Aller au contenu principal
personnage

Etudier à Sciences Po : tout savoir

6 minutes
Publié le 27/09/2021 - Mis à jour le 28/09/2021
logo cidj info jeunesse

Vous vous destinez à une carrière dans la fonction publique et envisagez de suivre un cursus à Sciences Po ? Mais savez-vous quels enseignements y sont proposés ?
Paris, Bordeaux, Aix, Toulouse, Grenoble… La France compte 10 instituts d’études politiques (IEP) fondés sur un dénominateur commun mais qui ont des spécificités, notamment au niveau des spécialisations.
Celles et ceux qui en sortent diplômé·e·s seront, pour la plupart, dirigeants politiques, cadres d’entreprises, journalistes…

C'est quoi Sciences Po ?

Le nom est prestigieux et la plupart de nos dirigeants politiques seraient passés par ce cursus. Mais, c’est quoi en fait Sciences Po ? Qu’est-ce qu’un IEP ?

 

Un enseignement pluridisciplinaire

Plus connus sous le nom de « Sciences Po », les instituts d’études politiques  proposent des formations de niveau bac + 5 (masters) axés sur le droit, l’économie, les relations internationales, l’histoire, les langues, la science politique…
 

Comprendre le monde

L’objectif est de donner aux étudiants un enseignement axé sur diverses disciplines leur permettant d’acquérir une solide culture générale.  Une formation en IEP permet, au terme du cursus, de disposer de méthodes de travail et de diverses clés pour comprendre le monde, développer un esprit critique et être capable d’appréhender les problématiques contemporaines, tant au niveau politique, qu’économique ou social.        
 

Une spécialisation progressive

La formation est composée de deux cycles : un premier cycle d’enseignement généraliste ponctué par une année d’études à l’étranger et un deuxième cycle axé sur des domaines de spécialisation (carrières publiques, relations internationales, journalisme, banque-finance…) et aboutissant à l’obtention d’un master.
Par ailleurs, les IEP donnent, en général, la possibilité d’obtenir des doubles  diplômes proposés en partenariat avec d’autres établissements français ou étrangers, dans le monde entier. 

 

Sciences Po, IEP : quelles différences ? 

Il n’y a pas de différence entre les établissements labellisés « Sciences Po » et les instituts d’études politiques. Le terme « Sciences Po » est issu de « sciences politiques », une des disciplines centrales des cursus d’IEP.
Il s’agit d’une marque déposée en 1988 par la Fondation nationale des sciences politiques. Plus percutante et identifiable, elle permet de caractériser et de regrouper les 10 instituts d’études politiques. On parle ainsi de Sciences Po Bordeaux, Sciences Po Grenoble, Sciences Po Lille…
Quant à Sciences Po Paris, c’est le seul établissement que l’on peut nommer sans préciser le nom de la ville notamment parce que c’est l’IEP le plus ancien.

Quels sont les différents IEP en France ?

Si vous envisagez un cursus en IEP, diverses options s’offrent à vous. Il existe, en effet, 10 établissements labellisés « Sciences Po » en France.
Le plus célèbre est situé à Paris, mais il y a aussi un Sciences Po à Bordeaux, Aix-en-Provence, Lille, Rennes, Grenoble, Toulouse, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Lyon.
Sciences Po Paris a été créé au XIXe siècle. Plusieurs établissements ont ensuite vu le jour au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

 

Sciences Po Paris

C’est le tout premier IEP. Il a été fondé en 1872, après la guerre franco-allemande. C’est le plus connu et le plus prestigieux des IEP. L’établissement dispose de diverses « écoles » qui proposent des masters spécialisés : école d’affaires publiques, école de droit, école de journalisme, école d’affaires internationales…

Sciences Po Paris n’est pas rattaché à une université. Par conséquent, les frais de scolarité y sont plus élevés : ils vont de la gratuité à 18 000 euros par an.

 

IEP d’Aix-en-Provence

Fondé en 1948, cet IEP est rattaché à l’université d’Aix-Marseille.
Après une première année généraliste, le cursus donne accès dès la deuxième année à des enseignements de pré-spécialisation en administration publique ; analyse et stratégie politiques ; carrières internationales ; économie et management.
En second cycle, vous pourrez obtenir un master dans le domaine des relations internationales, de la science politique, du droit public…

 

IEP de Bordeaux

Egalement créé en 1948, l‘IEP de Bordeaux propose à ses étudiants de partir à l’étranger dès la deuxième année d’études. Les spécialisations s’effectuent en quatrième année dans les domaines de la gouvernance de la transition écologique, du journalisme, des carrières administratives, de la géo-économie appliquée, de la politique internationale, etc.

 

IEP de Grenoble

Cet IEP, qui date lui aussi de 1948, permet aux étudiants de se spécialiser dès la troisième année en vue d’obtenir un master en études internationales et européennes, administration et action publique, management, études d’opinion et communication ou solidarités, innovations économiques et développement territorial.

 

IEP de Lille

Ouvert en 1991, l’IEP de Lille propose 17 domaines de formations : affaires publiques, management des institutions culturelles, politique écologie et soutenabilité, stratégie, intelligence économique et gestion des risques…

 

IEP de Lyon

Cet IEP qui date de 1948 propose 4 domaines de spécialisations en quatrième année : affaires publiques, affaires internationales, communication et territoires. En cinquième année, vous aurez accès à 19 spécialités : politiques et innovations sociales des territoires, analyse des politiques publiques, journalisme, data et enquête, etc.

 

IEP de Rennes

Si vous êtes admis à l’IEP de Rennes, vous devrez choisir en quatrième année l’une de ses 4 écoles : l’école des politiques publiques, l’école de journalisme, l’école des affaires internationales ou l’école du management des organisation.
Etabli en 1991, l’IEP de Rennes propose également des parcours en partenariat avec l’université de Rennes 2 ou l’EHSEP (Ecole des hautes études en santé publique).

 

IEP de Saint-Germain-en-Laye

Le plus récent des Sciences Po (2013) propose une pré-spécialisation dès la deuxième année. En quatrième année, vous devrez ensuite choisir entre 4 domaines : métiers de la culture et de la communication, métiers du droit et de l'action publique, métiers de l'Europe et de l'international ou métiers du management, de l'économie et des finances.

 

IEP de Strasbourg

Créé en 1945, l’IEP de Strasbourg propose des masters dans 6 domaines dont 2 liés à sa situation privilégiée au cœur de l’Union européenne : administration publique, finance, relations internationales, science politique, droit européen ou études européennes et internationales.

 

IEP de Toulouse

Sciences Po Toulouse, qui a également vu le jour en 1948, propose 4 domaines de spécialisation. En quatrième année, vous pourrez vous orienter vers les métiers de l’action publique, choisir la spécialisation économie, développement et relations internationales, intégrer le pôle gestion des risques et lutte contre les discriminations ou opter pour la spécialisation médias, communication, culture et société de la connaissance.

Comment intégrer un IEP ?

Pour entrer en IEP, il faut s’y préparer ! La concurrence est rude car les cursus sont accessibles sur dossier ou concours. Il y a évidemment beaucoup moins de places que de candidats : le taux d’admission dépasse rarement les 15 %.
Certains établissements proposent un concours commun : les IEP d’Aix, de Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye et Toulouse.
Les IEP de Paris, Bordeaux et Grenoble ont leur propre procédure d’admission, généralement basée sur l’évaluation du dossier du candidat et sur un entretien. En fonction des IEP, il est possible d’intégrer la formation en première, deuxième, troisième ou quatrième année.

Préparer les concours grâce au PEI

Vous êtes boursier et vous avez envie d’intégrer un institut d’études politiques ?
Vous pouvez bénéficier du programme d’études intégrées (PEI). Il permet de préparer le concours commun pour entrer dans un des 7 Sciences Po suivants : Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Saint-Germain-en-Laye et Toulouse. Au programme : un professeur référent, un stage intensif, un concours blanc, un tutorat…
Pour vous inscrire, rendez-vous sur : https://www.programmepei.com/

Que faire après Sciences Po ?

Choisir Sciences Po, c’est opter pour un cursus assurant un large spectre de débouchés dans le monde du travail. Au terme de votre formation, vous pourrez faire carrière dans le secteur public ou poursuivre vos études pour intégrer l’ENA (Ecole nationale d’administration). Mais nombreux sont aussi les diplômés de Sciences Po qui travaillent dans le privé. Ils obtiennent généralement rapidement un poste de cadre. Une part importante de diplômés s’oriente, par ailleurs, vers le journalisme.

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre