Aller au contenu principal
personnage

Les assurances obligatoires pour les étudiants

5 minutes
Publié le 21/09/2021 - Mis à jour le 15/02/2022
logo cidj info jeunesse

Vous avez décroché le bac et vous démarrez vos études supérieures. Assurance maladie, assurance habitation, assurance responsabilité civile… que vous alliez à la fac, dans une école de commerce ou faire un BTS, un certain nombre d'assurances sont obligatoires pour les étudiants. On vous aide à y voir plus clair.

La couverture santé étudiante

On ne s’amuse pas avec la santé. Avoir une assurance maladie est obligatoire. Depuis 2019, vous êtes automatiquement rattaché à la caisse d’assurance maladie dont vous dépendiez les années précédentes, en général celle de vos parents. Vous n’avez aucune démarche à faire pour vous inscrire. Si les 217 € de cotisations à la mutuelle étudiante ont disparu, vous devrez quand même vous acquitter d’une contribution à la vie étudiante (CVEC) de 91 €. Certains étudiants en sont cependant exonérés.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du CVEC

Pour le remboursement de vos frais médicaux, n’oubliez pas de :

  • Mettre à jour votre carte Vitale chaque année à une borne disponible dans une caisse d’assurance maladie ou dans une pharmacie ;
  • Ouvrir votre compte Ameli pour suivre vos remboursements ;
  • Transmettre un relevé d’identité bancaire pour être remboursé sur votre compte en banque ;
  • Choisir un médecin traitant proche de votre lieu d’étude pour bénéficier du meilleur remboursement ;
  • Prendre une complémentaire santé car la sécurité sociale ne vous remboursera pas 100 % des soins.

L'assurance habitation pour un logement étudiant

Prendre une assurance habitation étudiante est obligatoire !
Étudier l’offre des assureurs, ils proposent souvent des formules d’assurances spécifiques pour les étudiants. Elles dépendent généralement de la taille du logement loué, du type de logement et du profil de l’étudiant. 

  • Si vous louez un logement vide, votre propriétaire vous demandera de lui fournir une attestation d’assurance avant de vous donner les clés. Vous êtes ainsi couvert en cas de dommage contre les risques de dégâts des eaux, très courants dans les immeubles anciens, les incendies ou même les explosions.
  • Si vous louez un logement meublé, vous avez également l’obligation, depuis la loi Alur de 2014, de souscrire une assurance risques locatifs.
  • Pour une colocation, théoriquement, un seul des locataires pourrait prendre l’assurance. Mais en cas de problème, c’est l’ensemble des colocataires qui sont responsables. Chacun devra payer sa part des dégâts. Mieux vaut donc être tous assuré.

L'assurance responsabilité civile : un indispensable du quotidien

Vous faites tomber par inadvertance l’ordinateur de votre voisin de classe, vous vous faites voler le portable de l’entreprise dans laquelle vous êtes en stage, vous blessez un passant dans la rue ! Personne n’est à l’abri d’une maladresse qui peut coûter cher si elle n’est pas couverte par la garantie responsabilité civile. Elle est exigée dans les établissements d’enseignement supérieur au moment de votre inscription.
Elle est aussi obligatoire pour faire un stage en France comme à l’étranger. Votre employeur vous la demandera au moment de la signature de la convention de stage. Mais attention, la responsabilité civile ne couvre que des dommages involontaires.

Avant de vous lancer dans un comparatif des offres sachez que :

  • Si vous louez un appartement seul ou en colocation pendant vos études, l’assurance responsabilité civile est comprise dans le contrat d’assurance habitation ;
  • Si vous habitez chez vos parents, il faudra vérifier auprès de leur assureur que vous êtes bien couvert après vos 18 ans. Pensez aussi à leur demander l’âge limite de cette couverture ;
  • En revanche, si vous êtes hébergé par un proche ou si vous louez une chambre chez un particulier, vous devrez souscrire une assurance responsabilité civile étudiante.

Bon à savoir : certains assureurs proposent des contrats d’assurance scolaire étudiants avec des garanties supplémentaires : les risques de vols ou pertes d’effets personnels, la prise en charge de certains frais de santé tels que les lunettes ou les prothèses dentaires, ou encore une couverture pour les baby-sittings.

Véhiculé ? N'oubliez pas l'assurance automobile

Voiture, motos, scooters, vous ne pouvez pas rouler sans assurance. Dans un budget étudiant, cela pèse lourd. Les assurances vous font payer cher votre inexpérience. Et pour une raison simple, les jeunes conducteurs battent tous les records de sinistres, toutes catégories confondues : accidents graves, accrochages matériels, bris de glace, vol… Mais il y a des astuces pour payer moins cher son assurance automobile : 

  • Optez pour la conduite accompagnée. « L’apprentissage anticipé de la conduite m’a permis de réduire la surprime de 50 % la première année. N’ayant eu aucun accident, j’ai eu une réduction d’autant la deuxième année », confie Marine, jeune étudiante de 21 ans. 
  • Devenez conducteur occasionnel de la voiture de vos parents.          
  • Tournez-vous vers l’assureur de vos parents. Vous pourrez peut-être bénéficier d’une petite ristourne. Mais Lucas avertit : « Il ne faut pas aveuglément s’inscrire au même endroit que ses parents sans au moins comparer deux autres offres. Tout évolue et les tarifs sont de plus en plus compétitifs pour les nouveaux clients ».
  • Choisir une voiture d’occasion ou une petite voiture.
  • Testez le « Pay as You drive ». Tous vos déplacements sont collectés grâce à une boîte noire installée dans votre véhicule. L’assureur collecte les données sur votre comportement au volant et calcule ainsi le montant de votre prime d’assurance. Cela peut faire baisser de 30 % la facture si vous êtes un bon conducteur !

Étudiant à l'étranger : une assurance facultative ?

Prendre une assurance santé est obligatoire lorsque l’on part à l’étranger. 

  • Si vous partez étudier en Europe, vous êtes couvert par la carte européenne d’assurance maladie. Elle vous permettra d’être pris en charge sur place. 

Attention : le Royaume-Uni ne fait plus partie de l’Europe. Il y a des formalités supplémentaires à prévoir.

  • Dans les pays en dehors de l’Europe, renseignez-vous bien. La protection varie selon les pays. Certains États (hors UE/EEE/Suisse) ont signé une convention de sécurité sociale avec la France afin de permettre la prise en charge de vos soins par l’Assurance Maladie française ou par le régime de sécurité sociale du pays où se déroulent vos études. Pour en savoir plus, renseignez-vous sur le site du Cleiss.

Mais dans beaucoup de pays :

  • La sécurité sociale française ne prendra pas en charge vos dépenses de soins.
  • Ne comptez pas sur l’assurance de votre carte bancaire, Elle n’est pas adaptée à un long séjour étudiant.

Une assurance locale ne couvrira pas tous les frais de santé ni un éventuel rapatriement. 

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre