfices de votre projet pour les habitants, à plus ou moins long terme.

Pour la reprise ou la création d'entreprise, le site en ligne des CCI (Chambres de commerce et d'industrie) vous donnera de précieuses informations sur les différentes aides aux projets professionnels étudiant : aides sociales (ACRE et aides de Pôle emploi...),  aides fiscales (réduction d'impôt sur le revenu...), accompagnement (Activ Créa de Pôle emploi, AFE...) ou soutien financier (aide de l'Adie, prêt d'honneur d'Initiative France ou du réseau Entreprendre). Il faut savoir que, pour obtenir un prêt d'honneur, il vous faudra présenter un business plan, qui sera examiné par un comité de professionnels.

D'autres organismes œuvrent au soutien et au financement de projets professionnels étudiants, tels que la DRAJES (Direction régionale académique à la jeunesse, à l'engagement et aux sports et de la cohésion sociale), ex DRJSCS, qui accorde des aides ou des bourses pour différents projets, tels que la formation au BAFA-BAFD ; la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) qui favorise des projets culturels et artistiques innovants, et le dispositif Envie d'Agir qui encourage l'initiative des jeunes.

Bon à savoir : le site en ligne du réseau Info Jeunes liste les dispositifs d'aide aux initiatives étudiantes, aussi nombreux que complexes.

 

4. Je participe à des concours

Vous faites partie d'un groupe d’étudiants ou vous représentez une association étudiante ? Si vous présentez un projet novateur visant à améliorer la dynamique de la vie étudiante, vous pouvez solliciter le dispositif Culture-ActionS de votre réseau CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires). Ce financement de projets professionnels cible les initiatives culturelles, citoyennes ou solidaires. Le montant des aides est variable selon les CROUS.

Un concours national est également organisé chaque année par le CNOUS (centre national), en vue de récompenser huit initiatives Culture-ActionS parmi les projets préalablement sélectionnés par les CROUS. Des prix, d'un montant de 1 000 € à 2 000 €, sont attribués pour différentes catégories : Culture, ActionS, Culture scientifique et technique, Jeune talent.

De nombreux autres concours étudiants existent pour vous aider à financer un projet, bénéficier d'un accompagnement ou intégrer un incubateur. Citons par exemple le prix de la Fondation Deloitte pour des projets à vocation sociale ou humanitaire, ou le concours E-Fashion Awards pour les jeunes designers de mode engagés dans une démarche écoresponsable.

5. Je teste le crowfunding

Le crowfunding, ou financement participatif, fait désormais partie des solutions incontournables pour tout projet professionnel étudiant. Il suffit de vous rendre sur une plateforme spécialisée en crowfunding pour solliciter le soutien des internautes sous forme de don, de prêt ou de souscription de titres. Ce concept présente différents avantages : tester l’attrait du marché pour le produit (si vous voulez lancer une start-up), constituer une communauté de "early adopters", et financer votre projet.

6. Je démarche les banques

Faire appel aux établissements bancaires est un autre moyen de décrocher un crédit professionnel. Certes, franchir la porte d'une banque n'est un réflexe spontané pour un entrepreneur en devenir, mais il faut savoir que la mission du banquier ne s'arrête pas à l'aspect commercial. Il est là également pour guider et conseiller, notamment sur le type de prêt adapté aux projets de ses clients.

Son rôle est aussi de financer les projets d'entreprise, il est par conséquent toujours à l'affût de nouveaux talents. Si vous recherchez une aide pour votre projet professionnel, vous n'avez donc rien à perdre :  même si vous êtes étudiant, la démarche de solliciter un crédit bancaire est à tenter. Par contre, la négociation d'un prêt professionnel doit être bien préparée en amont, afin de maîtriser parfaitement votre dossier le jour J. Il faut également savoir que la banque vous demandera un garant. Vous devrez donc trouver dans votre entourage une personne qui acceptera de se porter caution personnelle pour votre projet.

Autre astuce : si vous vous lancez dans une création ou une reprise d'entreprise, vous pouvez utiliser le crédit-bail, ou "leasing", qui vous permettra de financer vos équipements sans faire d'apport ni recourir à un prêt bancaire. Le principe est simple : vous louez votre matériel  (voiture, machine...) auprès d'une société de crédit bail, ce qui présente l'avantage de pouvoir le renouveler facilement.  

7. Je fais appel à un "business angel" ou à un fonds d'investissement

Les business angels (ou "investisseurs providentiels") sont des professionnels qui apportent aux nouvelles entreprises leur soutien financier, leur expérience et leur carnet d'adresses. Ils ont pour mission d'accompagner et de développer les projets innovants, et peuvent éventuellement détenir une part du capital de l'entreprise. Si ce concept vous intéresse pour financer votre projet professionnel étudiant, vous devez déposer un dossier en ligne, sur une plateforme dédiée.

Quant aux fonds d'investissement, il en existe près de 300 en France, regroupés au sein de l'AFIC (Association française des investisseurs pour la croissance). Ce sont des actionnaires professionnels qui achètent des parts de capital d'une entreprise non cotée en bourse.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre