Aller au contenu principal
Image bannière
comment créer son entreprise ?

Création d'entreprise : on vous explique tout

6 minutes
Mis à jour le 26/10/2023
logo agence morse agence editoriale

Après de longues réflexions, vous êtes enfin sûr(e) de vous : vous voulez créer une entreprise  ! Il vous reste à affiner votre projet et à trouver l'idée qui correspondra à vos envies, à vos valeurs, et qui vous permettra de vous épanouir. Vous devrez ensuite passer à l'étape des formalités pour mettre en place votre business. Comment créer une entreprise  ? On vous aide à répondre à vos questions.

Définir une idée de création d'entreprise

Vous avez l'âme d'un auto entrepreneur, ou d'un entrepreneur tout court, et vous débordez d'énergie et de motivation... Certes, c'est un bon début. Mais avant de vous lancer dans cette passionnante aventure, vous allez devoir trouver des idées concrètes pour votre projet de création de société. À moins d'avoir depuis longtemps une idée en tête, il faut parfois du temps pour créer sa boîte. Nombreux sont les grands entrepreneurs qui ont tâtonné de longues années avant de trouver LE projet de leur carrière !

Pour trouver un concept, deux critères sont essentiels :

  • Vos propres besoins : listez vos ressources (talents, formations, compétences, expériences...) ainsi que vos envies et vos valeurs ;
  • les besoins des clients potentiels : pour être viable et réaliste, votre projet doit tenir compte de l'environnement et du marché. Vous devez répondre à une demande  (satisfaire un besoin, solutionner un problème, apporter du plaisir...). Le succès d'une entreprise est fragile, et dépend aussi du lieu, du moment, du contexte.

Comment créer une entreprise ? Rencontrer des personnes qui partagent le même projet peut vous aider à trouver des réponses. Participez à des événements professionnels, tels que salons d'entrepreneurs, conférences, colloques, etc. Inscrivez-vous à un club d'entrepreneurs, faites régulièrement de la veille pour observer les besoins potentiels... Et, surtout, cultivez votre réseau ! Dans ce domaine, comme dans d'autres, rien ne vaut le réseautage, que ce soit par ses relations (le bouche-à-oreille peut faire les miracles) ou par les réseaux sociaux.

Les démarches administratives pour créer une entreprise

Ça y est, vous avez trouvé l'idée géniale ! Vous vous approchez du but, mais il faut encore faire preuve d'un peu de patience... Un certain nombre de formalités de création sont indispensables avant de pouvoir vous lancer dans le grand bain.

 

Faire un business plan pertinent

Avant de créer une entreprise, vous devrez plancher sur un business plan, dont le but sera de détailler votre projet et de l'expliquer à des tiers (banques, administrations...). Cette pièce maîtresse de votre création d'entreprise doit préciser toutes les caractéristiques de votre initiative : présentation des protagonistes, informations sur le modèle économique (cf business model), synthèse de l'étude de marché, stratégie commerciale, prévisions financières avec plan de trésorerie, forme juridique de l'entreprise, etc.

Il convient de dissocier le business plan du business model, même s'ils sont complémentaires. La fonction du business model est de définir le produit et la stratégie adoptée par l'entreprise pour gagner de l'argent en le vendant. Il doit permettre de répondre à deux questions sur votre entreprise : sa création répond-elle à un besoin, et comment votre initiative se démarque des projets similaires ?

Business plan et business model vous permettront d'y voir plus clair dans votre projet. En fonction de votre activité et de vos objectifs, vous pourrez ensuite choisir le lieu d'implantation idéal de votre siège social. La réglementation applicable à votre société dépendra de ce lieu, qui constituera le domicile légal de votre entreprise.

À savoir: vous pouvez créer votre business plan gratuitement en ligne, mais il est conseillé de vous faire aider par un professionnel qui saura vous guider et vous accompagner (réseau spécialisé, expert comptable, Chambre de commerce et d'industrie...).

 

Mettre en place un statut juridique adapté

Créer une entreprise en France implique de définir un statut juridique. Votre responsabilité, votre régime social ou votre imposition seront très différents selon que vous optez pour une société à responsabilité limitée (SARL), une société anonyme (SA) ou une entreprise individuelle (EI). Par exemple, si vous souhaitez créer une entreprise à deux, c'est l'option SARL qui sera la plus adaptée (la responsabilité de chacun sera proportionnelle au montant du dépôt de capital social).

Pour un jeune entrepreneur qui veut tester un nouveau projet, l'option la plus simple reste la micro-entreprise. Gratuite, à la portée de tous, elle présente l'avantage d'une création d'entreprise en ligne. Vous avez du mal à voir la différence entre "micro-entrepreneur "et "auto entrepreneur" ? Normal, puisqu'il s'agit désormais de la même chose !  Depuis 2016, les deux statuts ont fusionné, pour former le statut unique de la micro-entreprise.

Pour devenir micro entrepreneur, il suffit de remplir un formulaire de déclaration d'activité et de joindre les justificatifs demandés. En quelques clics, le tour est joué ! Mais l'inconvénient de la micro-entreprise est qu'elle est soumise, comme son nom l'indique, au régime "micro", qui impose à l'entrepreneur de ne pas dépasser un certain seuil de recettes. S'il est au-delà de ce plafond, il devra basculer dans le régime classique de l'entreprise individuelle.

À savoir : dans la rédaction des statuts, vous devrez également faire figurer le capital social, c'est-à-dire les fonds investis par les associés (argent ou biens).

Trouver des financements pour la création de son entreprise

Pour créer ou reprendre une entreprise, le prêt bancaire n'est pas la seule solution de financement. Il existe plusieurs solutions alternatives :

  • le prêt d'honneur : souvent à taux zéro, il peut atteindre 90 000 € pour des projets innovants, et n'exige pas de garantie ni de caution personnelle 
  • le microcrédit : destiné aux personnes rencontrant des difficultés pour accéder à un prêt bancaire, ce dispositif permet d'accompagner leur projet et d'assurer un suivi 
  • les incubateurs : ces structures d'aide à la création d'entreprise proposent pendant 1 à 3 ans un accompagnement et une mise en relation avec des investisseurs 
  • les business angels (ou "investisseurs providentiels") : ces personnes, souvent entrepreneurs ou anciens cadres, investissent de l'argent dans des entreprises innovantes, tout en apportant une aide par leurs conseils et leur réseau 
  • les fonds d'investissement : l'Association des investisseurs pour la croissance regroupe quelque 300 fonds d'investissement (actionnaires qui investissent un capital dans des entreprises non cotées en bourse) 
  • le financement participatif ou crowfunding : ce dispositif très tendance permet de récolter des fonds auprès du grand public pour financer des projets créatifs 
  • les prêts interentreprises : les SARL et sociétés par actions ont la possibilité de prêter des fonds à certains types d'entreprises (telles que les microentreprises), sous certaines conditions.

Cette liste est loin d'être exhaustive, tant les aides pour les jeunes entrepreneurs sont nombreuses. Pensez notamment aux concours destinés aux créateurs et aux jeunes chefs d'entreprise. Organisés par des écoles ou des fondations, ils octroient non seulement des fonds, mais également une éventuelle notoriété. Prenez le temps de vous renseigner !

 

À savoir: rien ne vous interdit de collecter des fonds auprès de vos proches pour créer une entreprise ! Il faut savoir que cette démarche a un nom (le "love money", ou "capital de proximité" en français), et que, sous certaines conditions, un don familial permet à son bénéficiaire de recevoir jusqu'à 31 865 € sans avoir de droit à payer.

Mentions légales
Logo

Assurance Auto

Description de l'offre

Pour être bien assuré et bénéficier de différents avantages "jeunes conducteurs" dont un stage de conduite post permis offert. 

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.