Aller au contenu principal
personnage

Contrôle continu et bac : tout comprendre

4 minutes
Publié le 24/09/2021 - Mis à jour le 28/09/2021
logo cidj info jeunesse

Vous entamez cette année votre cycle de terminale pour préparer un baccalauréat général ou technologique ? Après une première réforme du bac effective en 2021, de nouveaux ajustements ont été décidés pour 2022. Suppression des épreuves communes (EC), évaluation sur les notes de contrôle continu, nouveaux coefficients, options… Découvrez tout ce qui vous attend pour l’année du bac 2022. 

Zoom sur la réforme du bac 2021

Pour bien comprendre le nouveau bac 2022, rien de tel qu’un retour sur l’année 2018. Il y a 3 ans, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, annonce une refonte importante du lycée et modifie en profondeur le baccalauréat. La nouvelle formule comporte désormais 5 épreuves finales comptant pour 60 % de la note et une évaluation sur contrôle continu comptant pour 40 %.

Les 40 % de contrôle continu comprennent :

  • des évaluations communes, appelées EC par l’Éducation nationale, comptant pour 30 % ;
  • la moyenne des notes de toutes les disciplines du bulletin scolaire, y compris les options, comptant pour 10 %. 

Ces épreuves communes sont organisées dans tous les lycées de France en première et en terminale.

Dans les faits, la crise liée à la Covid-19 a bouleversé la mise en place de ces EC qui n’ont quasiment jamais eu lieu. 82 % du bac 2021 a ainsi été noté sur la base du contrôle continu.

Qu'est ce qui change avec la réforme du bac 2022 ?

À compter de 2022, le bac va à nouveau évoluer. Non, vous n’échapperez pas encore aux épreuves anticipées de français, ni à l’épreuve finale de philosophie, ni au grand oral ! Le vrai changement se trouve dans les 40 % de contrôle continu. « Les évaluations communes seront supprimées au profit d’un contrôle continu plus souple, accompagnant les apprentissages et conduit dans le cadre de la classe », indique le ministère de l’Éducation nationale dans un communiqué. Les 10 % de la note provenant de la moyenne des matières du bulletin scolaire seront également supprimés. 

 

Qu'est ce que c'est le contrôle continu ? 

Concrètement, cela signifie que le bac sera dorénavant évalué à 40 % sur l’ensemble des devoirs et interrogations sur lesquels vous allez plancher durant les années de première et de terminale dans 6 matières : l’enseignement de spécialité de première, l’histoire-géographie, l’enseignement scientifique pour le bac général et les mathématiques pour le bac technologique, les langues vivantes A et B et enfin l’éducation physique et sportive. Fini le bachotage à l’approche des épreuves ! C’est votre travail tout au long de l’année qui déterminera, en partie, l’obtention ou non du bac.

 

Quelle répartition des coefficients au bac général ? 

En ce qui concerne la voie générale, chaque matière comportera des coefficients différents et n’aura donc pas le même poids dans la note finale. Ainsi l’enseignement de spécialité suivi uniquement en classe de première sera coefficient 8, les 5 autres matières auront un coefficient 6 (coefficient 3 en première et 3 en terminale) y compris l’éducation physique et sportive. L’enseignement moral et civique (EMC) aura un coefficient 1 en première et 1 en terminale (soit un coefficient 2 pour cet enseignement sur le cycle terminal). 

 

Quelle répartition des coefficients au bac technologique ? 

Comme pour le bac général, les matières de la voie technologique auront des coefficients différents : l’histoire-géographie, les mathématiques, la LVA, LVB et l’EPS seront coefficient 6. La spécialité suivie en première aura un coefficient 8 et l’EMC un coefficient 2. 

 

Comment les options du bac sont-elles comptabilisées ? 

Alors qu’avec précédente réforme, les options étaient noyées dans la note globale de l’année, elles sont désormais considérées comme une matière à part entière avec leur propre coefficient. Les options suivies en première et terminale auront un coefficient 4. Celles prises uniquement pendant l’année de terminale vaudront un coefficient 2. Sachant que le baccalauréat est calculé sur un total de 100 coefficients (40 pour le contrôle continu, 60 pour les épreuves finales), les coefficients des options seront ajoutés au 100 des matières principales. En clair, si vous prenez 2 options à coefficient 4, vous serez noté sur un total de 108 et non de 100. Vous ne pourrez pas prendre plus de 4 options : 3 options à coefficient 4 et une à coefficient 2.

Les options seront évaluées en contrôle continu. Toute la note sera comptabilisée et plus uniquement les points au-dessus de 10 comme c'était le cas avant. Il faudra donc faire le bon choix pour ne pas risquer de baisser sa moyenne globale. 

 

Une mise en place transitoire pour la session du bac 2022

Ces nouvelles décisions ne seront réellement effectives qu’à la session 2023. Pour le bac 2022, les candidats conserveront le bénéfice des notes qu’ils ont obtenues en classe de première au cours de l’année 2020-2021. Les notes d’option de première seront intégrées dans les résultats du bulletin scolaire de première. Les notes d’option de terminale seront régies par les nouveaux aménagements : notation en contrôle continu et coefficient 2. L’EMC sera évaluée en contrôle continu avec un coefficient 1 et les moyennes de philo et de spécialités ne compteront pas dans le contrôle continu de terminale. 

Mentions légales