Aller au contenu principal
personnage

Comment aborder le handicap en entretien d'embauche ?

5 minutes
Publié le 14/01/2022 - Mis à jour le 29/08/2022
logo agence morse agence editoriale

Voici la règle de base : une entreprise d’au moins 20 salariés, dans le secteur public ou privé, doit recruter des personnes en situation de handicap à hauteur de 6 % de son effectif total. Si ce n’est pas le cas, elle doit payer une contribution financière aux organismes de sécurité sociale concernés. Cette règle vise à réduire le taux de chômage et à faciliter l’insertion professionnelle. En tant que candidat, vous êtes plus déterminé que jamais à être recruté, mais vous ne savez pas comment aborder le handicap en entretien d’embauche ? Nous vous aidons à mettre toutes les chances de votre côté !

Soyez honnête

Ce qui compte c'est votre personnalité et vos compétences

Soyez transparent ! Le recruteur doit vous accepter tel que vous êtes, avec vos atouts, vos expériences mais aussi votre handicap. Il est important de l’évoquer pour que le recruteur ait confiance en vous.

Voici quelques conseils pour bien parler de son handicap lors d’un entretien d’embauche.

Tout d’abord, évitez les termes compliqués et médicaux. Ne parlez pas de maladie mais préférez le mot « contre-indication ».

  • Si votre handicap est physique, utilisez l’affirmation plutôt que la négation. Au lieu de dire « je ne peux pas porter de charges lourdes au-delà de 10 kg » dites plutôt « je peux porter des charges jusqu’à 10 kg ».
     
  • Si votre handicap est sensoriel, utilisez le mot « déficience » et exposez la solution qui vous permet d’y remédier pour mener à bien vos missions. Par exemple, préférez « déficience auditive » au lieu de « sourd ». Précisez que vous pouvez tout de même entendre au téléphone grâce à votre appareil. Préférez « déficience visuelle » à « non-voyant », tout en ajoutant que grâce au clavier Braille vous serez indépendant sur ce poste.
     
  • Si votre handicap est psychique, soyez naturel avant tout ! Voici une formule adaptée pour l’évoquer « je suis reconnu comme travailleur handicapé. Mon handicap est psychique mais il n’est, en aucun cas, un frein pour mener à bien les missions qui me seront confiées dans le cadre de ce poste ».

Après avoir évoqué votre handicap nous vous conseillons d’ajouter « je n’ai aucune autre contre-indication pour ce poste ». Cette phrase rassurera le recruteur et il verra que vous êtes déterminé.

Dans tous les cas, terminez sur une note positive en précisant « je me sens tout à fait capable de réaliser les missions mentionnées dans votre offre ».

Sachez que dans le cadre d’un emploi ordinaire, qui pourrait aussi être celui d’une personne non-handicapée, il n’y a aucune différence de salaire. Si le recruteur vous demande vos prétentions salariale, vous pouvez donc mentionner les mêmes que celles d’une personne qui n’est pas en situation de handicap.

 

Évoquez votre handicap, oui, mais le faire au bon moment c’est encore mieux

Si vous parlez de votre handicap dans votre CV ou lettre de motivation, le recruteur aura certainement prévu d’aborder le sujet. Parlez-en avant qu’il ne le fasse ! Et surtout, restez serein, souvenez-vous qu’il vous a contacté car votre profil l’intéresse !

N’abordez pas le sujet dès que vous arrivez ! Ce qui compte en premier lieu, c’est vos compétences. N’attendez pas non plus la fin de l’entretien ! Le recruteur se sentira pris au dépourvu et n’aura alors plus de temps à vous accorder.

Notre conseil : Trouvez le bon moment. Commencez par présenter votre parcours, vos expériences et qualités. Puis, inspirez-vous des formules précédemment proposées selon votre handicap. Rendez-vous sur notre guide dédié à l'entretien d'embauche pour réussir cette étape incontournable ! 

Présentez vos point forts

Mettez en avant votre savoir-faire, vos expériences passées. Soyez fier de votre parcours ! Votre futur employeur sera ainsi rassuré vis-à-vis de vos compétences.

Évoquez aussi vos autres points forts :

  • Vous êtes minutieux, organisé et méthodique ? Ces qualités sont importantes en entreprise.
  • Vous aimez échanger et avez l’esprit d’équipe ? Ces atouts ont une grande valeur pour le recruteur.
  • Montrez-lui que vous allez toujours de l’avant malgré les obstacles et que vous êtes déterminé.
  • Si vous pratiquez un sport ou faites partie d’une association, parlez-en.

Votre personnalité et vos passions comptent !

Rassurez et évoquez les aménagements nécessaires

Se renseigner en amont pour mieux le rassurer

Comme tout candidat, effectuez des recherches sur l’entreprise, sa mission, ses valeurs mais aussi sa politique en matière de handicap.

Comment bien se renseigner ?

  • Lisez la page « à propos » de son site internet, en consultant ses réseaux sociaux. La question est : est-elle engagée en matière de handicap ?
  • Met-elle en avant l’aspect humain et la diversité dans ses communications ?
  • Quels aménagements observez-vous à travers les photos des locaux et les informations données par l’entreprise ? (rampes d’accès, couloirs et ascenseurs larges, panneaux en braille, logiciels dont elle dispose par exemple, etc.).
  • Regardez également bien les locaux en arrivant au rendez-vous.

 

Parlez des avantages et des aménagements

Si l’entreprise est déjà engagée en matière de handicap, vous serez plus serein. Mais si ce n’est pas le cas, montrez qu’elle peut le devenir, facilement.

Si lors de vos recherches préalables, vous avez vu qu’elle ne dispose pas des aménagements nécessaires à votre handicap, adaptez votre discours.

Parlez des organismes suivants qui peuvent vous aider :

  • Cap emploi
  • L’AGEFIPH (association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées)
  • L’ADAPT (l’association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées)

Informez l’employeur que ces organismes aident à trouver les meilleures solutions. Ils pourront prendre en charge les frais nécessaires. Une aide peut être autorisée pour la mise en place de tutorat, de logiciels particuliers ou de transcription en braille, entre autres.

Si des aménagements d’horaires sont nécessaires comme un temps partiel, abordez ce sujet sereinement.

En conclusion, engager un échange naturel et bienveillant est la clé.

Mentions légales
Logo

Livret A

Description de l'offre

Constituez-vous sans aucun risque une réserve d’argent facilement disponible pour les imprévus ou les coups de cœur.

Je découvre l'offre