Aller au contenu principal
personnage

5 conseils pour transformer votre stage en CDI

4 minutes
Publié le 05/11/2020 - Mis à jour le 25/10/2023
logo cidj info jeunesse

Vous avez décroché un stage dans une entreprise qui vous plaît et vous aimeriez y rester ? Transformer son stage en CDI n’a rien d’impossible. Le stage de fin d’études est un excellent moyen pour les entreprises de tester un candidat en vue d’une embauche. Mais pour être repéré et passer de stagiaire à salarié en CDI, il va falloir faire vos preuves. Voici quelques conseils pour y parvenir.

Être irréprochable lors de son stage

Principal conseil à suivre pour transformer son stage en entreprise en CDI : se donner à fond ! Vous êtes là pour apprendre mais aussi pour participer activement à la vie de l’entreprise. Vous devez montrer que vous avez le potentiel pour devenir un futur salarié. Soyez sérieux et professionnel dans votre travail et montrer votre motivation. Pour cela, soyez pro-actif, demandez que l’on vous confie de nouvelles tâches, prenez des initiatives, posez des questions ou suggérez des idées. Essayez aussi de faire preuve d’autonomie et d’adaptation. Enfin, allez voir d’autres services et discutez avec tout le monde. Mais attention, il faudra également rester à votre place de stagiaire et écouter les conseils des personnes avec lesquelles vous travaillez.

Anticiper : ne pas tout projeter sur cette entreprise

Vous avez beau être le meilleur des stagiaires, rien ne garantit que vous serez embauché dans cette entreprise à l’issue de votre stage. Ne misez pas tout sur cet espoir et anticiper l’après-stage. Ce stage ou cette alternance en entreprise sont de véritables expériences professionnelles que vous devez valoriser sur votre CV et votre lettre de motivation. Tout le travail et l’engagement dont vous avez fait preuve durant cette période seront payants à plus d’un titre. Vous pourrez mettre en avant vos missions et donner des preuves concrètes de votre professionnalisme. Pour cela, faites un point précis de tout ce que vous avez appris durant ce stage aussi bien au niveau des hard skills (logiciels, techniques de travail, langues… ) que des soft skills (travail en équipe, relations humaines, leadership, organisation…). Prenez cette expérience comme un tremplin. Si vous ciblez des entreprises concurrentes ou des fournisseurs avec lesquels vous avez travaillé, vous aurez un dernier atout en main : la connaissance du secteur.

Bien s'intégrer socialement au sein de l'entreprise

La réussite de votre stage ne dépend pas uniquement de vos qualités professionnelles. Les contacts que vous allez tisser au sein de l’entreprise sont tout aussi importants. Que ce soit pendant un déjeuner, un événement interne, une réunion interservices, une pause à la machine à café, mettez à profit toutes les opportunités pour discuter avec les salariés. Vous vous ferez connaître et en apprendrez aussi de plus en plus sur l’entreprise. Vous commencerez aussi à vous constituer votre réseau professionnel. Le capital sympathie est un atout de taille dans votre course au CDI. En effet, le choix d’un candidat ne se fait pas uniquement sur ses connaissances professionnelles mais aussi sur ses qualités humaines. À talent égal, un candidat sociable, à l’écoute, capable de s’intégrer dans une équipe fera la différence. Enfin, si vous n’êtes pas embauché, vous pourrez facilement demander des recommandations et des avis positifs sur votre travail à des collaborateurs qui vous connaissent et qui ont apprécié votre implication dans l’entreprise.

Montrer sa volonté de rester dans l'entreprise

Ne montrez pas dès les premiers jours de votre stage votre intérêt pour un poste en contrat à durée indéterminée. Soyez patient et attendez d’abord de voir si vous avez vraiment envie d’être embauché dans cette entreprise après un stage de quelques mois. Si c’est le cas, commencez à avancer vos pions. Faites d’abord le point avec votre tuteur ou votre manager sur votre travail. Si vous voyez que ce dernier est satisfait des missions que vous avez accomplies dans son service, tous les voyants sont au vert pour évoquer « l’après-stage » et la possibilité d’une embauche. Le timing idéal ? Une quinzaine de jours avant de quitter l’entreprise. Et, bien évidemment, si vous entendez parler d'une création de poste ou d'un remplacement à venir, positionnez-vous sans attendre !

Garder contact avec ses collègues

Quelle que soit l’issue de votre stage, restez en contact avec vos collègues et en particulier avec votre maître de stage. S’il faut faire bonne impression quand on arrive dans une entreprise, il en va de même quand on la quitte. Organisez un pot de départ et continuez à garder des liens. Pour cela, suivez certains collègues sur les réseaux sociaux, déjeunez avec eux de temps en temps, envoyez un mail pour prendre des nouvelles et en donner, adressez vos vœux en fin d’année. Qui sait, une opportunité pourrait se présenter dans les mois qui suivent votre départ !

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.