Aller au contenu principal

Ambulancier

3 minutes
Mis à jour le 07/02/2023
youzful logo

Spécialisé dans le transport sanitaire, l’ambulancier peut travailler pour la fonction publique hospitalière, pour une entreprise privée ou exercer à son compte. Si vous envisagez de devenir ambulancier, vous devrez suivre une formation accessible sur concours en vue d’obtenir le diplôme d’État d’ambulancier.

En un coup d'œil

Diplôme d’État d’ambulancier (niveau CAP)

Niveau d'études nécessaire

Pas de bac nécessaire

Bac conseillé

Moyenne

Sélectivité des études

Oui

Alternance

Bonne

Insertion professionnelle

A partir de 1 600€

Salaire débutant

Présentation
du métier

Description

L’ambulancier est un conducteur qui intervient dans un cadre spécifique : le secteur médical. Il travaille au quotidien au contact des patients, médecins, infirmiers, aides-soignants, pompiers, etc.
Son rôle : transporter des personnes blessées ou malades dans un véhicule aménagé, spécialement dédié au transport sanitaire et équipé de matériel médical (brancard, oxygène portable, défibrillateur, colliers cervicaux, trousse de secours, gants chirurgicaux…).

Au-delà de la conduite, l’ambulancier doit être capable de prodiguer des soins d’urgence aux patients. Il a donc à la fois un rôle de transporteur spécialisé et d’auxiliaire sanitaire. 

Pour exercer en tant qu’ambulancier, il faut donc faire preuve de sang-froid, d’adaptabilité et de réactivité, maîtriser les gestes de premiers secours et respecter les normes d’hygiène et de sécurité.

Le métier d’ambulancier est accessible avec un diplôme d’État et requiert le permis de conduire (permis B).
Les auxiliaires ambulanciers, qui interviennent aux côtés des ambulanciers, peuvent quant à eux exercer même s’ils ne justifient pas du diplôme d’État d’ambulancier (une formation est cependant requise). 

L’ambulancier peut travailler pour la fonction publique hospitalière et intégrer le SAMU/SMUR (Service d'aide médicale d'urgence/Service mobilité d'urgence et de réanimation). 

Il peut exercer au sein d’un organisme d’assistance ou être salarié d’une entreprise privée.

Certains ambulanciers travaillent sous statut d’auto-entrepreneur. Mais pour exercer à leur compte, ils doivent au préalable obtenir l'agrément des services préfectoraux et disposer d’un véhicule homologué. 

Comme la plupart des métiers de la santé, la profession d’ambulancier recrute : il y a chaque année plusieurs milliers de postes à pourvoir

Le salaire d’un ambulancier débute aux alentours de 1 600 € brut mensuels et s’établit autour de 2 000 à 2 200 € après quelques années d’expérience.
Un ambulancier auto-entrepreneur peut percevoir des rémunérations supérieures mais il doit au départ investir dans une ambulance dont l’achat représente un coût élevé (à partir de 30 000 €).

Au cours de sa carrière, un ambulancier peut se spécialiser, par exemple dans le transport sanitaire pédiatrique. Il peut évoluer vers un poste de régulateur en transport sanitaire ou changer de métier et s’orienter, par exemple, vers un emploi d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture pour lesquels il bénéficiera de dispenses de formation. 

Description des missions

L’ambulancier assure la prise en charge des patients sur prescription médicale ou dans le cadre de l’aide médicale d’urgence.

Il peut intervenir dans diverses situations : pour ramener un patient à son domicile après une opération, pour transporter un patient à l’hôpital à la suite d’un accident de la route, d’une chute, d’un arrêt cardiaque, etc.
Il aide le patient à se déplacer jusqu’au véhicule et peut, pour cela, être amené à utiliser un brancard.

L’ambulancier surveille l’état du malade ou du blessé et utilise, si nécessaire, du matériel médical (insufflateur manuel, oxygène, défibrillateur…).
Il transmet les informations à l’équipe médicale et au personnel soignant. 

L’ambulancier travaille toujours en binôme et doit être accompagné d’un coéquipier ou d’une coéquipière (qui est souvent un auxiliaire ambulancier). 

Compétences

  • Transporter le patient
  • Surveiller l’état du malade ou du blessé
  • Effectuer des gestes de soins d’urgence
  • Transmettre les informations au personnel soignant
Formation

Formations et études

Si vous souhaitez devenir ambulancier, vous devrez suivre une formation spécifique en vue d’obtenir le diplôme d'État d'ambulancier (DEA).

Vous devrez pour cela réussir le concours d’entrée et les épreuves d’admission (dossier, stage d’observation d’une durée de 70h, entretien).

La formation d’ambulancier est dispensée dans diverses structures : IFA (Instituts de formation d'ambulancier) mais aussi CHU (centres hospitaliers universitaires), établissements de la Croix Rouge....

La formation dure environ 18 semaines. Elle comprend 630h de cours : 455h d’enseignement théorique en institut de formation et 175h d’enseignement pratique (stage).
Au programme : des cours sur les gestes à connaître en cas d’urgence, les moyens d’évaluer l’état du patient, de communiquer avec lui, les règles d’hygiène et de sécurité, etc.

Le DEA est un diplôme de niveau 3 (niveau CAP : certificat d’aptitude professionnelle).

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.