Aller au contenu principal
personnage

Passer votre BAFA - Quelles aides financières ?

4 minutes
Publié le 25/10/2021 - Mis à jour le 08/11/2022
logo cidj info jeunesse

Travailler en centre aéré ou en colonie de vacances vous intéresse ? C’est également un bon moyen d’arrondir vos fins de mois. Mais sans BAFA, difficile d’obtenir un poste d’animateur. Il va donc falloir payer votre formation. Plusieurs aides existent pour vous aider à financer votre BAFA.

Combien coûte une formation au BAFA ?

La formation au BAFA (Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur) s'effectue en 3 étapes, que vous pouvez étaler sur une période de 30 mois au maximum :

  • une session de formation théorique générale de 8 jours (en une ou deux fois) ;
  • un stage pratique BAFA de 14 jours minimum (en une ou deux fois) ;
  • une session théorique d'approfondissement de 6 jours.

Les deux sessions théoriques sont payantes et coûtent entre 350 et 600 € chacune. Vous devez ajouter à cela les frais de déplacement pour vous y rendre. Au total, le coût peut aller de 500 à 1 300 € environ. Heureusement, différentes aides financières existent.

Le stage pratique BAFA : rémunéré ou pas ?

Première piste : le stage pratique obligatoire est parfois rémunéré. C'est la solution idéale pour financer votre BAFA.

Morgane, 30 ans, aujourd’hui directrice d’un centre de loisirs, nous parle de son stage pratique : « J’ai travaillé au centre de loisirs de Tullins (38) où j'ai été payée pour le travail fourni. Je me permets de le souligner car ce n’est pas toujours le cas. J’ai ainsi pu financer la dernière partie de ma formation. »

Tous les stages pratiques n’étant, en effet, pas obligatoirement rémunérés, à vous de trouver un centre qui vous paiera. Certains organismes ne vous rémunèrent pas directement, mais peuvent participer en réglant une partie du coût de votre BAFA. Avec ça, votre plan de financement est presque bouclé !
 

Bon à savoir : Vos premières colos en tant qu'animateur vous rapporteront vos premières rentrées d'argent. Vous devrez donner votre RIB (relevé d’identité bancaire) à votre employeur. Si vous n’avez pas encore de compte bancaire, sachez qu’avec EKO du Crédit Agricole, vous disposez, pour 2 € par mois, d'une carte de paiement internationale, d’une appli (Ma Banque) pour gérer votre compte depuis votre mobile et d’une agence pour rencontrer un conseiller si vous en avez besoin.

Les aides locales pour financer votre BAFA

Votre budget n’est pas encore bouclé ? Vous pouvez aussi viser des aides complémentaires proposées par certaines collectivités locales. Renseignez-vous pour savoir ce qui se fait dans votre région, votre département, votre mairie…

Marine, 24 ans, directrice périscolaire, a débuté l’animation sans formation initiale comme job étudiant durant ses études en esthétique. Elle nous raconte comment la mairie l’a rapidement encouragée à obtenir un diplôme : « Ma commune m’a vite incitée à passer mon BAFA pour que je sois qualifiée dans ma structure. Il me suffisait de m’inscrire à l’espace jeunesse qui retient ensuite 5 candidatures par an. J’ai postulé et comme j’étais déjà agent de la ville, j’ai bénéficié d’une place prioritaire. Ma commune m’a financé la formation théorique et s’est engagée à me trouver un stage pratique rémunéré à 100 %. J’ai réalisé la session théorique avec l’association F.E.R.E qui m’a permis d’obtenir une aide complémentaire pour l’approfondissement : une réduction de 20 %. J’ai gardé une partie du salaire de mon stage pratique pour financer la fin de ma formation. »
Ces aides locales sont souvent soumises sous condition d’âge ou de ressources. Mais il faut absolument vous renseigner, car les fonds débloqués peuvent représenter une part importante du coût de votre formation.

C’est également grâce au financement de sa commune que Camille, 28 ans, actuellement chargée de production et commerciale de colonies de vacances, a rejoint le milieu de l’animation. Elle nous livre son témoignage : « J’ai su via le journal local que ma commune proposait une bourse pour financer le BAFA. J’ai dû compléter un dossier et j’ai ensuite passé un entretien avec des agents du pôle jeunesse de la ville. Ma commune a financé la première partie de ma formation. J’ai également touché une aide de la CAF. »

Un coup de pouce de la CAF pour le BAFA

En effet, comme le souligne Camille, la Caisse d'allocations familiales (CAF) vous permet d'obtenir une bourse de 91,47 € pour financer votre BAFA. Vous y avez droit quel que soit votre âge et sans condition de ressources ! Faites votre demande d’aide dès votre inscription à la première session de formation au BAFA. Bonus : si votre projet professionnel est de travailler autour de l'accueil de jeunes enfants, cette bourse peut passer à 106,71 €.

Le BAFA citoyen : pourquoi pas vous ?

Vous avez entre 16 et 25 ans et vous avez envie de vous engager dans la vie de votre ville ? Vous pouvez peut-être passer le BAFA citoyen. Proposé dans certaines agglomérations, il recrute sur dossier et avec un entretien de motivation. Si vous êtes admis, l’avantage est important : la collectivité prend en charge le montant total des 2 parties théoriques de la formation.

Mais attention : le BAFA citoyen, c'est « donnant donnant ». En échange du financement de votre formation, vous vous engagez à participer à la vie de la ville à travers des missions de bénévolat, dans une association par exemple.

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre