Aller au contenu principal
personnage

À quoi ressemble la vie étudiante à l’université ?

2 minutes
Publié le 02/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020
L'Étudiant

En plus des enseignements dispensés, l’université dispose d’un vaste réseau afin de vous aider dans toutes les démarches utiles à votre scolarité. Quelques «à-côtés» de la fac expliqués, exemples à l’appui.

La bienveillance est de mise

Plusieurs universités ont depuis longtemps développé un système d’aide aux étudiants. Comme cet établissement de Corte, en Corse, qui les accompagne notamment avec du tutorat. De nombreuses universités misent avant tout sur l’aspect convivialet chaleureux de la vie étudiante, avec des infrastructures telles que la restauration, les associations sportives... L’idée? L’étudiant doit avant tout vivre comme un citoyen et être acteur de sa scolarité.Certaines universités ont même décidé de consulter leurs étudiants et de miser ainsi sur leur bien-être en installant, par exemple, des «guichets uniques d’accueil» (université de Corse).

Des plateformes très utiles

Parmi les aides pour les étudiants, sachez qu’une plateforme de recensement de location en France est disponible: Lokaviz. En effet, les hébergements proposés par le Crous (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) étant limités, les universités proposent des alternatives à l’aide au logement. D’autres plateformes permettent également de trouver un travailétudiant. Renseignez-vous auprès de votre université.

Des rencontres facilitées

S’intégrer dans la vie étudiante est également très important. À Poitiers, grâce à la Maison des étudiants, un espace coworkingest accessible, un autre propose des ateliers pratiques artistiques et des festivals, sans oublier les associations. D’autres initiatives sont proposées comme des projets citoyens, mais aussi des petits déjeuners. S’intégrer dans une association sportive est également bénéfique. L’université de Poitiers organise par exemple les Nuits sportives du Service universitaire des activités physiques et sportives. Un moyen festif de rencontrer d’autres étudiants et d’échanger avec eux.

Accompagner les étudiants fragiles

Afin d’éviter le décrochage, un accompagnement social des étudiants est indispensable. Exemple, à Poitiers: un budget de 100 000 euros –près d’un tiers de son Fonds de Solidarité au Développement des Initiatives Étudiantes (FSDIE) –est consacré à l’accompagnement social. Les universités proposent également d’autres services d’aide aux étudiants, comme les épiceries solidaires.

Au sein des universités, il existe également un collectif de soutien pour les étudiants qui sont parents. Disponible depuis la rentrée 2018, ce collectif est soutenu par la Maison des étudiants. Il permet de réserver des places en crèche, car d’après une étude, un étudiant sur 20 a un enfant1. Les facs doivent donc s’adapter avec des accompagnements et des aides correspondant aux différents profils qu’elles accueillent.

1Observatoire national de la vie étudiante, 2017

Mentions légales