Aller au contenu principal
personnage

Questions à un entretien d'embauche : casser le mode "interrogatoire"

4 minutes
Publié le 03/03/2022
logo agence morse agence editoriale

L’entretien d’embauche représente une étape inévitable du processus de recrutement, souvent redoutée par les candidats. Ces derniers ressentent une pression terrible pour répondre au mieux aux questions du recruteur et le convaincre qu’ils disposent de toutes les qualités requises pour occuper le poste à pourvoir. Toutefois, un échange trop linéaire peut vite se révéler ennuyeux et ne joue pas forcément en votre faveur. Quelles sont les plus fréquentes questions en entretien d’embauche et comment éviter le mode « interrogatoire » ?

La série de questions à l'entretien d'embauche

L’entretien d’embauche intervient suite à l’envoi d’une candidature estimée intéressante par le recruteur. Celui-ci convoque alors le candidat retenu et échange avec lui afin de déterminer s’il présente les compétences et connaissances nécessaires pour le poste. Plusieurs sujets demeurent assez inévitables lors de cet entretien. Le parcours du candidat, son expérience mais aussi sa motivation et sa personnalité vont forcément être évoqués. Parmi les questions incontournables, on retrouve notamment :

  • Pouvez-vous vous présenter ?
  • Que connaissez-vous de notre entreprise ?
  • Avez-vous déjà exercé un métier similaire ?
  • Pourriez-vous nous parler d’une expérience difficile, d’un challenge que vous avez su relever ?  
  • De quoi êtes-vous le plus fier dans votre poste actuel / ancien emploi ?
  • Pourquoi ce poste vous intéresse-t-il ?
  • Pourquoi vous plutôt qu’un autre ?
  • Comment réagissez-vous en situation de stress ?
  • Quels sont vos points forts / points faibles ?
  • Quelles sont vos activités extra-professionnelles ?

Ces questions semblent toutes pertinentes pour l’employeur. Les réponses lui servent à mieux cerner la personnalité du candidat et à identifier si oui ou non, il possède le tempérament et les compétences nécessaires. Sauf qu’un entretien d’embauche ne concerne pas uniquement les capacités techniques et théoriques, il doit aussi faire ressortir les soft skills du postulant !

 

Pourquoi le mode « interrogatoire » n’est pas efficace

Poser des questions en rafale, noter rapidement les réponses obtenues et débriefer plus tard ne constitue, au bout du compte, pas la meilleure manière de connaître son interlocuteur. A l’issue d’un tel « interrogatoire », le recruteur comme le candidat risquent de repartir avec un aperçu erroné l’un de l’autre :

  • Le recruteur se retrouve avec une liste d’informations théoriques mais aucune idée de la véritable personnalité du candidat. En effet, se limiter à poser questions d’entretien d’embauche type ne permet pas de se faire une idée sur le caractère de la personne en face de soi. A la fin d’un entretien trop scolaire, l’employeur se retrouve donc avec guère plus d’informations que celles figurant dans la lettre de motivation et le CV du candidat.
  • Le candidat ne se sent pas forcément écouté ou compris. Si la discussion se déroule trop vite, il peut même lui rester quelques interrogations à l’esprit. Se borner à répondre à des questions sans réel échange génère un réel sentiment de frustration qui n’encourage pas du tout à prendre le poste visé. Un entretien de type « interrogatoire » ne permet pas d’en savoir plus sur le poste et laisse penser que l’entreprise n’écoute pas ses salariés et n’augure rien de bon pour la suite.

L’entretien d’embauche doit rester un moment d’échange, basé sur l’écoute. Le candidat doit repartir en connaissant exactement les tenants et aboutissants du poste ainsi que l’état d’esprit de l’entreprise. Quant à l’employeur, il doit avoir des détails du parcours du candidat mais aussi percevoir chez lui des qualités nécessaires pour occuper le poste à pourvoir.

Questions à l'entretien d'embauche : comment inverser la tendance ?

Un échange se passe, par définition, dans les deux sens. Le recruteur doit, bien entendu, poser des questions pour s’assurer de la pertinence du candidat mais ce dernier doit aussi s’intéresser à son interlocuteur et au poste visé.
La liste des missions du poste et celle des expériences professionnelles sur le CV ne font pas tout, l’entretien doit mettre en avant les soft skills du candidat, sa capacité à comprendre et à réagir lors d’un échange. Il demeure primordial que vous puissiez, vous aussi, poser des questions. Vous montrez ainsi votre intérêt pour le poste et déterminez s’il correspond vraiment à vos attentes. Si le recruteur se lance dans un interrogatoire, vous pouvez, pour inverser la tendance :

  • Laisser un silence avant de répondre pour ralentir le rythme et l’obliger à vous écouter.
  • Rester calme. Certains recruteurs se montrent volontairement déstabilisants pour évaluer votre résistance au stress ou à l’agacement. Cette technique, très désagréable sur le moment, a pour objectif de faire ressortir vos soft skills.
  • Eviter de répondre aux questions par d’autres questions. Ce réflexe très tentant face à un interlocuteur absolument pas attentif ne peut que l’agacer et vous disqualifier.

En tant que candidat, il demeure essentiel de quitter l’entretien en sachant comment fonctionne l’entreprise : dans quel contexte vous arrivez, quelle équipe vous intégrez, quelles perspectives d’avenir s’offrent à vous avec ce poste ?

Quelles questions poser à la fin d'un entretien ?

Il est de coutume, à la fin de l’entretien, que le recruteur vous demande si vous souhaitez ajouter quelque chose. N’hésitez pas à lui poser des questions pour en savoir plus sur le poste si celui-ci n’y a pas répondu plus tôt :

  • Comment se déroule une journée de travail type sur ce poste ?
  • Quelle est la raison de ce recrutement ?
  • Comment décririez-vous l’environnement de travail de l’entreprise ?
  • D’après vous, quelles sont les qualités essentielles pour occuper ce poste ?
  • Avec qui serai-je amené à travailler ?
  • Pouvez-vous m’en dire plus sur les membres de l’équipe ?
  • Quelles sont les perspectives d’évolution au sein de l’entreprise sur ce poste ?
  • Comment sont évalués les collaborateurs ?
  • Quelles sont les prochaines étapes du recrutement ?
  • Existe-t-il des possibilités de formation en interne ?
Mentions légales
Logo

Livret Jeune Mozaïc

Description de l'offre

Economisez librement votre argent et constituez vous une première épargne disponible qui rapporte.

Je découvre l'offre