Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Sciences de la vie

4 minutes
Publié le 09/11/2020 - Mis à jour le 01/06/2022
youzful logo

Derrière le terme sciences de la vie se cachent de nombreuses spécialités liées à l’étude du vivant (botanique, biochimie, biotechnologie, agronomie ou écologie, pour ne citer qu’elles). Les études dans ces domaines offrent de multiples débouchés. Des secteurs tels que l’alimentation, la santé ou l’environnement sont en plein essor.

Présentation
du secteur

De la pharmacie à l’agroalimentaire ou l’informatique, les diplômés du secteur de la biologie peuvent travailler dans de nombreux domaines. Les industries agroalimentaires recrutent ingénieurs et techniciens, chargés de développer de nouveaux produits alimentaires. Le secteur des biotechonologies est en plein essor. L’association France Biotech prévoit que d’ici à 2030, la « healthtech » pourrait générer 180 000 emplois contre 50 000 actuellement. La bio-informatique, qui permet de stocker et d’analyser un important volume de données en biologie a aussi le vent en poupe. Les bio-informaticiens vont être des profils recherchés dans les prochaines années. De leur côté, les secteurs du médicament et du bio-contrôle sont en forte expansion. Les études en sciences de la vie ne manquent donc pas de débouchés. Il ne vous reste qu’à choisir la spécialité qui vous convient.

Quels sont les métiers dans la biologie ?

Technicien biologiste

Le technicien biologiste travaille dans un laboratoire. Il est chargé de réaliser les analyses sur des organismes vivants suivant des techniques particulières de culture, de biochimie, d'immunologie… Selon le lieu où il exerce, son activité varie. Il peut travailler en biologie médicale, dans l'industrie agroalimentaire, pharmaceutique, la recherche ou le traitement des pollutions.

 

Bio-informaticien

Le bio-informaticien conçoit ou achète des logiciels qui doivent répondre à des problématiques spécifiques du secteur de la santé, dans le but d’améliorer et de répondre aux besoins des patients. Il travaille dans les biotechnologies, en recherche et en production, dans un laboratoire de recherche public ou privé, un laboratoire d’analyses ou de contrôle ou encore au sein d’un groupe industriel agrochimique ou pharmaceutique.

 

Botaniste

Le botaniste est un chercheur dans le domaine du végétal. Ce spécialiste alterne entre prélèvement sur le terrain et recherche en laboratoire. Son rôle est d’observer la flore, de recenser de nouvelles espèces, de répertorier les plantes observées sur un territoire, d’analyser ces végétaux. Ces découvertes intéressent différents secteurs comme l'agroalimentaire, la cosmétique et la pharmacologie, la protection de l'environnement ou encore l’agriculture.

Quelles études pour travailler dans le domaine des sciences de la vie ?

Du CAP au bac

Avec un CAP employé technique de laboratoire ou un bac pro laboratoire contrôle qualité (LCQ), il est possible d'occuper un poste d'opérateur dans le domaine de la biologie. Le bac techno sciences et technologies de laboratoire (STL) spécialité biochimie-biologie-biotechnologie permet de poursuivre des études supérieures en BTS ou en BUT spécialisés en biologie, chimie, agroalimentaire, hygiène et environnement. Le bac techno sciences et technologies de l'agronomie et du vivant (Stav) permet, quant à lui, de continuer en BTSA analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques (Anabiotec) ou en BUT génie biologique (GB).

 

BTS ou BUT : près de 40 spécialités

Il existe de nombreux BTS et BUT dans le domaine des sciences de la vie : BTS analyses de biologie médicale (ABM), BTS bio-analyses et contrôle, BTS biotechnologie, BTS métiers de l’eau, BUT hygiène-sécurité-environnement (HSE) ou BUT génie biologique. Dans le domaine agricole, vous pouvez aussi opter pour le BTSA analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques (Anabiotec).

 

Licences pro

Il existe aussi des licences pro, accessibles après un bac + 2, dans le domaine de la biologie. Citons la licence pro mention bio-industries et biotechnologies. Ce diplôme vise une insertion professionnelle rapide.

 

Licences et masters

À l’université, deux mentions sont tournées vers les sciences du vivant : la licence sciences de la vie (SV) et la licence sciences de la vie et de la Terre (SVT). Au sein de ces licences, différents parcours sont possibles dans des domaines tels que sciences de la santé, biologie, biochimie, biologie moléculaire, sciences de l’environnement, génétique, etc., mais aussi enseignement ou métiers de l’éducation pour poursuivre en master métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF).

 

Écoles d’ingénieurs et spécialisées

Certains établissements privés, comme l’ESTBB (École supérieure biologie-biochimie-biotechnologies), l’ESTBA (École supérieure des techniques de biologie appliquée) ou encore Bio3 Institute proposent des spécialisations (licence pro, bachelor) en biotechnologie ou biophysique, accessibles en 1 an après un bac + 2 en alternance.

Une quarantaine de formations sont proposées en biologie, agroalimentaire, géologie, agronomie, géosciences, bio-ingénierie et nanotechnologies, biologie industrielle, génie biologique ou biomédical, ingénierie et santé… Le recrutement dans les écoles se fait sur concours après une prépa BCPST (biologie, chimie, physique et sciences de la Terre), appelée aussi Agro-Véto. Celles qui recrutent au niveau bac ont chacune leur procédure sur dossier ou concours. Des places sont proposées en admission parallèle aux titulaires d’un BTS, d’un BUT (ex-DUT), d’une licence ou d’un master 1.

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.