Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Technologies industrielles

4 minutes
Mis à jour le 01/06/2022
youzful logo

Aéronautique, automobile, électronique, textile, verre… le secteur de l’industrie regroupe un grand nombre de spécialités. Mais l’industrie souffre encore d’une mauvaise image alors que les conditions de travail se sont grandement améliorées. Les usines sont entrées dans l’ère du 4.0 et les entreprises offrent des salaires attractifs. Si vous êtes féru de sciences appliquées, le secteur de l’industrie peut vous offrir de beaux parcours professionnels.

Présentation
du secteur

Le secteur industriel est encore souvent associé à des travaux pénibles dans un environnement sale et bruyant. Mais l’usine a beaucoup évolué. Elle est entrée dans l’ère des nouvelles technologies. Le pilotage de la production est bien souvent entièrement réalisé de manière numérique. Les services de production ne sont pas les seuls à recruter. Conception, qualité, sécurité… il existe une grande diversité de métiers à tous les niveaux d’études.

Le secteur apprécie aussi beaucoup l’alternance. L’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) a pour objectif d’atteindre 75 000 jeunes en alternance dans les entreprises de la métallurgie, de l’aéronautique ou de l’automobile d’ici à 2023. Les filles qui ne représentent que 29 % des salariés sont attendues et y ont toute leur place. Si ces métiers vous intéressent, lancez-vous ! Filles ou garçons, il y a de belles carrières à mener dans ce secteur.

Quels sont les métiers dans l'industrie technologique ?

Production, qualité, conception recherche et développement. Il existe des centaines de métiers dans le secteur industriel.

 

Dessinateur industriel

Le dessinateur industriel doit créer un objet (pièce mécanique, outil, circuit électronique…) à partir d'un cahier des charges. Il détermine les caractéristiques (taille, matériau…) de toutes les pièces à fabriquer. Il le représente alors en deux ou trois dimensions grâce aux différents logiciels et au numérique : CAO (conception assistée par ordinateur), DAO (dessins assistés par ordinateur) et TGAO (technologie de groupe assistée par ordinateur), qui serviront ensuite à créer les prototypes.

 

Technicien qualité

Le technicien qualité est chargé de s’assurer de la conformité des produits finis avant leur sortie de l’usine. Pour cela, il travaille en collaboration avec l’équipe de production. Il effectue les contrôles à chaque étape de la production. Si un produit défectueux est signalé (par la fabrication, par le service client…), il doit résoudre le problème, analyser son origine et proposer une solution.

 

Ingénieur de production

L’ingénieur de production supervise le processus de fabrication des produits dans un atelier ou une ligne de production. C’est lui qui détermine les objectifs de production, coordonne toutes les phases du processus de production, s’assure du bon déroulement de la fabrication et contribue à l’amélioration des produits, des procédés et process.

Quelles études pour travailler dans le domaine des technologies industrielles ?

Du CAP au bac

Un CAP ou un bac pro permettent de travailler comme opérateur dans la production industrielle. Il existe de nombreux diplômes préparant à différentes spécialités : le CAP construction des carrosseries dans l’automobile, le CAP conducteur d'installations de production, le bac pro maintenance des systèmes de production connectés (MSPC), le bac pro technicien en réalisation de produits mécaniques... Le bac techno sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) s'adresse à celles et ceux qui s'intéressent à l'industrie, à l'innovation technologique et à la préservation de l'environnement.

 

BTS, BUT

Avec un BTS ou un BUT, vous pourrez accéder à des postes de technicien de fabrication ou d'essais et d'automaticien.

  • Les BTS : en mécanique, électronique ou électrotechnique, vous n’aurez que l’embarras du choix. Il existe des BTS très spécialisés, le BTS Europlastic et composite par exemple ou plus généralistes, comme le BTS conception des produits industriels (CPI).
  • Les BUT : depuis 2021, le BUT (bachelor universitaire de technologie) se prépare en 3 ans après le bac dans un IUT (institut universitaire de technologie) rattaché à une université. Le BUT génie industriel et maintenance (GIM) forme des professionnels de la maintenance des équipements et de l'amélioration des systèmes industriels. Le BUT génie mécanique et productique (GMP) forme des généralistes de la mécanique.

 

Prépa ATS ingénierie industrielle

Les titulaires d’un BTS (brevet de technicien supérieur) ou d’un BUT peuvent poursuivre en prépa ATS (adaptation technicien supérieur) ingénierie industrielle pour intégrer une école d’ingénieurs.

 

Licences professionnelles

Il existe près d'une centaine de licences pro, accessibles après un bac + 2, liées au secteur industriel : en ingénierie industrielle, génie des systèmes, organisation et gestion de production, génie des procédés…

 

Licences

Les licences du secteur technologique comportent des mentions sciences pour l’ingénieur, sciences et technologies ou électronique, énergie électrique, automatique. Les deux premières années sont pluridisciplinaires puis les étudiants se spécialisent en L3. Avec une licence, vous pouvez tenter d'intégrer une école d'ingénieurs, sur concours ou sur dossier. Vous pouvez aussi continuer en master mais vous ne serez pas titulaire d’un diplôme d’ingénieur.

 

 

Les écoles d’ingénieurs

Vous pourrez intégrer une école d’ingénieurs après une prépa MP (maths-physique), PC (physique-chimie), PSI (physique et sciences de l'ingénieur), PT (physique et technologie). Si vous avez passé un bac techno ou un bac pro dans l'industrie, il existe aussi une prépa pour vous : la prépa TSI (technologie et sciences industrielles). Certaines écoles recrutent directement après un bac général à dominante scientifique ou un bac STI2D, sur concours ou sur dossier. Le cursus comprend un cycle préparatoire intégré de 2 ans, puis un cycle d'ingénieur sur 3 ans.

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.