Aller au contenu principal
personnage

Phobie scolaire : les parcours aménagés pour les élèves et les étudiants

4 minutes
Publié le 18/01/2022 - Mis à jour le 14/02/2022
logo cidj info jeunesse

Vous avez des maux de tête ou de ventre, vous faites des crises d’angoisse avant d’aller à l’école. Vos parents pensent que se sont des caprices ? Et si vous étiez atteint de phobie scolaire ? Elle concernerait environ 1 % à 3 % des jeunes, particulièrement les adolescents. Des solutions existent pour vous aider à reprendre sereinement le chemin de l’école. Mais patience, compréhension et bienveillance sont les clés de la réussite.

Reprendre ses études avec un projet d'accueil personnalisé

Le diagnostic est posé. Vous êtes atteint de phobie scolaire. Avec l’aide de vos parents, vous allez devoir construire un parcours scolaire adapté. « Sortir de la phobie scolaire peut prendre du temps car il faut d’abord reconstruire une confiance en soi. On ne reprend le chemin de l’école que très progressivement avec de petites étapes et en se donnant de petits défis faisables », avertit Laelia Benoit, chercheuse à l’Inserm et pédopsychiatre, dans une interview à L’Alsace.

Si malgré vos crises d’angoisse, vous souhaitez continuer à apprendre, l’école peut vous permettre de revenir doucement en classe. « J’ai eu la chance d’avoir un établissement scolaire génialissime. L’infirmière scolaire m’a sauvé la vie. Elle m’a dit que je n’étais pas toute seule à vivre cela dans le lycée et que je pouvais revenir à mon rythme, 30 minutes, 1 heure puis repartir si j’en avais envie », témoigne Amandine, jeune lycéenne de 17 ans sur RFI.

Pour cela votre famille, l’école et les soignants vont devoir collaborer étroitement afin d’aménager votre scolarité dans le cadre, d’un projet d’accueil individualisé (PAI). L’école vous autorisera à venir seulement quelques heures par jour selon vos capacités ou vous proposera des conditions particulières pour les devoirs et les examens.

Chercher un nouvel établissement scolaire

Pourquoi ne pas aussi chercher du côté des écoles alternatives telles que les écoles de la 2ème chance, les microlycées ou encore les école Montessori…s’il en existe près de chez vous ? Trouver d’autres voies de scolarisation, d’autres manières d’étudier est parfois nécessaire pour aller vers la voie de la guérison et de la reconstruction. Si vous habitez dans le Sud Ouest, le lycée Ozenne de Toulouse a ouvert une classe adaptée aux élèves atteints de phobie scolaire dans le cadre du dispositif Daly (dispositif d’accueil pour les lycéens).

Optez pour la formation à distance

L’Ahpade : accompagnement pédagogique à domicile

Vos parents ont du mal à accepter que vous n’alliez plus à l’école. Une solution existe pour limiter la rupture dans votre parcours pédagogique et garder un lien avec l’école : l’Ahpade. Grâce à ce dispositif mis en œuvre dans chaque département et placé sous la responsabilité de l’inspecteur d’académie, vos enseignants ou des enseignants volontaires viennent faire cours chez vous, quelques heures par semaine. Cela vous permet de rester en contact avec le milieu scolaire et de poursuivre votre parcours de formation à votre rythme dans de meilleures conditions.

 

Les cours du CNED

En cas de phobie scolaire, le pédopsychiatre peut demander un accès gratuit au Cned (Centre national d’enseignement à distance) qui propose des cours de la maternelle au master.

Vous pouvez aussi regarder du côté de la FIED (Fédération Interuniversitaire de l'enseignement à distance). Vous trouverez sur leur site la liste des formations à distance proposées par les universités adhérentes. Enfin, le CNAM propose également un large catalogue de formation totalement accessible à distance. Quelque soit votre choix, vous devez continuer les activités dans lesquelles vous vous sentez bien afin de garder un lien social indispensable à votre équilibre.

Bon à savoir : dans le cadre de la PAI, vous avez la possibilité de demander le « CNED partagé. » Vous êtes inscrit à la fois au CNED et dans une école. Vous pourrez suivre si vous le souhaitez certains cours en présentiel ainsi que les disciplines non proposées par le CNED. Vous bénéficiez aussi des infrastructures comme la bibliothèque et des activités de votre établissement scolaire.

 

La visio-conférence

Si vous souhaitez garder un lien avec votre établissement, renseignez-vous aussi sur les possibilités de mettre en place la visio-conférence. Avec la crise sanitaire, la plupart des écoles et universités possèdent désormais le matériel pour permettre aux élèves de suivre les cours en restant chez eux.

Intégrer une clinique soins études

La fondation santé des étudiants de France a créé 13 cliniques qui proposent un accompagnement spécifique de soins-études aux adolescents de 16-25 ans atteints de phobie scolaire. Vous bénéficiez d’un emploi du temps aménagé, d’une pédagogie adaptée, de cours dans votre niveau scolaire, d’ateliers de danse, de chant, de relaxation avec des ergothérapeutes et bien sûr d’un accompagnement thérapeuthique.

Une association pour vous aider

Le chemin pour lutter contre la phobie scolaire peut prendre du temps mais rassurez-vous, il est possible d’y arriver. Pour vous faire aider, n’hésitez pas à contacter l’association Phobie scolaire qui vous apportera soutien et conseil tout au long de votre parcours.

Mentions légales