Aller au contenu principal
personnage

Mutuelle des parents : comment ça fonctionne pour les étudiants ?

4 minutes
Publié le 02/11/2021 - Mis à jour le 15/02/2022
logo cidj info jeunesse

Depuis 2019, la Sécurité sociale étudiante n’existe plus et vous êtes désormais rattaché à la caisse d’assurance maladie de votre lieu de résidence. Mais la Sécurité sociale ne rembourse pas la totalité des frais de santé. Il est donc important de souscrire une complémentaire santé pour couvrir le reste à charge. Vos parents en ont une : pouvez-vous en profiter ou devez-vous avoir votre propre mutuelle ? Tout dépend de votre statut, de votre âge et du contrat de vos parents.

Sécurité sociale : vous êtes rattaché automatiquement

Il ne faut pas confondre rattachement à la Sécurité sociale et rattachement à la mutuelle. Depuis le 1er janvier 2019, si vous êtes étudiant dans l’enseignement supérieur, vous êtes automatiquement rattaché à la caisse primaire maladie de votre lieu de résidence. La plupart du temps, ce sera donc celle de vos parents. Vous n’avez rien à faire et c’est gratuit !
 

Rien à faire ? Pas tout à fait !

Pour être remboursé rapidement de vos dépenses de santé, vous devez :  

  • Ouvrir un compte Ameli ;
  • Transmettre un relevé d’identité bancaire pour être remboursé sur votre compte en banque ;
  • Mettre à jour votre carte vitale chaque année via une borne disponible dans une caisse d’assurance maladie ou une pharmacie ;
  • Choisir un médecin traitant proche de votre lieu d’études pour bénéficier du meilleur remboursement ;
  • Prendre une complémentaire santé.

 

Gratuit ? Pas tout à fait !

Avant 2019, les étudiants devaient obligatoirement souscrire à une Sécurité sociale étudiante pour avoir la couverture de base. Pour cela, ils déboursaient 217 euros de cotisation annuelle. Si cela n’est plus d’actualité, les étudiants devront quand même s’acquitter d’une « contribution à la vie étudiante et au campus », appelée CVEC et d’un montant de 92 euros pour l’année 2021/2022. En payant en ligne sur le site de la CVEC, vous obtenez une attestation à présenter au moment de votre inscription à l’université mais aussi dans toute école privée ou publique. La somme est collectée par le Crous qui la redistribue aux établissements. « La CVEC doit exclusivement servir à l’amélioration des conditions de vie des étudiants », indique le ministère de l’Enseignement supérieur. Quasiment tous les étudiants sont concernés à l’exception des étudiants en BTS, DMA, dans une formation comptable, en formation continue, les étudiants en échange international ainsi que les boursiers.

Mutuelle étudiante ou mutuelle des parents ?

Grâce au rattachement automatique à la Sécurité sociale, vous êtes couvert pour un certain nombre de dépenses de santé. Mais l’assurance maladie ne rembourse que 70 % des frais engagés dans le cadre du parcours de soins coordonnés (avoir déclaré un médecin traitant et le consulter en priorité). Les 30 % restant sont à votre charge à moins que vous ne preniez une mutuelle. Vous pouvez prendre votre propre complémentaire santé. Des mutuelles spécialisées pour les étudiants proposent des prix attractifs. Mais, dans certains cas, vous pouvez aussi continuer à être pris en charge par l’assurance complémentaire de vos parents.

 

Dans quels cas pouvez-vous être rattaché à la mutuelle de vos parents ?

Les enfants à charge jusqu'à 16 ans sont obligatoirement rattachés à la mutuelle de leurs parents. Après 16 ans, vos parents ont le droit de continuer à vous rattacher à leur mutuelle si vous êtes étudiant de l’enseignement supérieur. Cela peut s’avérer très intéressant s’ils sont couverts par la mutuelle de leur entreprise. Les prix négociés sont plus attractifs, leur entreprise prend en charge au moins 50 % de la cotisation et les soins sont mieux remboursés.

 

Y- a-t-il un âge limite pour être rattaché à la mutuelle de vos parents ?

Les mutuelles fixent toujours un âge limite au rattachement d’un enfant à la mutuelle de ses parents. Cela peut aller de 21 ans à 25 ans. Au-delà de cet âge, rares sont les assurances santé qui continuent de rattacher les enfants à la mutuelle des parents. Pour savoir si vous pouvez effectuer ou conserver ce rattachement, vérifiez dans le contrat et n’oubliez pas de regarder les conditions du rattachement. En effet, il est possible que la mutuelle demande un supplément mensuel, pour couvrir vos frais de santé. 

Bon à savoir : Si vous bénéficiez de la mutuelle de vos parents, n’oubliez pas de lui envoyer une copie de votre attestation de Sécurité sociale. Cela permettra à l’assureur d’activer la télétransmission pour vous rembourser automatiquement du complément non pris en charge par la CPAM.

 

Avez-vous droit à la complémentaire santé solidaire de vos parents ?

Vos parents sont bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire (CSS). Dans ce cas, vous avez le droit d’en bénéficier si :

  • vous êtes rattaché à leur foyer fiscal
  • ou vous vivez sous le même toit
  • ou vous percevez de leur part une pension alimentaire donnant lieu à déduction fiscale

Dans ce cas, vos parents feront une seule demande pour l’ensemble de la famille.

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre