Aller au contenu principal
personnage

Visite médicale du travail : à quoi sert-elle et quand doit-on l'effectuer ?

4 minutes
Publié le 08/12/2021 - Mis à jour le 17/05/2022
logo agence morse agence editoriale

La visite médicale fait partie des démarches incontournables dès l’embauche, mais aussi tout au long de la vie professionnelle. Zoom sur l’utilité, la fréquence et le déroulement de la visite médicale en entreprise.

Visite médicale du travail : ce que dit la loi

La visite médicale du travail est obligatoire pour tous les salariés en CDI, en CDD, en intérim, ainsi qu’en contrat d’apprentissage.

A noter : les stagiaires ne sont pas concernés par la visite médicale obligatoire.

 

La visite d’information et de prévention (VIP)

La visite d’information et de prévention (VIP) a remplacé la visite médicale d’embauche depuis le 1er janvier 2017 (article R4624-10 du Code du travail).

La VIP doit être réalisée dans un délai de 3 mois suivant votre date d’embauche. Si vous avez moins de 18 ans ou si vous travaillez de nuit, la visite doit être faite avant votre prise de poste.

Bon à savoir : cette visite n’est pas obligatoire si vous en avez déjà passé une dans les 5 dernières années et que vous occupez un emploi dont les risques d’exposition sont équivalents. Même dérogation pour les travailleurs handicapés, les travailleurs de nuit et les titulaires d'une pension d'invalidité, si ce n’est qu’il faut avoir passé sa VIP dans les 3 dernières années.

 

Le suivi individuel renforcé (SIR)

Le suivi individuel renforcé (SIR) comporte, comme son nom le laisse deviner, davantage de visites médicales qu’un suivi classique. C’est un incontournable seulement pour les salariés exposés à des risques professionnels pour leur santé et leur sécurité (article R4624-22 du code du travail).

Vous pouvez être concerné par le SIR si :

  • Vous êtes exposé à l’amiante, au plomb, à des agents cancérogènes, à des rayonnements ionisants, à des agents biologiques de groupes 3 ou 4, à un milieu hyperbare, etc. dans le cadre de votre travail.
  • Vous êtes affecté à un poste à risque : travail sur des installations électriques par exemple, ou utilisation d’engins de levage.

Visite médicale du travail : quelle fréquence ?

La fréquence de la visite médicale du travail varie en fonction du type de suivi médical nécessaire sur le poste que vous occupez.

 

Vous avez passé une visite d’information et de prévention (VIP) ?

Votre prochaine visite médicale doit avoir lieu dans un délai de 5 ans maximum (3 ans maximum si vous êtes travailleur handicapé, titulaire d’une pension d’invalidité ou travailleur de nuit).

La période exacte entre vos 2 visites médicales est fixée par le médecin du travail.

 

Vous bénéficiez d’un suivi individuel renforcé (SIR) ?

Une fois la visite médicale préalable à l'embauche effectuée, la prochaine visite doit avoir lieu dans les 4 ans maximum. Un professionnel de santé devra entre-temps vous recevoir pour une visite intermédiaire dans les 2 ans suivant votre visite médicale d’embauche.

A noter : si vous êtes concerné à un moment ou à un autre de votre carrière par le SIR, vous aurez également une visite médicale obligatoire juste avant votre départ à la retraite.

Comment se déroule la visite médicale du travail ?

Tant que vous ne présentez pas de risque de santé particulier, la visite médicale d’information et de prévention peut être effectuée par un professionnel de santé du travail : interne en médecine du travail ou infirmier par exemple. Dans le cas contraire, c’est un médecin du travail qui vous recevra.

Le déroulement de la visite médicale du travail est le suivant :

  • Le professionnel de santé vous interrogera et vous examinera pour déterminer votre état de santé. Vos échanges avec le corps médical sont strictement confidentiels : aucune information ne peut être divulguée à votre employeur.
  • On vous informera des risques inhérents à votre poste de travail, et des moyens de prévention concrets à mettre en application.
  • Vous serez aiguillé vers de potentiels examens complémentaires si nécessaire.
  • On vous expliquera les modalités précises de suivi de votre état de santé par les services de santé de la médecine du travail.
  • On vous remettra une attestation de suivi au travail, qui sera aussi transmise à votre employeur. Dans le cas d’un SIR, c’est un avis d'aptitude ou d'inaptitude qui vous sera remis (ainsi qu’à votre employeur). 

Important : lors de la visite médicale du salarié, on ne peut pas vous dispenser de soins, ni vous délivrer d’ordonnance ou d’arrêt de travail.

Les visites médicales ont lieu :

  • soit sur votre temps de travail, sans retenue de salaire ;
  • soit en dehors de votre temps de travail : le temps consacré à la visite sera alors rémunéré comme du temps de travail effectif.

Les éventuelles dépenses engagées pour votre visite médicale du travail sont prises à 100% en charge par l’employeur (frais de transport par exemple).

Le cas particulier de la reprise après un arrêt de travail

Après un arrêt, la visite médicale peut être obligatoire pour la reprise du travail. C’est le cas si :

  • vous avez été arrêté pendant au moins 30 jours ;
  • vous avez souffert d’une maladie professionnelle ;
  • vous avez été victime d’un accident du travail causant une absence d’au moins 8 jours ;
  • vous revenez d’un congé maternité ;
  • vous avez été absent au moins 21 jours pour cause de maladie ou d'accident non professionnel.

Cette visite doit avoir lieu dans un délai de 8 jours calendaires après le retour au travail. Le but est de déterminer si vous êtes apte, médicalement parlant, à reprendre votre poste et s’il est nécessaire d’adapter vos conditions de travail en vue de votre reprise.

Mentions légales
Logo

Assurance tous mobiles

Description de l'offre

N’attendez pas le pire pour assurer votre téléphone !
L’assurance Tous Mobiles garantit votre smartphone, mais également votre tablette et votre PC portable, en cas d’accident contre la casse, l’oxydation et le vol.

Je découvre l'offre