Aller au contenu principal
personnage

Quelles spécialités si c’est l’art qui m’attire ?

3 minutes
Publié le 03/11/2020 - Mis à jour le 16/11/2020
L'Étudiant

Quand « lycée » rime avec « spécialités » … Avec la réforme du bac et alors que l’entrée en seconde se profile, vous n’entendez que ça. Normal, car le choix des enseignements de spécialité va déterminer le contenu de vos cours en première, en terminale et influer sur vos études post-bac. Passionné(e) de théâtre, de musique ou de design, vous avez la fibre artistique et souhaitez exprimer votre créativité ? Suivez le guide pour faire le meilleur choix de spécialités.

La théorie… et surtout la pratique

Pour y voir clair, sachez qu’au lycée, la spécialité Arts se divise en sept sous-spécialités : Arts plastiques, Théâtre, Cinéma-audiovisuel, Histoire des arts, Musique, Arts du cirque et Danse. 

Vous avez envie de combiner deux spécialités artistiques ? Cette option est exclue, il faut en choisir une et une seule. Et décider en se posant cette question : « Cette spécialité est-elle compatible avec ce que je veux faire après le bac ? Va-t-elle booster mon projet professionnel ? » Concrètement, rien ne vous est imposé, mais si par exemple vous visez une école de design, il semblerait logique de choisir la spécialité Arts plastiques. Vous voulez devenir chorégraphe ? Cochez « Danse », etc.

Point important : comme dans le domaine sportif, dans la spécialité Art, et quelle que soit la sous-spécialité choisie, la pratique personnelle est un énorme plus pour décrocher l’école ou toute autre formation artistique post-bac qui vous permettra d’exprimer au mieux votre créativité.

Sachez aussi que la filière artistique permet d’accéder à une foule de métiers auxquels on ne pense pas d’emblée en cochant la case « Arts » : architecture, restauration d’œuvres d’art, commissariat d’exposition… À vous de trouver votre terrain d’expression !

Une orientation « art », mais pas seulement

L’un des intérêts de la filière artistique est qu’elle est l’une des moins « enfermantes ». Autrement dit, vous n’êtes pas obligé(e) de choisir à tout prix la spécialité Arts, même si c’est ce domaine qui vous attire. Car la sphère artistique nécessite aussi d’être particulièrement ouvert sur le monde pour nourrir sa créativité.

Vos centres d’intérêt (et donc votre choix d’enseignements de spécialité en seconde) peuvent aller des lettres aux langues en passant par la géopolitique ou les sciences. Vous pouvez tout à fait être un(e) créatif(ve) passionné(e) de l’Antiquité ou des méta-données !

Vous vous projetez en ingénieur du son ? Les matières scientifiques, notamment la physique-chimie, sont une bonne option pour intégrer ensuite une formation spécifique Cinéma-audiovisuel.

Et si vous visez un poste de designer, par exemple, de solides connaissances en numérique et/ou en physique seront un indéniable atout. Bref, des passerelles sont possibles.

L’importance du projet

La sélection dans les filières artistiques se fait sur dossier (ou concours, selon la formation suivie), mais sachez que les jurys artistiques sont moins attentifs aux spécialités choisies qu’à la motivation, aux acquis graphiques des candidats, au potentiel… et au projet. Le mot est lâché. Dans un cursus artistique, les évaluations sont en effet majoritairement liées à la création d’une œuvre, de sa conception à sa réception. Ce projet concret vous permettra aussi de développer vos capacités d’analyse et de compréhension des enjeux artistiques de l’enseignement de spécialité choisi. Alors, ça y est, vous y voyez plus clair pour choisir votre spécialité artistique ?

Mentions légales