Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Police

4 minutes
Mis à jour le 20/05/2022
youzful logo

Vous aimez les métiers de terrain et vous avez à cœur de défendre la nation ? Pourquoi ne pas rejoindre les rangs de la police nationale ? Le secteur de la police nationale propose plus d’une centaine de métiers. En 2022, la police a prévu de recruter 7 000 agents, du gardien de la paix au commissaire de police.

Présentation
du secteur

Plus de 150 000 policiers veillent sur les citoyens et protègent notre territoire. Ce sont des agents de la fonction publique qui travaillent pour le ministère de l’Intérieur. Ils sont recrutés sur concours.

Selon vos envies et votre niveau scolaire, vous pourrez choisir parmi plus de 100 métiers répartis dans 9 domaines : sécurité générale, investigation, police scientifique, renseignement, ordre public, sécurisation des frontières, coopération internationale, contrôle interne, fonctions support.

Tous ces métiers ne sont pas sans danger. Ils demandent courage et dépassement de soi. Sachez aussi que les fonctionnaires de police peuvent travailler de jour comme de nuit.

Quels sont les métiers de la police nationale ?

Il existe plus de 100 métiers de la police nationale.

 

Gardien de la paix

Le gardien de la paix est un agent de terrain. Ses missions sont très variées selon le service de police dans lequel il est affecté. Il peut patrouiller en voiture dans un secteur et veiller au respect des lois, garder un bâtiment, gérer la circulation, constater les accidents, surveiller les manifestations, porter assistance aux personnes en difficulté. S’il travaille dans un service de police judiciaire, il participe aux enquêtes de police et peut même avoir ses propres dossiers.

 

Officier de police judiciaire

L’officier de police judiciaire est l’adjoint du commissaire. Il va constater les crimes et les délits puis mène les enquêtes sur le terrain pour collecter des preuves et interpeller les auteurs. Pour cela, il organise des opérations de surveillance et des perquisitions, convoque suspects et témoins à des auditions et dresse des procès-verbaux. Il a aussi le pouvoir de placer en garde à vue ceux qu’il soupçonne. C’est un métier stressant et dangereux où l’on ne compte pas ses heures.

 

Commissaire de police

Le commissaire de police est le responsable hiérarchique du service dont il a la charge. C’est lui qui coordonne l’action de ses hommes sur le terrain pour assurer, selon son service de rattachement, le maintien de l’ordre public, la défense du territoire, l’investigation et la recherche, la sécurité routière, la police de proximité et tous les aspects financiers de la criminalité organisée : blanchiment d'argent, escroqueries... Il est également en lien avec d’autres personnalités ou services de l’État comme le préfet, le procureur, des organismes sociaux ou éducatifs.

 

Police technique et scientifique (PTS)

Avec l’évolution des technologies, le rôle de la police scientifique est de plus en plus important pour trouver des preuves et démasquer les coupables. Vous pouvez être recruté à différents niveaux de responsabilité : technicien, technicien principal ou ingénieur. Les agents de la police scientifique effectuent sur le terrain des recherches de traces et d’indices qu’ils analyseront ensuite en laboratoire afin d’aider les officiers dans leur enquête. Les ingénieurs encadrent le personnel placé sous leur autorité et peuvent aussi avoir la responsabilité de la direction ou de l’encadrement de services ou d’unités de PTS, en fonction de leurs compétences.
 

Quelles études suivre pour travailler dans la police nationale ?

Du gardien de la paix au commissaire, tous les postes de la police nationale sont ouverts sur concours internes ou externes :

 

Gardien de la paix 

Le concours est ouvert aux candidats titulaires du bac ou équivalent. Il faut avoir plus de 17 et moins de 45 ans au 1er janvier de l'année du concours (sauf dérogations).

Trois concours existent :

  • concours national à affectation en Île-de-France ;
  • concours national à affectation nationale ;
  • concours déconcentré en outre-mer.

Les élèves partent ensuite en formation en alternance dans l’une des 11 écoles nationales de police pendant deux ans. La formation comprend 12 mois d’école et 12 mois de stage.

 

Officier de police

Le concours est accessible aux candidats de 18 à 35 ans, ayant un niveau bac +3, de préférence en droit. Les épreuves sont réparties en 3 phases : l’admissibilité, la préadmission et l’admission. Une fois le concours réussi, vous intégrerez l’École nationale supérieure de la police nationale (ENSP) à Cannes-Écluse (77) en septembre. La formation dure 18 mois. Elle est rémunérée (1 391 euros) et vous êtes hébergé gratuitement.

 

Commissaire de police

Pour se présenter au concours de commissaire de police, vous devez être titulaire d’un master 2 et avoir entre 18 et 35 ans. Comme pour le concours d’officier de police, les épreuves sont réparties en 3 phases : l’admissibilité, la préadmission et l’admission. Si vous réussissez le concours, vous intégrerez l’École nationale supérieure de la police nationale (ENSP) à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or (69) en septembre de chaque année. La formation est de 22 mois, répartie entre 10 mois d’école et 12 mois de pratique.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.