Aller au contenu principal
Image bannière
quelles amendes transports en commun

Le point sur les infractions dans les transports en commun

6 minutes
Publié le 19/12/2023
camille
Par Camille Robinson -

Vous déplacer en transports en commun fait surement partie de votre quotidien, que ce soit pour aller à l'école, au travail, ou tout simplement pour explorer la ville. Bien sûr, il  existe des règles et des responsabilités qui accompagnent l'usage de ces services. L'article qui suit a pour but de vous éclairer sur les différentes infractions que l'on peut commettre dans les transports en commun, ainsi que sur leurs conséquences.

Cet article est une ressource précieuse pour vous aider à naviguer dans les transports en commun avec responsabilité et connaissance de vos droits. Bonne lecture et bon voyage !

Quelles sont les différentes infractions dans les transports en commun ?

La fraude au titre de transport : le titre est non valable

La fraude au titre de transport est l'une des infractions les plus communes dans les transports en commun. Elle inclut l'utilisation de titres de transport non valides ou l'absence totale de billet. Cette pratique entraîne non seulement une perte de revenus significative pour les opérateurs de transport, mais elle contribue également à une augmentation du coût des billets pour les usagers honnêtes.

Conséquences de la fraude au titre de transport :

Les conséquences de la fraude au titre de transport peuvent être sévères. Les fraudeurs s'exposent à des amendes qui peuvent aller jusqu'à plusieurs centaines d'euros, selon la législation locale et la politique de l'opérateur de transport. En cas de récidive, les sanctions peuvent être plus lourdes, incluant parfois des peines de prison pour les cas les plus graves. Si vous êtes étudiant et que vous avez des difficultés à payer votre abonnement de transport, sachez que des aides existent pour vous permettre de le financer plutôt que de frauder.
Pour les salariés, la loi prévoit un remboursement à 50% de votre abonnement de transports en commun par votre employeur, discutez-en avec lui !

 

Les incivilités

Les incivilités dans les transports en commun englobent une large gamme de comportements, allant de l'usage excessif du volume sonore à des comportements agressifs ou perturbateurs. Ces actions nuisent à l'expérience de voyage des autres passagers et peuvent créer un environnement désagréable, voire dangereux.

Répercussions des comportements incivils :

Les répercussions des comportements incivils varient selon la gravité de l'infraction. Ils peuvent entraîner des avertissements, des amendes, voire des interdictions de voyager sur le réseau pour les cas les plus sévères. 

 

Le non-respect des règles de sécurité

Les transports en commun sont régis par un ensemble de règles de sécurité conçues pour protéger les passagers et le personnel. Le non-respect de ces normes peut entraîner des situations dangereuses et des conséquences graves.

Implications du non-respect des normes de sécurité :

  1. Violations courantes : Parmi les infractions fréquentes, on retrouve le non-respect des signalisations, l'utilisation inappropriée des freins d'urgence, le blocage des portes ou le fait de se tenir de manière dangereuse près de celles-ci, et le non-respect des instructions du personnel.
  2. Conséquences immédiates : Ces comportements peuvent entraîner des interruptions de service, causant des retards et désagréments pour des milliers de voyageurs. Plus grave, ils peuvent provoquer des accidents, mettant en danger la vie des passagers et celle du personnel.
  3. Sanctions légales : Les sanctions vont de l'avertissement à l'interdiction temporaire d'utilisation des transports en commun. Dans les cas les plus graves, des poursuites judiciaires peuvent être engagées, surtout si l'infraction a causé des blessures ou des dommages matériels.
  4. Implications financières : Outre les amendes qui peuvent être imposées pour ces infractions, les dommages causés aux équipements des transports en commun peuvent entraîner des réparations coûteuses, dont le coût est souvent répercuté sur la collectivité.
  5. Responsabilisation : Chaque passager doit prendre conscience de l'importance de ces règles. La sécurité dans les transports en commun est une responsabilité partagée, où le respect de chacun garantit le bien-être de tous.

Que risque-t-on lors d'une infractions dans les transports en commun ?

Comment savoir si on a une amende transport en commun ?

Lorsque vous voyagez dans les transports en commun, il faut toujours avoir un titre de transport valide. Si vous êtes contrôlé par les agents de contrôle et que vous ne respectez pas cette règle, vous risquez de recevoir une amende forfaitaire. Pour savoir si vous avez une amende, les autorités de transport envoient généralement un procès-verbal à l'adresse indiquée lors du contrôle. 

Malheureusement, un nombre significatif de fraudeurs ne règlent pas leurs amendes, avec 15 à 50% des procès-verbaux retournés marqués "NPAI" (n’habite pas à l’adresse indiquée), souvent dû au fait que les contrevenants fournissent des adresses incorrectes. 

 

Amende SNCF et procès verbal : comment contester une amende SNCF ?

Si vous recevez un procès-verbal pour une infraction dans les transports en commun de la SNCF et que vous pensez qu'il est injustifié, vous avez la possibilité de le contester. Pour cela, il faut envoyer une lettre de contestation, en utilisant un modèle de lettre si nécessaire, expliquant les raisons de votre contestation et en fournissant les preuves à l'appui.

Cette contestation doit être faite dans les délais indiqués, généralement dans un mois suivant la réception de l'amende. Si la contestation est acceptée, l'amende peut être annulée ou réduite

 

Contraventions dans les transports en commun : Quel est le montant d'une amende de bus ?

Le montant des amendes dans les bus varie en fonction du type d'infraction et du délai de paiement. Un oubli de validation du titre de transport peut coûter entre 5 et 20 euros. Si vous n'avez pas de titre de transport du tout, les coûts peuvent aller de 60 à plus de 100 euros. Enfin, pour une infraction aggravée telle que l'utilisation du système d'alarme sans raison ou une détérioration du matériel, les coûts peuvent aller de 150 à plus de 200 euros

 

Comment éviter les amendes dans les transports en commun ?

Pour éviter les amendes dans les transports en commun, le respect des règles de circulation et des normes de conduite est essentiel. Assurez-vous toujours d'avoir un titre de transport valide et de le valider correctement. Respectez les consignes de sécurité et les instructions des agents de contrôle. Les voyageurs en règle réduisent le risque d'amendes et contribuent à un environnement de transport plus sûr et plus agréable pour tous. 

 

Peut-on contester une amende de transports en commun ?

Il est possible de contester une amende reçue dans les transports en commun. Si vous pensez que l'amende a été injustement imposée, vous pouvez envoyer une lettre de contestation à l'autorité de transport concernée. Utilisez le même modèle de lettre partagé ci-dessus pour structurer votre contestation et fournissez des preuves ou des explications pertinentes. La contestation doit être faite dans la période indiquée sur le procès-verbal, généralement dans le mois suivant la réception de l'amende. 

Nous espérons que cet article vous a éclairé sur les diverses infractions possibles dans les transports en commun et les conséquences associées. Comprendre les règles, les droits et les responsabilités est essentiel pour voyager en toute sécurité et sérénité. Rappelez-vous que le respect des normes de transport n'est pas seulement une question de règlementation, mais aussi un acte de civisme et de respect envers les autres passagers et le personnel.

Si jamais vous vous trouvez dans une situation délicate avec une amende, souvenez-vous que vous avez des options et des droits. La contestation est possible, mais elle doit être fondée et bien documentée. Enfin, le moyen le plus sûr d'éviter les ennuis reste toujours de respecter les règles établies !

Mentions légales
camille
Camille Robinson

Rédactrice et traductrice, elle cumule plus de dix ans d'expertise dans la création de contenu et la traduction.

Ancienne enseignante de français à l'étranger et titulaire d'un master en psychologie, elle allie compétences pédagogiques et connaissance approfondie du comportement humain à son travail éditorial. Camille est également productrice linguistique d'un dessin animé et rédactrice en chef d'un magazine, où elle dirige des projets de contenu visant à stimuler l'engagement.

Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.