Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Banque-assurance

7 minutes
Mis à jour le 01/04/2022
youzful logo

Vous venez de passer le bac et vous vous posez des questions sur la suite de vos études ? Pourquoi ne pas regarder du côté de la banque et de l'assurance ? Le secteur est l'un de ceux qui recrutent le plus en France. Malgré la crise sanitaire, près de 40 000 nouveaux collaborateurs, dont beaucoup de jeunes diplômés, ont été embauchés en 2020. Le secteur recrute des profils variés allant de bac + 2 à bac + 5. L'alternance est un bon moyen d'intégrer le secteur. Suivez le guide.

Présentation
du secteur

Formation : les bac

La banque et l'assurance vous attire ? De bac à bac + 5, le secteur recrute à tous les niveaux de formation. Mais les diplômés bac + 5 représentent 50 % des recrutements.

 

Quel bac choisir ?

Vous êtes attiré par les métiers de la banque ? Sachez que le secteur bancaire recrute au minimum avec le bac. Selon votre envie de poursuivre ou non des études, vous pouvez opter pour :

  • Le bac pro métiers du commerce et de la vente. Il mène à tous les métiers de la vente et du conseil y compris dans la banque. Avec un bon dossier, vous pourrez poursuivre vers un BTS négociation et digitalisation de la relation client (NDRC).
  • Le bac STMG est un bon choix pour vous diriger dans le secteur de la banque. Ce bac technologique propose 4 spécialités : gestion et finance ; marketing ; ressources humaines et communication ; système d’information de gestion. Il offre de nombreuses possibilités de poursuite d’études.
  • Le bac général est bien sûr une dernière possibilité pour s’orienter dans les métiers de la banque et de la finance. Dans ce cas, choisissez plutôt l’option sciences économiques et sociales (SES) et/ou maths.

 

Bac + 2 et bac +3

Les banques recrutent beaucoup aux niveaux bac + 2/bac + 3 en particulier pour les postes de commerciaux.

  • Trois BTS sont appréciés des banques : le BTS banque, le BTS assurance, le BTS négociation et digitalisation de la relation client et le BTS management commercial opérationnel. Ces BTS mènent à des fonctions commerciales en agence locale ou banque en ligne.
  • Le BUT techniques de commercialisation et le BUT gestion des entreprises et des administrations parcours gestion comptable, fiscale et financière sont accessibles après un bac général ou un bac STMG. Ils permettent d’accéder à des postes de commerciaux ou d’analyste financier dans une banque mais forment également des commerciaux ou des assistants polyvalents qui intéressent les compagnies d'assurance.
  • Il existe un grand nombre de licences professionnelles liées à la banque comme la licence pro assurance, banque, finance : chargé de clientèle ou la licence pro technicien des opérations bancaires. La licence pro vous permet d’intégrer rapidement le marché du travail.
  • L'ENASS École nationale d'assurances) prépare à la licence pro de conseiller-souscripteur-gestionnaire en assurance en un an après un BTS assurance ou un bac + 2 en économie, gestion, droit.

 

Poursuivre jusqu’à bac + 5

Le secteur bancaire est de plus en plus à la recherche de jeunes diplômés de niveau bac + 5 sortant de cursus tels que :

  • Les instituts d’études politiques (IEP). Très appréciés des recruteurs, ils offrent de nombreux débouchés notamment dans le domaine de la banque-finance. Ces écoles s’intègrent sur concours après le bac.
  • Les écoles de commerce. Elles ont également la cote auprès des DRH. Sur concours, avec prépa ou directement après le bac, en admission parallèle après un bac + 2 ou un bac + 3, il existe de nombreux moyens d’accéder à une école de commerce.
  • L’université. Vous pouvez opter pour une licence économie-gestion, par exemple, mais il faudra ensuite poursuivre en master. L’accès en M1 se fait sur dossier. Quelques filières, définies par décret, sélectionnent leurs étudiants à l’entrée en M2.
  • Les instituts des assurances formes des spécialités maîtrisant parfaitement les techniques juridiques et financières de l'assurance. Ces formations en un ou deux ans sont accessibles après un M1 de droit, sciences économiques ou administration économique et sociale (AES).

 

Bon à savoir : Misez sur l’alternance ! Les banques apprécient les étudiants en alternance. La moitié du temps à l’école, l’autre moitié en entreprise, l’alternance est un excellent moyen de faire ses études tout en gagnant en expérience professionnelle. Les banques recrutent en CDI un grand nombre de leurs alternants.

Quelques métiers de la banque

Chargé d’accueil

Le chargé d’accueil est la première personne avec qui les clients sont en contact dans une agence. « C’est un métier très polyvalent. Je réalise toutes les opérations de guichet tels que des virements ou des retraits mais aussi les demandes administratives ou la gestion des moyens de paiement », explique Aurélie, chargée d’accueil depuis un an dans une agence. Le secteur bancaire recrute beaucoup de jeunes diplômés pour préparer les nombreux départs à la retraite prévus dans les années à venir.

 

Chargé de clientèle dans une banque

Si vous aimez le contact avec les clients et que vous êtes doté d’un bon sens commercial, le poste de chargé de clientèle est fait pour vous. Son travail consiste à gérer, développer et suivre un portefeuille de clients. « C’est un métier très diversifié. J’accompagne mes clients dans toutes les étapes de leur vie, que ce soit pour ouvrir un compte, gérer leur épargne, leur assurance, la prévoyance, ainsi que les besoins en financement », témoigne Cindy sur le site du Crédit Agricole du Languedoc. Pour être performant dans ce métier, il faut bien connaître les produits bancaires, la fiscalité et aussi avoir de réelles qualités relationnelles afin d’instaurer une relation de confiance avec ses clients.

 

Gestionnaire de patrimoine

Après quelques années en tant que chargé de clientèle, vous pourrez évoluer vers un poste de conseiller en gestion de patrimoine. Cet expert doit être compétent dans de nombreux domaines : immobilier, économie, droit, législation… Il conseille des clients fortunés dans la gestion de leur patrimoine. Contrairement au chargé de clientèle, il ne s’appuie pas uniquement sur des produits bancaires. Il peut proposer à ses clients tous types de placements ou dispositifs fiscaux pour faire fructifier leur capital.

 

Directeur d’agence bancaire

Et si vous deveniez manager d’une agence ? Le directeur d’une agence bancaire a pour rôle l’organisation et la supervision des activités de l’agence. Il définit les objectifs de son agence et motive les conseillers pour les atteindre. Mais l’aspect commercial reste également au cœur de ses fonctions. Il reçoit les clients, professionnels comme particuliers, qui demandent son expertise pour leur projet. C’est souvent après quelques années et différentes expériences au sein d’une banque que vous pourrez accéder à ce poste.

Quels sont les métiers de l'assurance ?

Il existe plus de 140 métiers dans le secteur de l’assurance. De ceux qui nécessitent une expertise spécifique à ceux des services transversaux (RH, communication, juridique, commercial…), on peut dire qu’il y en a pour tous les goûts ! Les commerciaux font partie des profils les plus recherchés, notamment les chargés de clientèle et les conseillers. De nombreux postes de souscripteurs ou d'experts en indemnisation de sinistres sont également à pourvoir. Bien sûr, les nouvelles technologies impactent aussi le secteur de l’assurance qui recherche des profils de data scientists (spécialistes de l'analyse des big data) ou de digital officers (spécialistes des évolutions numériques).
 

Conseiller en assurances

Le conseiller en assurances est chargé de vendre aux particuliers ou aux professionnels les produits et services d’une société d'assurances. Il prospecte de nouveaux clients pour développer le chiffre d’affaires, réalise le suivi de son portefeuille client et assure la mise en œuvre opérationnelle des contrats.
 

Souscripteur

Souscripteur est un métier qui requiert à la fois de solides connaissances techniques en assurances et une âme de vendeur. Son rôle est d’analyser les besoins spécifiques de son client, de définir le niveau de risque afin de fixer les conditions de garantie et le montant de la prime d'assurance, puis de rédiger le projet de contrat. « Il y a autant de risques que de clients, c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce métier », explique Louna, souscriptrice en risque d’entreprise.

 

Actuaire

Actuaire est une profession très technique. Mieux vaut aimer les maths pour faire ce métier ! C’est lui qui va définir le prix de votre assurance santé, auto, habitation, etc. Pour cela, il va prendre en compte un certain nombre de données et calculer le coût du risque, imaginer différents scénarios et fixer ainsi au plus juste le montant que les clients doivent verser pour s’assurer.

 

Gestionnaire de sinistres

Le gestionnaire gère les sinistres des assurés. Si un sinistre survient, il vérifie les garanties du contrat d’assurance, apprécie les responsabilités, évalue le montant des dommages et verse l'indemnisation prévue.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.