Aller au contenu principal
Image bannière
Comment devenir fille au pair ?

Partir au pair : les clés pour réussir son séjour

6 minutes
Mis à jour le 26/10/2023
logo agence morse agence editoriale

Vous avez entre 18 et 30 ans et vous voulez partir à la découverte d'un nouveau pays et à la rencontre de ses habitants, tout en perfectionnant votre niveau de langue ? Devenir jeune au pair est un moyen peu coûteux, qui vous permettra de vous imprégner de la culture du pays d'accueil en vivant en immersion dans une famille. Garçon ou fille au pair, comment ça marche ? Quelles  démarches engager pour se lancer en toute sécurité dans cette aventure  ?

Jeune au pair, qu'est-ce que c'est ?

Séjour au pair : définition

Devenir au pair,  c'est intégrer une famille d'accueil à l'étranger pour s'occuper des enfants et assurer quelques tâches ménagères, contre une petite rémunération considérée comme de l'argent de poche. Le jeune accueilli partage la vie de la famille, et notamment les repas.

Les tâches classiques de la jeune fille au pair (ou du garçon... oui, c'est possible !) sont d'assurer le lever et le petit-déjeuner des enfants, de les accompagner et d'aller les chercher à l'école, de s'en occuper jusqu'à leur coucher (repas, devoirs, bain...), et d'effectuer quelques menus travaux ménagers qui seront définis à l'avance. Attention aux abus... et aux clichés : les jeunes filles au pair, qui peuvent donc aussi être des garçons, ne sont en aucun cas des préposé(e)s au ménage !

             

Pourquoi devenir jeune au pair ?

Partir au pair en pays étranger est probablement l'un des moyens les plus rentables pour participer à un échange culturel et pour acquérir une expérience internationale approfondie.

En s'immergeant au cœur de la famille au pair, le jeune s'imprègne de l'identité d'un pays, tout en apportant sa langue et sa culture à la famille d'accueil. Autres avantages : les jeunes au pair sont nourris, logés, et ils peuvent utiliser leur temps libre pour sortir, visiter ou prendre des cours.

À savoir : il est préférable d'avoir au préalable une expérience en baby-sitting, pour savoir si cette activité est vraiment faite pour vous. Avoir décroché son BAFA n'est pas obligatoire, mais c'est un vrai plus !

Bien choisir son pays d'accueil

Avant de concrétiser votre projet de devenir au pair, vous devez d'abord réfléchir à votre destination. Vous avez envie de vous simplifier les formalités ? Les pays de l'Union européenne ne nécessitent pas de visa, ils sont donc facilement accessibles pour un Européen. Par contre, pour sortir de la zone UE, il faut demander un visa au pair spécifique.

Réfléchissez aussi à votre budget. Vivre l'expérience dans un pays d'Europe ne demandera pas les mêmes moyens financiers que partir au pair aux États-Unis ou en Australie. Sans compter qu'en optant pour une destination lointaine, vous ne pourrez pas revenir très souvent faire la bise à votre famille ou à vos amis ! Il est donc important d'évaluer vos capacités d'adaptation et votre aptitude à vivre loin de vos proches.

L'attrait pour le pays et le choix de la langue vivante font bien sûr partie des principaux critères de sélection. En fonction de vos orientations professionnelles, quelles compétences linguistiques vous serviront le plus  ? Pour apprendre l'anglais, partir au Royaume-Uni (sans visa désormais) est la destination par excellence. Mais devenir au pair aux USA, en Irlande, en Australie, en Nouvelle-Zélande ou au Canada est tout aussi adapté.

À savoir : certains sites vous proposent de vérifier les destinations possibles en fonction de votre nationalité, et vous fournissent de nombreuses informations sur le pays d'accueil.

Bien choisir sa famille

Choisir seul ou avec l'aide d'une agence

Garçon au pair ou fille au pair, comment ça marche ? Pour réussir votre expérience au pair, la famille devra être choisie avec soin. Vous pouvez la sélectionner par vos propres moyens, en passant par un site en ligne tel que Au Pair World, mais il convient de rester vigilant pour éviter les arnaques.

Si vous voulez partir au pair, l'agence est probablement le moyen le plus sûr. Adressez-vous à une agence spécialisée agréée par l'UFAAP (Union française des agences au pair), et vérifiez qu'elle dispose d'une antenne sur place, ce qui vous rendra service en cas de problème. Le rôle de l'agence au pair sera de vous aider à définir de votre projet et de vous mettre en relation avec des familles d'accueil. Accueillir au pair est une démarche sérieuse et impliquante, qui engage la responsabilité des familles. Celles-ci sont donc sélectionnées au préalable pour accueillir un jeune dans les meilleures conditions possible.

Vous serez guidé, conseillé, accompagné par l'agence pendant toute la durée de votre séjour, mais ses services ne sont pas gratuits. Vous devrez payer entre 150 € et 450 €, qui devront vous être remboursés si votre démarche n'aboutit pas.

 

Bien préparer son entretien avec la famille d'accueil

Avant de vous engager à devenir au pair dans une famille, renseignez-vous auprès de l'agence éventuelle, et préparez une liste de questions en vue de l'entretien avec la famille. Plusieurs échanges par visio sont conseillés, afin d'être bien au clair sur les conditions précises de l'accueil : tâches demandées, horaires, habitudes de la famille, jours de repos, conditions d'hébergement (demandez à voir la chambre par visio), montant de l'argent de poche.

Les entretiens permettent également de faire connaissance et de voir si le courant passe bien. N'hésitez pas à demander à la famille pourquoi elle souhaite accueillir un jeune au pair et si elle a déjà vécu l'expérience. Et, bien sûr, intéressez-vous aux enfants : prénoms, âge, niveau scolaire, activités, personnalité... Les règles éducatives doivent être discutées en amont. Les différences culturelles sont à prendre en compte, et imposent une concertation préalable afin d'éviter tout malentendu.

À savoir : le montant de la rémunération est différent selon le pays d'accueil (par exemple, un jeune au pair en France percevra entre 271 € et 325 € au minimum).

Comment organiser son voyage ?

Un départ à l'étranger doit être longuement réfléchi et préparé. Si vous voulez devenir au pair, il faut donc AN-TI-CI-PER ! Pensez, entre autres, aux points suivants :

  • Visa :  un visa dédié au travail au pair est exigé pour sortir de l'espace européen.
  • Couverture sociale : sur le territoire européen, il vous suffira de demander une carte européenne d'assurance maladie pour être remboursé de vos frais de santé. Pour le reste du monde, renseignez-vous sur la couverture maladie exigée dans le pays d'accueil.
  • Assurance rapatriement : elle n'est pas obligatoire, mais conseillée (ne serait-ce que pour sécuriser vos parents !).
  • Accord de placement au pair : selon le pays, un contrat au pair peut être exigé. Même s'il n'est pas obligatoire, il est souhaitable pour les deux parties, afin de poser par écrit les conditions générales de l'accueil.
  • Passeport : s'il vous est nécessaire, vérifiez sa validité.
  • Niveau linguistique : parler couramment n'est pas impératif, mais des connaissances basiques sont souhaitables pour pouvoir communiquer a minima à l'arrivée. Vérifiez donc vos acquis par un test TOEIC ou TOEFL !
Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.