Aller au contenu principal
personnage

Quelles sont les alternatives à Parcoursup ?

4 minutes
Publié le 13/01/2022 - Mis à jour le 01/02/2022
logo cidj info jeunesse

Pour accéder à un cursus dans l’enseignement supérieur, la majorité des néo-bacheliers passent par la plateforme Parcoursup qui répertorie et gère les places disponibles dans de nombreuses formations (licences, BTS, BUT, classes préparatoires…).
Mais certains établissements spécialisés, par exemple dans le commerce, l’art ou le numérique, ne passent pas la plateforme pour recruter leurs candidats. Il existe donc des alternatives à Parcoursup. Explications.

Si vous êtes lycéen et que vous souhaitez vous orienter vers un cursus post-bac, vous avez forcément entendu parler de Parcoursup.
Mise en place en 2018 par le ministère de l’Enseignement supérieur, cette plateforme recueille les vœux d’affectations des étudiants et leur attribue des places en fonction des disponibilités des cursus proposés.
Plus de 19 000 formations et plus de 600 000 dossiers étudiants sont gérés chaque année sur le site. Mais le nombre de places étant limité, la plateforme fait chaque année des déçus parmi les candidats.

Parcoursup : une plateforme qui ne convient pas à tout le monde

Tous les ans, dès le mois de janvier, les élèves de terminale sont invités à formuler leurs vœux d’affectation dans l’enseignement supérieur sur Parcoursup. Les dossiers doivent être finalisés entre fin mars et début avril.

En avril et en mai, les responsables des formations étudient les candidatures et donnent un avis favorable ou défavorable.

Le candidat peut émettre jusqu’à 10 vœux, ce qui permet de multiplier les chances d’obtenir une affectation. Pourtant, chaque année, de nombreux bacheliers se retrouvent sans affectation, au mois de juillet, au terme de la phase d’admission principale. Certains finissent par accepter une formation qu’ils n’avaient pas choisie et s’engagent dans un cursus par défaut qui ne correspond pas à leur projet professionnel.

Procédure complémentaire et commission d’accès à l’enseignement supérieur

Si vous avez formulé des vœux sur Parcoursup et qu’ils ont été refusés, n’oubliez pas qu’il existe une procédure complémentaire.
À partir du mois de juin et jusqu’à début septembre, vous avez la possibilité de formuler de nouveaux vœux sur la plateforme dans des cursus qui disposent de places disponibles. Ces formations sont accessibles dans le moteur de recherche et présentées via une fiche détaillée.

Si vos souhaits d’affectation ont été refusés, vous pouvez également solliciter la commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES).
Mise en place dans chaque académie ou région, elle pourra vous aider à trouver une place dans un cursus du supérieur en lien avec votre projet.

L’autre option si vos vœux de formation n’ont pas abouti, c’est de vous tourner vers les cursus qui recrutent directement leurs candidats et proposent de fait des alternatives à Parcoursup.

Les formations hors Parcoursup : l'admission directe

Certaines écoles qui intègrent des candidats post-bac ne passent pas par Parcoursup. Il s’agit notamment d’établissements spécialisés dans des domaines spécifiques comme l’art, le cinéma d’animation, la mode, le secrétariat ou le paramédical. Plusieurs écoles de commerce et d’ingénieurs continuent aussi de recruter directement leurs candidats hors Parcoursup. Divers établissements et centres de formation dans le domaine du web et du numérique ont également opté pour l’admission directe.

Pour postuler dans ces cursus, il vous suffit de transmettre votre candidature directement en ligne sur le site de l’école ou sur un site dédié, et de participer au processus de sélection s’il y en a un (transmission d’un dossier, participation à des épreuves, à un oral d’admission…).

Avant de postuler, vérifiez cependant que l’école offre de réels débouchés. Pour cela, vous devez savoir si elle délivre un diplôme reconnu par l’État ou sur le marché du travail. La plupart des établissements qui ne recrutent pas via Parcoursup sont des structures privées hors contrat. Elles ne perçoivent pas de subvention publique et ne sont pas obligées de suivre les programmes officiels.

Pour vous faire une idée de la qualité de l’enseignement et des débouchés, essayez de recueillir des avis d’étudiants et de diplômés (il y en a de plus en plus sur Internet), contactez les enseignants et allez visiter l’école.

L’autre point à vérifier est le coût des études. Il est souvent élevé pour ces cursus et peut représenter jusqu’à plusieurs milliers d’euros par an.

Faire une année de césure

Si vous vous retrouvez sans option de formation, vous pouvez aussi choisir de faire une année de césure. Diverses possibilités s’offrent à vous.
Vous pouvez, par exemple, vous orienter vers un service civique. Ce dispositif vous permet d’effectuer une mission de 6 mois à 1 an dans de nombreux domaines : de la santé à l’environnement en passant par l’action humanitaire ou le sport. Vous percevez une indemnité de 473 euros net minimum.

Pour en savoir plus, consultez le site service-public.

 

Mentions légales
Logo

Livret Jeune Mozaïc

Description de l'offre

Economisez librement votre argent et constituez vous une première épargne disponible qui rapporte.

Je découvre l'offre