Aller au contenu principal
personnage

Entretien d'embauche : quels défauts pouvez-vous admettre ?

4 minutes
Publié le 19/08/2021 - Mis à jour le 18/02/2022
logo agence morse agence editoriale

Votre candidature a attiré l’attention d’un ou plusieurs recruteurs ? Vous vous apprêtez à préparer vos entretiens d’embauche ? Si l’accent va être mis sur vos qualités et vos points forts, il est probable que votre interlocuteur vous demande de citer 3 défauts lors de l’entretien. Pourquoi ? Les recruteurs adorent cette question !

Trouver les défauts de ses qualités

Avant de vous rendre en entretien d’embauche, listez vos défauts. Les recruteurs n’attendent pas de vous que soyez parfait : au contraire, en indiquant vos points faibles, vous montrez que vous avez du recul sur votre personnalité et que vous faites ce qu’il faut pour vous trouver des axes d’amélioration.

C’est Herbert George Wells, un écrivain britannique, qui a utilisé pour la première fois l’expression « les défauts de ses qualités ». Quels sont les vôtres ? Voici plusieurs exemples concrets pour mieux comprendre :

  • Le fait d’être timide peut être perçu de plusieurs façons. D’abord, une nature réservée montre que vous vous préservez des sollicitations extérieures. Cependant, ce trait de personnalité peut être considéré comme un obstacle aux relations sociales.
  • Le fait d’être perfectionniste incite à donner le meilleur de soi-même en permanence. Or, cela montre aussi des difficultés à lâcher prise et une tendance à s’acharner sur un seul et même sujet.

Vous avez besoin d’aide pour trouver 3 défauts pertinents pour un entretien ?

  • Remémorez-vous les remarques constructives que vous avez pu entendre lors de vos formations ou d’anciennes expériences professionnelles.
  • Analysez les raisons pour lesquelles vous avez échoué à mener à bien certains projets (manque de rapidité, problèmes de communication…).  
  • Interrogez vos ex-collègues ou managers, vos maîtres de stage, vos camarades de classe…

Bon à savoir : quels que soient les défauts que vous soulignez, rappelez-vous de toujours vous appuyer sur des exemples et de justifier ce que vous dites ! Expliquez en quoi vous êtes déterminé à progresser et à travailler sur vous-même.

Des défauts adaptés au secteur et au poste visé

Les défauts cités lors d’un entretien d’embauche doivent correspondre au poste recherché. Idéalement, tous les « points faibles » que vous allez mentionner doivent s’appuyer sur des faits concrets. N’hésitez pas à donner des exemples : non seulement vous faites preuve d’honnêteté mais vous montrez que vous avez préparé votre entretien !

Attentions, certains défauts professionnels sont mieux perçus que d’autres :

  • Vous postulez pour devenir comptable ? Les recruteurs tolèreront davantage des défauts comme la timidité et la réserve que la lenteur et l’imprécision.
  • Vous avez repéré une offre emploi de réceptionniste hôtelier ? Un manque d’organisation pourrait être rédhibitoire, contrairement au fait d’être trop bavard(e).

D’autres sont incompatibles avec la nature du poste : 

  • Vous candidatez pour devenir commercial mais êtes timide et réservé ? Il est fort probable que le recruteur ait des doutes quant à vos capacités à performer sur le long terme et à atteindre les objectifs de vente.
  • Vous souhaitez occuper un poste de manager mais manquez de confiance ou d’organisation ? Là encore, le recruteur pensera que vous ne savez ni vous imposer ni définir vos priorités.
  • Vous postulez pour être animateur pour enfants mais n’avez pas un bon esprit d’équipe ni une bonne capacité d’écoute ? Un autre candidat vous sera certainement préféré.

Les défauts à éviter de citer en entretien d’embauche

Quels sont les défauts à ne pas dire en entretien ? Premièrement, certaines réponses doivent être bannies :

  • « Je n’ai pas de défauts ni de points faibles » est la première phrase à oublier ! Faites preuve d’honnêteté et d’humilité et non d’excès de confiance et de zèle.
  • « Je ne sais pas » montre un manque de clairvoyance et de réflexion de la part du candidat. Vous devez être capable de porter un autre regard sur vos traits de caractère. Une telle attitude peut être rédhibitoire dans les processus de recrutement.

Deuxièmement, en plus de ces phrases toutes faites, évitez de citer ces 3 défauts en entretien d’embauche, considérés comme « vus et revus ». Si vous choisissez malgré tout de les mentionner, mettez-les en situation et recontextualisez.

  • « Je suis perfectionniste » est une phrase jugée « bateau » par les recruteurs.
  • « Je suis rigoureux » est une autre réponse « passe-partout » qui n’aidera pas votre interlocuteur à cerner votre personnalité.
  • « Je suis têtu / obstiné » : (trop) classiques, ces défauts font partie des réponses les plus souvent données par les candidats.

Gardez en tête de toujours rester honnête et d’éviter de citer de faux défauts ! Les 3 qualités et les 3 défauts que vous allez mentionner en entretien doivent idéalement ressortir dans votre CV et votre lettre de motivation.

Enfin, n’allez pas dans les extrêmes, au risque de faire fuir votre interlocuteur. Oubliez l’agressivité, le laxisme, la fainéantise, la grossièreté ou encore la sournoiserie.

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre