Aller au contenu principal
personnage

L'obligation de formation des 16-18 ans

4 minutes
Publié le 14/12/2021 - Mis à jour le 14/02/2022
logo cidj info jeunesse

Chaque année, 60 000 mineurs décrochent du système scolaire. Sans diplôme ni formation, ils rencontrent de grandes difficultés pour trouver un emploi. Face à ce constat, depuis la rentrée 2020, l’instruction obligatoire jusqu’à 16 ans est prolongée par une obligation de formation des 16-18 ans. Les CIO et les missions locales ont été missionnés pour mener à bien cette mesure et de nombreux programmes ont été mis en place pour aider les jeunes décrocheurs à trouver leur voie professionnelle.

Jusqu'à quel âge l'école est-elle obligatoire en France ?

Fâché avec les études, vous pensez qu’à 16 ans vous allez enfin pouvoir arrêter l’école ? Depuis le 26 juillet 2019, la loi pour une « École de la confiance » a prolongé l’instruction obligatoire jusqu’à 16 ans par une obligation de formation pour tous les jeunes de 16 à 18 ans. « L’État a confié aux missions locales la responsabilité de contrôler et de faire respecter cette obligation en appui avec les centres d'information et d'orientation (CIO) », explique Florence, référente formation 16-18 ans dans une mission locale d’Île-de-France.

Lutter contre la déscolarisation et le décrochage scolaire

Pour lutter contre la déscolarisation et le décrochage scolaire, les missions locales sont chargées de repérer les jeunes qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en études. « Les jeunes viennent vers nous de différentes manières. Des parents désespérés finissent par entendre parler de nous et nous appellent. D’autres sont repérés et orientés vers nous par les Services jeunesse des villes. Mais la majorité des jeunes sont identifiés grâce aux campagnes d'appels réalisées auprès des écoles par un cabinet nommé par l’État. Il nous transmet une liste de décrocheurs qui souhaitent être recontactés. Les CIO et les missions locales appellent alors les familles pour leur proposer un rendez-vous », détaille la conseillère. Le jeune décrocheur se voit proposer plusieurs solutions d'accompagnement adaptées à sa situation dans le cadre d’un parcours contractualisé d'accompagnement adapté vers l'emploi et l'autonomie (PACEA).

 

La Promo 16.18 de l’Afpa

« Les jeunes qui arrivent au rendez-vous n’ont généralement pas d’idée précise de ce qu’ils ont envie de faire. Ils sont ce qu’on appelle en construction de projet », précise-t-elle. C’est pourquoi, pour les aider à y voir plus clair sur leur avenir, depuis janvier, l’Afpa (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes) a mis en place « La Promo 16.18 ». Ce programme de 13 semaines a pour but de donner un objectif professionnel à ces jeunes décrocheurs grâce à un parcours personnalisé de 10 ateliers thématiques. « Depuis que j’ai fait l’atelier pâtisserie au self, je fais des gâteaux chez moi, je ne savais pas quoi faire dans ma vie et maintenant, je crois que j’aimerais bien faire la cuisine et peut-être ouvrir un restaurant, on ne sait jamais ! » se réjouit, Marine 16 ans sur le site de l’Afpa.

 

Les écoles de la 2e chance

Les écoles de la 2e chance (E2C) proposent une pédagogie personnalisée à chaque stagiaire. « La formation dure en moyenne 9 mois. Cela va permettre aux bénéficiaires de se remettre à niveau scolairement et de travailler sur leur projet professionnel avec des formateurs », ajoute Florence. Les jeunes qui intègrent une E2C ont un statut de stagiaire de la formation professionnelle et perçoivent une rémunération de 300 € en moyenne par mois. Ils peuvent être suivis encore pendant 1 an après leur sortie de formation.

 

 La garantie jeune, c'est quoi ?

« Certains ne veulent pas de formation car ils ont besoin de travailler et de gagner de l’argent. S’ils ont entre 16 et 18 ans et ne sont ni à l’école, ni en emploi, ni en formation, ils peuvent intégrer la « Garantie jeune » », détaille Florence. Ce dispositif a été mis en place pour les aider à entrer sur le marché du travail. Les 6 premières semaines, ils pourront participer aux ateliers collectifs d’aide à la recherche d’emploi, CV, lettre de motivation, connaissance de la vie en entreprise et du tissu économique local etc. Ils bénéficieront également d’un accompagnement individuel et pourront percevoir une allocation soumise à conditions de ressources allant jusqu’à 497 € par mois pendant 1 an. L’accompagnement peut durer de 9 à 18 mois. La Garantie jeune sera remplacée en mars 2022 par le Contrat d’engagement jeune.

Quels cas d'exemption de formation des 16-18 ans ?

Seuls les décrocheurs âgés de 16 à 18 ans attestant de difficultés liées à leur état de santé par un certificat médical peuvent être exemptés de cette obligation de formation. « Si un candidat ne se présente pas aux rendez-vous ou refuse les solutions proposées, nous devons le signaler par courrier au président du conseil départemental qui pourra mobiliser les services d’insertion ou d’assistance éducative », conclut Florence.

Pour vous entretenir avec un conseiller ou prendre rendez-vous, appelez le numéro vert : 0 800 122 500 (accessible gratuitement du lundi au vendredi).
Vous pouvez aussi vous renseigner sur la plateforme Nouvelles Chances ou 1jeune1solution.

Mentions légales
Logo

Livret Jeune Mozaïc

Description de l'offre

Economisez librement votre argent et constituez vous une première épargne disponible qui rapporte.

Je découvre l'offre