Aller au contenu principal
Image bannière
Faire un master après une licence pro

Que faire après une licence pro ?

5 minutes
Publié le 03/11/2020 - Mis à jour le 08/02/2022
L'Étudiant

La licence professionnelle a été conçue pour permettre aux étudiants de s’insérer très rapidement sur le marché du travail, grâce à son aspect pratique. Pour autant, plus d’un tiers des titulaires d’une licence pro poursuivent leur formation après celle-ci. Alors, bonne ou mauvaise idée ? Quelles sont les options envisageables après une licence professionnelle ? Suivez le guide.

La licence pro, un passeport pour l’emploi

À l’origine, la licence professionnelle a été taillée sur mesure pour celles et ceux qui souhaitent intégrer rapidement le marché du travail. Ce sera encore plus vrai dans sa nouvelle formule, effective à la rentrée 2021. Elle n’a donc pas été pensée pour permettre une poursuite d’études. Ainsi, les étudiants qui souhaitent continuer leur cursus après une licence pro souffrent souvent de certaines lacunes théoriques, car ils ont avant tout été formés sur le terrain. En effet, les élèves en licence professionnelle sont susceptibles de moins bien maîtriser certaines matières, car ils auront eu moins de temps pour les approfondir. Si vous êtes en terminale ou que vous venez de décrocher le bac et que votre ambition est de préparer un bac+5, il est peut-être préférable de choisir directement une autre voie, comme une licence classique à l’université.

Le master après une licence pro

Certes, l’entrée en master (à l’université) après une licence professionnelle n’est pas automatique, mais rien n’est impossible. Les candidats ayant un dossier très solide peuvent y prétendre. Ils doivent aussi être capables de défendre leur choix en montrant que la poursuite en master est en totale adéquation avec leur projet professionnel.

Une école de commerce ou d’ingénieurs après une licence pro

Les élèves les plus motivés arrivent également à intégrer une école de commerce ou d’ingénieurs. Parfois, il s’agit d’approfondir une matière ou bien le cursus envisagé peut être totalement nouveau. Si l’école est post-bac, l’étudiant pourra l’intégrer en troisième année. Si elle est post-prépa, ce sera en première année. Dans tous les cas, le recrutement en école de commerce ou d’ingénieurs après une licence pro passe par des admissions parallèles (soit sur dossier et entretien, soit sur concours).

Et l’alternance ?

Le master en alternance est une suite logique de la licence pro. L’étudiant continue à se professionnaliser tout en décrochant un titre de niveau bac+5. Autre avantage : il perçoit un salaire pendant ses études !

La licence généraliste

On l’a vu, l’entrée en master à l’université n’est pas un droit. L’élève doit parfois accepter de repasser à un niveau inférieur, en intégrant par exemple une troisième année de licence généraliste, dans une filière proche de celle suivie lors de la licence pro. Son entrée en master n’en sera que facilitée.

Le choix du roi

Que faire après une licence professionnelle ? Comme vous l’avez constaté au moment de décider d’emprunter cette voie, le choix est vaste ! Il existe en effet plus de 2 000 licences pros, réparties dans toutes les filières et sur toute la France. Du secteur agricole (Agronomie, Gestion d’exploitation, Espaces naturels…) à la production industrielle (Génie civil, Bâtiment, Informatique industrielle, Électricité et électronique…) en passant par le secteur tertiaire (Commerce, Gestion, Banque, Communication, Santé, Hôtellerie…). Quel sera votre terrain d’épanouissement ?

Après une licence pro : un emploi dès la sortie ?

Vous le savez (et c’est certainement pour cela que vous avez choisi cette formation professionnalisante), l’insertion dans le monde du travail est la grande force des licences professionnelles, en plus d’un solide enseignement pratique. Concrètement ? Selon les chiffres les plus récents, parmi les diplômés 2016 de licence professionnelle (formation continue) qui ont fait le choix d’entrer dans la vie active, 93 % étaient en emploi dans les 30 mois après l’obtention de leur diplôme. À noter : les diplômés de licence professionnelle par apprentissage tirent aussi haut la main leur épingle du jeu avec un taux d’emploi de près de 90 %.

Les secteurs particulièrement porteurs

Pas question de changer de cap si vous avez une idée bien arrêtée sur le métier que vous visez ! Mais si vous êtes encore en phase de réflexion, retenez que l’une des meilleures garanties d’insertion revient aux diplômés des secteurs Génie civil et Construction. Et ça s’explique : pour qu’une formation soit créée, il faut qu’il y ait une vraie demande sur le marché du travail. Les licences professionnelles reposent principalement sur des partenariats avec les entreprises, en général par le biais des Chambres de Commerce et d’Industrie ou des fédérations professionnelles. Autrement dit, l’offre répond à la demande !

Une multitude de spécialités et de métiers

Si vous avez choisi, par exemple, une licence professionnelle Informatique (secteur au cœur des préoccupations actuelles des entreprises), vous pouvez vous spécialiser en Data science, Domotique ou Management des SI. Et viser par exemple, après la licence professionnelle, un poste de développeur d’applications mobiles, de formateur, de programmeur industriel… Vous avez plutôt le sens du commerce ? Vous pouvez affiner votre projet en choisissant l’E-commerce, la Négociation, le Management des forces de vente, le Commerce international, etc. Que ce soit dans le choix de votre spécialité ou de votre futur métier, les possibilités sont nombreuses et très variées ! Renseignez-vous.

Et si je poursuivais mes études ?

Après une licence professionnelle, un nombre conséquent de diplômés (36 %) font le choix de continuer à étudier dans les deux ans qui suivent. Ils s’inscrivent alors en master (à condition de présenter un dossier solide, et un projet en cohérence avec le métier visé) ou rejoignent une école de commerce ou d’ingénieurs (l’accès se fait sur épreuves et votre motivation devra être à toute épreuve, justement). Et que ce soit en master ou en école, l’alternance peut être une bonne option pour conserver les bénéfices « terrain » de la licence professionnelle. Bref, la poursuite d’études n’est pas contradictoire avec la licence pro, c’est vous qui choisissez. Vous êtes motivé(e) ? Foncez !

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.