Aller au contenu principal
personnage

Prétention salariale : comment négocier son salaire ?

4 minutes
Publié le 10/01/2022 - Mis à jour le 01/02/2022
logo agence morse agence editoriale

Votre entretien d’embauche approche ? En plus des traditionnelles questions sur votre cursus et vos expériences professionnelles, la négociation salariale est l’une des étapes clés d’un processus de recrutement. Voici nos conseils pour négocier et ne plus appréhender ce moment parfois délicat, généralement abordé lors du second entretien.

Avoir des arguments

Comment négocier son salaire à l’embauche ? Pour répondre à cette question, demandez-vous pourquoi l’entreprise pour laquelle vous postulez a-t-elle tout intérêt à vous recruter. Concrètement, que pouvez-vous apporter à votre employeur sur le long terme ?

Quelles sont vos réalisations ?

Appuyez-vous sur des exemples concrets issus de vos précédentes expériences professionnelles (et en lien avec le poste proposé !) :

  • Vous avez réussi l’organisation d’un événement ?
  • Vous avez travaillé sur l’identité visuelle d’une entreprise ?
  • Vous avez réalisé les meilleurs objectifs de vente sur une période donnée ?
  • Vous avez contribué à la digitalisation d’une entreprise en ayant lancé ses réseaux sociaux ?
  • Vous avez ouvert une boutique en ligne ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté, fournissez des preuves tangibles comme des lettres de recommandation et des chiffres qui illustrent ce que vous venez de dire ! L’objectif ? Montrer à votre potentiel futur employeur que vous méritez les prétentions salariales demandées.

 

Quelles sont vos hard skills ?

Autres arguments de taille : vos connaissances théoriques et vos compétences techniques. Ici, vous devrez montrer que vous pleinement êtes opérationnel(le). En fonction des postes, les hard skills concernent :

  • Les langues vivantes : tout comme pour les réalisations, attestez votre niveau de langue grâce aux diplômes ou aux certifications que vous avez obtenus. C’est le cas du TOEIC et du Cambridge English pour l’anglais.
  • L’informatique : Adobe InDesign, Adobe Illustrator ou encore Adobe Photoshop sont indispensables si vous voulez pour devenir graphiste. Quant aux langages de programmation JavaScript, PHP, C++ et Python, ils seront très certainement exigés pour un poste de développeur web.
  • Les logiciels spécifiques au métier visé : Sage et Ciel pour la compatibilité, Amadeus pour les agences de voyage, etc.
  • Le savoir-faire : techniques de vente et de négociation, soins infirmiers, diagnostics immobiliers, placements bancaires, etc.

 

Quelles sont vos soft skills ?

Les qualités peuvent faire la différence dans une négociation salariale.

  • Vous aimez prendre des initiatives et êtes force de proposition ?
  • Vous avez un excellent sens de la communication ?
  • Vous prenez naturellement le lead au sein d’une équipe ?
  • Vous faites preuve de sang-froid dans les situations les plus complexes ?
  • Vous savez travailler en autonomie et gérer votre emploi du temps (très utile en cas de télétravail !)

Autant de soft skills qui sont plébiscitées pour certains postes. Là encore, donnez des exemples pour que le recruteur puisse se projeter. 

Bon à savoir : si vous souhaitez négocier une augmentation, n’hésitez pas à reprendre les arguments cités ci-dessus, à savoir vos réussites et vos skills.

Connaître le marché

A la question « Comment négocier son salaire en entretien d’embauche ? », il est impossible d’apporter une réponse pertinente sans analyser le marché du travail.

  • Renseignez-vous sur les salaires pratiqués dans votre secteur d’activité et pour des postes similaires. Pour ce faire, consultez les offres d’emploi et faites une moyenne des rémunérations proposées. Attention, les salaires sont toujours plus élevés dans des villes comme Paris.
  • Savez-vous si le poste visé est particulièrement recherché ? Certains domaines connaissent des pénuries de personnel et/ou sont en quête de talents. Les métiers de l’informatique offrent de nombreux débouchés : expert en référencement, webdesigner, développeur mobile, data analyst, ingénieur DevOps, etc. Si vous êtes dans cette situation, l’entreprise pourra consentir à un effort financier pour vous inciter à rejoindre ses équipes. 
  • Comment bien négocier son salaire en pleine pandémie de Covid-19 ? Informez-vous sur l’actualité et la situation financière de l’entreprise que vous souhaitez rejoindre. A-t-elle souffert de la crise sanitaire ? Au contraire, a-t-elle embauché plus qu’à son habitude ? A-t-elle récemment lancé de nouveaux produits et/ou services ?

En plus de prendre confiance en vous, vous montrez à votre interlocuteur (entreprise ou cabinet de recrutement) que vous avez pris le temps de rechercher des informations, ce qui est preuve de sérieux et de rigueur !

Se fixer un salaire plancher

Avant d’aborder la négociation, vous devez avoir en tête une fourchette de salaire. Le « salaire plancher » correspond au minimum acceptable.

Votre interlocuteur n’est pas réceptif à la fourchette salariale que vous proposez ? Les avantages en nature peuvent être de bonnes alternatives et sont fréquents dans des secteurs comme la vente :

  • Une voiture de fonction,
  • Un ordinateur portable et/ou une tablette,
  • Un smartphone,
  • ...
Mentions légales
Logo

Assurance Auto

Description de l'offre

Pour être bien assuré et bénéficier de différents avantages "jeunes conducteurs" dont un stage de conduite post permis offert. 

Je découvre l'offre