Aller au contenu principal
# Découvrir les secteurs d'activités

Horticulture

4 minutes
Publié le 30/11/2021 - Mis à jour le 02/05/2022
youzful logo

Être toute la journée derrière un bureau n’est vraiment pas fait pour vous ? Vous avez besoin de bouger et d’être dehors ? Pourquoi ne pas vous diriger vers le secteur de l’horticulture ? Les niveaux CAP/BEP jusqu’au BTSA sont très demandés mais le métier peine à embaucher car les conditions de travail peuvent être difficiles : il ne faut pas avoir peur de travailler par tous les temps et être doté d’une bonne santé physique.

Présentation
du secteur

Derrière la filière horticole se cache des spécialités très variées : la culture des fleurs, l’horticulture ornementale (plantes ornementales), la pépinière (production de végétaux d’extérieur, d’arbres, d’arbustes…), la production de fruits et de légumes, etc.

90 % des entreprises sont des PME (petites et moyennes entreprises) de moins de 10 salariés. L’horticulture génère 170 000 emplois, dont 20 000 pour les entreprises de production. La filière offre une importante diversité de métiers dans la production, la transformation, le commerce ou encore l’expérimentation. Elles embauchent à tous niveaux de formation : du CAPA au diplôme d’ingénieur.

L’horticulture se modernise et propose des postes de plus en plus qualifiés. Néanmoins, des postes d’ouvriers restent accessibles sans diplôme, notamment dans le domaine des fruits et légumes. Le secteur a souffert de la crise sanitaire mais l’activité est repartie en 2021 et les entreprises ont à nouveau besoin de main-d’œuvre. Elles ont toutefois du mal à recruter des ouvriers qualifiés, postes qui représentent 49 % des offres d’emploi du secteur.

Les principaux métiers de l'horticulture

Ouvrier pépiniériste

L'ouvrier pépiniériste travaille dans une pépinière. Il réalise les opérations techniques liées à la culture des végétaux d'extérieur comme tailler, arroser, désherber, repiquer, surveiller l'évolution des parasites, veiller à la croissance des végétaux… Il peut également conseiller les clients venus acheter des plantes.

 

Horticulteur

Derrière l’appellation d'horticulteur, on trouve plusieurs spécialistes : floriculteur, pépiniériste, maraîcher et arboriculteur. Ce professionnel de la culture des plantes travaille dans une entreprise horticole ou chez un pépiniériste, mais il peut aussi avoir sa propre exploitation agricole. Il travaille la plante à toutes les étapes de son développement jusqu’à la récolte. Il conseille également les particuliers et les professionnels dans le choix des plantes et les informe sur les soins à apporter.

 

Technicien R&D / Ingénieur R&D

Le milieu horticole recherche aussi des techniciens et ingénieurs dans le domaine de la recherche et développement. Ces spécialistes du végétal et des semences doivent être capable, par leur recherche, de répondre aux grands enjeux du domaine de l'horticulture : développement durable, qualité et sécurité alimentaire, biodiversité…

 

Chef de culture

Le chef de culture travaille dans une exploitation. Il a sous sa responsabilité une équipe d’ouvriers horticoles. Son rôle est d’organiser l’ensemble du travail lié à la production de végétaux en vue d'obtenir les meilleurs résultats en matière de qualité et de rendement. Il établit le plan de production : planning d'activités et des approvisionnements en engrais, produits phytosanitaires, répartition du travail du personnel, amélioration des techniques de production. Il supervise les opérations et participe à la gestion de l'entreprise.

Quelles études pour travailler dans le domaine de l'horticulture ?

Du CAP au bac pro

  • Le CAPA (CAP agricole) métiers de l'agriculture vous permet d’accéder au métier d’ouvrier agricole polyvalent. Les étudiants peuvent choisir 2 activités professionnelles spécifiques parmi les suivantes : arboriculture, horticulture ou valorisation et vente de produits horticoles.
  • Les titulaires du bac pro conduite de productions horticoles (arbres, arbustes, fruits, fleurs, légumes) peuvent devenir chefs d'équipe, chefs de culture ou responsables technique.
  • Le bac STAV permet de poursuivre en BTSA production horticole ou même de tenter, pour les meilleurs, les prépas TB.

À lire aussi :  Les voies technologiques au lycée

 

Le BTSA production horticole

Ce BTSA (BTS agricole) est accessible après un bac pro dans le domaine de l'aménagement paysager ou de la production horticole ou après le bac STAV, sur dossier, test et parfois entretien. Ce diplôme vous permet d’accéder aux postes de chef d'exploitation ou responsable de culture, chef d'équipe, conducteur de travaux, dans une exploitation horticole.

 

BTSA agronomie : productions végétales (APV)

Ce BTSA prépare aux métiers liés à la production agricole en général, ainsi qu'aux activités de conseil, de vente ou de recherche en agronomie.

 

Les licences professionnelles

Les titulaires d’un BTSA peuvent poursuivre en licence pro à l’université, notamment dans la licence pro manager en entreprises d’horticulture et de paysage, la licence pro agronomie ou bien la licence pro productions végétales.

 

Agrocampus Ouest – site d’Angers

Agrocampus Ouest est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche du ministère de l’Agriculture. Il prépare, entre autres, aux diplômes d’ingénieur en horticulture ou ingénieur agronome. Il y a plusieurs conditions d’accès en 1re année : sur concours après un bac général à dominante scientifique, un bac techno STI2D, STL ou STAV. Une admission en 2e année est possible après un bac + 2 et une admissibilité à l’un des concours Ensa, Enita ou ENV.

Mentions légales
Logo

Prêt permis à 1€/jour

Description de l'offre

Un prêt sans intérêt ni frais de dossier réservé aux jeunes, pour financer votre permis de conduire auto ou moto.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.