Aller au contenu principal
personnage

Ecole de commerce gratuite : pensez-y !

4 minutes
Publié le 11/01/2022 - Mis à jour le 01/02/2022
logo cidj info jeunesse

Vous aimeriez entrer dans une école de commerce mais leur coût élevé est un vrai frein à votre projet ? En effet, dans ces établissements, les frais de scolarité varient de 7 000 à 18 000 € par an pour les plus renommés. Heureusement, des aides existent. Bourses, alternance, business schools gratuites ou avec des frais de scolarité réduits : une école de commerce gratuite ou presque, c’est possible !

Etudier le commerce et le management

Accessibles directement post bac ou après une prépa, les écoles de commerce permettent d'acquérir une solide culture générale et des compétences techniques en commerce, gestion et management. Mais le coût des études a déjà refroidi plus d’un candidat craignant de s’endetter pour de nombreuses années.

En effet, une école de management peut coûter entre 7 000 et 18 000 €, somme à laquelle il faut ajouter les frais de logement et de nourriture. Des budgets qui font donc réfléchir. Cependant, être diplômé d’une bonne business school vous permettra d’accéder à des postes riches, variés et bien rémunérés. Il serait dommage d’y renoncer sans avoir étudié toutes les possibilités.

 

L'alternance

Non, l’alternance ne concerne pas uniquement les formations professionnelles. Un grand nombre d’écoles de commerce, y compris les plus prestigieuses, proposent de faire tout ou partie du cursus (souvent l’année de master) en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Ainsi, la Montpellier Business School s’enorgueillit d’avoir 1 500 étudiants en apprentissage, soit 45 % de ses effectifs. Les écoles accompagnent généralement les élèves dans leur recherche d’entreprise en leur proposant offres d’emploi, job dating, ateliers, rencontres avec des professionnels…
 

Bon à savoir : les étudiants alternants ne sont plus éligibles à la bourse du CROUS.

 

Quels sont les avantages de l’alternance ?

  • L’avantage financier est incontestable. L’entreprise qui acceptera de vous prendre en contrat d’apprentissage financera vos études durant toute la durée du contrat.
     
  • Vous recevrez un salaire correspondant à un pourcentage du smic. En contrepartie, l’entreprise percevra des aides de l’État et vous recrutera peut-être à la fin de vos études.
     
  • L’aspect financier n’est pas le seul atout de l’alternance : vous allierez théorie et pratique, et commencerez à emmagasiner de l’expérience professionnelle. Un atout de taille lorsque vous commencerez à chercher un emploi. Les alternants sont très appréciés des recruteurs et leur insertion professionnelle est rapide.

 

Les exonérations pour les boursiers

  • Si vous intégrez une école de commerce reconnue par l’État et que vous êtes boursier sur critères sociaux, vous continuerez à percevoir votre bourse. Vous devrez faire la demande dans le CROUS de l’académie dans laquelle vous avez passé votre bac. Si votre prépa ou école de commerce se trouve dans une autre académie, rapprochez-vous de votre CROUS afin qu’il se charge de transmettre le dossier.
  • Les frais de concours sont réduits pour les boursiers. Ainsi, le concours Ecricome regroupant 5 grandes écoles (NEOMA, KEDGE, RSB, MBS, EM Strasbourg) ne coûtera que 30 € aux boursiers en 2022 au lieu de 295 €. Le concours BCE regroupant 19 grandes écoles de commerce et de management est gratuit !
     
  • Les grandes écoles de commerce sont gratuites ou presque pour les boursiers. En moyenne, 12 % des étudiants en école de commerce bénéficient des bourses sur critères sociaux. Ainsi HEC, engagé dans l’égalité des chances, propose, via sa fondation, des allègements allant de 20 % à 100 % des frais de scolarité aux boursiers du CROUS en fonction de leur échelon (1 à 7). À l’ECSP, les boursiers représentent environ 15 % des étudiants. Son directeur espère qu’à horizon 2025 l’école comptera 20 % de boursiers par promotion dans le Programme grande école (PGE).
     
  • Les étudiants qui ne bénéficient pas d’une bourse sur critères sociaux du CROUS peuvent aussi faire des demandes d’aide auprès des écoles ou demander des bourses au mérite.
     
  • Renseignez-vous aussi auprès des conseils régionaux qui, dans certains cas, offrent des bourses de mobilité aux étudiants ayant passé leur baccalauréat dans la région, et dont les parents y résident.

Dans des écoles ou universités publiques

Les IAE (Instituts d’administration des entreprises) sont des écoles de commerce publiques quasiment gratuites car elles dépendent de l’université. Mais, contrairement à l’université, la filière est sélective. Il existe actuellement 36 écoles réparties sur toute la France. Les frais de scolarité sont les mêmes que les frais universitaires, soit 170 € pour une licence (113 € pour les étudiants boursiers) et 243 € pour un master (159 € pour les étudiants boursiers).

L’IAE d’Aix-en-Provence fait toutefois exception avec des frais de scolarité en master s’élevant à 8 400 euros pour les deux années. Mais intégrer une école de commerce publique ne signifie pas avoir un diplôme moins coté. Bien au contraire ! Les IAE ont une excellente réputation auprès des entreprises. Si vous optez pour une business school comme l’IAE, vous intégrerez une école de commerce de qualité sans avoir à vous endetter. Les IAE proposent également des cursus en alternance.

Mentions légales
Logo

Prêt étudiant et apprenti

Description de l'offre

Pour financer à taux préférentiel vos frais de scolarité, vos études à l'étranger, votre logement, votre voiture… bref, tout ce qui fait votre vie étudiante.

Mention pédagogique

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Je découvre l'offre