Aller au contenu principal
personnage

Le boom du soutien scolaire en ligne

6 minutes
Publié le 11/01/2022 - Mis à jour le 01/02/2022
logo cidj info jeunesse

Protocole sanitaire, mesures de distanciation physique, confinements... Apparue en 2020, la pandémie de Covid-19 a ébranlé tous les secteurs de la société : de la santé à l'économie en passant par la culture et le social.
Le domaine de l'éducation n'a pas été épargné. Pour permettre aux élèves de continuer à étudier, il a fallu développer l'offre d'enseignement à distance. De nombreux élèves, déstabilisés par la fermeture des classes, ont aussi eu recours au soutien scolaire en ligne.

En 2020, l’année scolaire a été chaotique. Les établissements ont été contraints de fermer leurs portes pendant plusieurs semaines. Les professeurs ont dû organiser en urgence un enseignement à distance. Quant aux parents, ils ont eu à gérer l’école à la maison en accompagnant tant bien que mal leurs enfants dans l’apprentissage.

La fermeture des écoles, des collèges et des lycées ainsi que la limitation des regroupements ont impliqué le nécessaire déploiement des cours en ligne.
Dès le printemps 2020, le Centre national d’enseignement à distance (CNED), établissement public relevant du ministère de l’Éducation nationale, a mis à disposition des outils numériques pour permettre aux professeurs et aux élèves de suivre les cours à distance.

Les organismes privés ont quant à eux mis l’accent sur les cours de soutien scolaire pour épauler les élèves fragilisés par les restrictions imposées par la crise sanitaire.

Les cours d'accompagnement virtuels : l'essor lié au contexte

Depuis mars 2020, la crise sanitaire impacte fortement le monde de l’enseignement et de l’Éducation nationale.
Lors des pics de l’épidémie de Covid-19, les écoles, collèges, lycées et universités ont dû fermer leurs portes pour limiter les interactions et par là même les contaminations.
Fait inédit : des milliers d’élèves et d’étudiants ont dû poursuivre leur apprentissage à distance.

Pour leur permettre de continuer à étudier, le CNED a proposé un outil dès le premier confinement. La plateforme « Ma classe à la maison » a été mise à la disposition des professeurs des écoles, collèges et lycées. Elle permet notamment aux élèves et aux enseignants de continuer à échanger et à discuter en ligne.

Mais, malgré les solutions proposées pour promouvoir l’enseignement à distance, certains élèves, bousculés dans leurs habitudes, ont perdu pied et ont dû se faire aider.
Conséquence : les demandes de cours de soutien scolaire à domicile en ligne ont explosé.

 

Des cours variés

Qu’ils soient gratuits ou payants, les organismes de soutien scolaire ont développé leur offre et proposé tout une gamme de ressources : cours de maths, de français, d’anglais, d’histoire, de géographie, de physique-chimie…

Au-delà des cours de soutien scolaire, certains organismes de formation à distance ont aussi constaté, pendant les confinements, une demande importante de cours plus axés sur les loisirs, en particulier dans les domaines de la musique et des arts plastiques.
Certaines structures ont également été particulièrement sollicitées pour des séances de coaching en ligne visant à motiver ou remotiver l’élève, à le soutenir et à lui redonner confiance en lui.

 

L’objectif d’un cours en ligne

Les cours de soutien scolaire en ligne sont conçus de façon à vous permettre de réviser le programme officiel dans diverses matières afin de mieux assimiler certaines notions en mathématiques, français, histoire, langues, sciences ou philosophie, grâce à l’utilisation de diverses ressources et d’exercices interactifs.

Ils permettent des remises à niveau dans les matières où l’élève est en difficulté.

 

Le fonctionnement d’un cours virtuel

Ces cours associent une partie théorique – avec par exemple des fiches de cours – à une partie plus ludique – avec des vidéos, des quiz, des ressources audio, des jeux, des défis…
Dans la plupart des cas, vous êtes mis en relation avec un enseignant qui corrige vos exercices et avec qui vous pouvez échanger.
En général, plus le prix du cours est élevé, plus le lien direct entre élève et professeur est renforcé. Il existe d’ailleurs des cours particuliers accessibles en ligne.
Sur les sites gratuits, il n’y a en général pas de professeur pour corriger : les réponses sont indiquées à la fin des exercices.

Si vous vous inscrivez sur un site de cours de soutien scolaire en ligne, vous aurez généralement accès à un tableau de bord. Mis à jour en temps réel, il vous permettra de savoir où vous en êtes (leçons apprises, exercices à faire, résultats obtenus…) et d’évaluer vos progrès.

Les cours virtuels fonctionnent sur tablette, smartphone ou ordinateur. Pour y accéder, vous devrez en général vous connecter à l’aide d’un identifiant et d’un mot de passe sur la plateforme, l’application ou le site.

Rendre l'école accessible à tous

Si vous souhaitez un soutien scolaire en ligne, de nombreux sites comme Acadomia, Complétude, Cours Legendre ou Kartable proposent des cours payants accessibles par abonnement mensuel.

Il existe aussi des sites qui mettent à disposition des ressources gratuites pour aider les élèves dans leur scolarité. C’est le cas par exemple de l’Assistance scolaire personnalisée, de Mathenpoche ou de l’École pour les parents.

En matière de soutien scolaire en ligne, les acteurs de l’audiovisuel public (Arte, France Médias Monde, France Télévisions, INA, Radio France et TV5 Monde) proposent quant à eux Lumni.
Il s’agit d’une plateforme qui regroupe plus de 12 000 supports d’enseignement parmi lesquels des vidéos, des séries, des ressources audio, des jeux, des articles et des dossiers.
Lumni s’adresse aux élèves du primaire, aux lycéens et aux étudiants, ainsi qu’aux professionnels de l’enseignement et de l’éducation.

Une opportunité pour lutter contre le décrochage scolaire

En juin 2020, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, soulignait que, si 8 % des élèves étaient manquants au début du confinement, ils n’étaient plus que 4 % deux mois plus tard – ce qui représente tout de même environ 500 000 personnes.
Chaque année, ce sont quelque 80 000 jeunes de plus de 15 ans qui quittent le système éducatif sans diplôme.

Le soutien scolaire en ligne peut avoir un impact positif en matière de lutte contre le décrochage, mais il présente aussi des limites.

Pour qu’il puisse bénéficier du soutien scolaire à distance, l’élève doit d’abord disposer de l’équipement nécessaire, à savoir un ordinateur, une tablette ou un smartphone.
Pour accéder à des sites payants, il doit aussi disposer du budget requis. Celui-ci peut représenter une somme non négligeable : entre 10 et 40 euros par mois selon les sites.
L’élève peut cependant se tourner vers les sites gratuits, mais ceux-ci offrent des services moins encadrés et supposent donc une certaine autonomie.
Or, pour qu’un élève « raccroche », il doit surtout être accompagné et soutenu par un parent, un enseignant ou un éducateur, afin de retrouver la motivation nécessaire à l’apprentissage.

Si vous êtes en situation de décrochage, certaines structures peuvent vous aider. Il existe par exemple des associations de quartier qui proposent du soutien scolaire aux élèves en difficulté.
Présents sur tout le territoire, les conseillers des missions locales ou du réseau information jeunesse peuvent aussi vous aider à trouver des solutions.

 

Bon à savoir : Les dispositifs pour lutter contre le décrochage scolaire

Le gouvernement a fait du décrochage scolaire une priorité : il a soutenu diverses mesures dans ce sens. Si vous avez quitté l’école sans obtenir de diplôme, vous pouvez avoir accès à plusieurs dispositifs :

- intégrer une école de la deuxième chance dans laquelle vous bénéficierez d’une formation gratuite et rémunérée pour développer un projet professionnel ;
- suivre une 3e « prépa-métiers », si vous êtes collégien, qui vous permettra de découvrir le monde professionnel et les formations en alternance ;

- rejoindre un établissement public d’insertion de la Défense ou un lycée de la nouvelle chance.

Mentions légales
Logo

Livret Jeune Mozaïc

Description de l'offre

Economisez librement votre argent et constituez vous une première épargne disponible qui rapporte.

Je découvre l'offre