Aller au contenu principal
personnage

Licence de droit : quelles modalités en première année ?

3 minutes
Publié le 03/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020
L'Étudiant

Vous souhaitez intégrer une licence de droit, car ce domaine vous passionne ? Droit civil, droit social, droit des entreprises… les débouchés sont nombreux et variés. Mais concrètement, ça se passe comment ? On dresse pour vous le profil de la première année de droit à l’université.

Une noble voie très demandée

La filière juridique a un succès fou : en 2018-2019, plus de 209 000 futurs étudiants se sont inscrits en première année de droit1. Et ils sont toujours plus nombreux chaque année. Cette spécialité ne fait toutefois pas que des heureux, car 60 % des étudiants ne passent pas le cap de la première année de licence2. Mais rassurez-vous, il est tout à fait possible de réussir sa licence de droit ! Que vous soyez motivé(e) pour devenir magistrat(e), administrateur(trice) judiciaire, avocat(e), juge pour enfants, clerc d’huissier, commissaire de police, etc., sachez que vous serez très bien encadré(e) à l’université pour vous préparer à intégrer le milieu juridique.

Des matières inédites et variées

Ce cursus sera placé pour vous sous le signe de la nouveauté, car on n’étudie pas le droit au lycée. Sachez que le programme de licence est très varié. Durant la première année, les étudiants abordent de nombreux domaines pour éviter la spécialisation. Le nombre de matières peut varier d’un semestre à l’autre – par exemple, droit constitutionnel et droit civil au premier semestre, puis institutions judiciaires et histoire du droit au second. Vous pouvez compléter votre année par des options (les langues, notamment) qui comptent énormément pour réussir votre licence. Choix stratégique et méthodologie irréprochable sont donc de rigueur.

Une ouverture d’esprit exigée

Même si certaines matières imposent une connaissance parfaite de la loi, les étudiants en droit ne font pas que du droit ! D’autres notions sont abordées comme l’économie, l’histoire ou les langues. Les enseignants souhaitent avant tout que les étudiants se fassent leur propre opinion, sans formatage. Car avoir une ouverture sur le monde est nécessaire lorsque l’on se lance dans des études de droit.

Des Cours Magistraux à prendre au sérieux

Même si l’année est rythmée par des Travaux Dirigés (TD) en petits groupes, la plupart des Cours Magistraux (CM) se déroulent en amphithéâtre. Il est nécessaire de bien écouter le cours, de prendre des notes efficacement, mais également de réviser ses notes en fin de journée. Réussir sa licence de droit impose de connaître certains cours par coeur, bien sûr, mais cela demande aussi de la méthode et de la réflexion. Vous gagnerez ainsi du temps lors de vos révisions pour les partiels.

S’informer au-delà de la sphère juridique

Suivre l’actualité dans les médias, en plus des textes de loi, est nécessaire lorsque l’on souhaite se diriger vers le droit. Vous êtes fan de séries juridiques américaines ? C’est parfait pour se détendre, mais sachez que le droit américain et le droit français sont très différents. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : en faisant du droit, votre vision du monde sera transformée.

1,2Ministère de l’Enseignement supérieur, de l’Innovation et de la Recherche, 2019 et 2017

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre