Aller au contenu principal
Image bannière
Image
Tous les conseils pour les nouveaux conducteurs
Catégorie

Le plein de conseils pour les nouveaux conducteurs

6 minutes
Publié le 03/01/2024 - Mis à jour le 10/01/2024
L'Étudiant

Vous venez d’avoir votre permis de conduire ? Bravo à vous, c’est mérité ! Mais avant de prendre la route en solo, posez-vous cinq minutes, le temps de lire ce petit guide pour les nouveaux conducteurs. Achat d’une voiture, assurance nouveau conducteur, limitation de vitesse… voici un max de conseils utiles !

Comment choisir sa voiture ?

Bien souvent, qui dit « obtention du permis de conduire » dit aussi « achat d’une première voiture ». Eh oui, on ne peut pas toujours compter sur celle des parents… Et quand on est jeune, c’est plutôt sur le marché de l’occasion que ça se passe.

Règle n°1 : prévoir un petit budget

N’oubliez pas que vous êtes encore inexpérimenté(e), alors pas la peine de voir trop gros ! Que diriez-vous d’opter pour une compacte polyvalente ? C’est aussi un bon moyen de limiter les frais d’assurance auto, qui sont plus élevés pour des voitures plus puissantes et plus chères.

Règle n°2 : privilégier un achat en garage

L’idée est ici de profiter de plusieurs garanties, mais aussi d’une révision du véhicule avant achat.

Règle n°3 : déjouer les arnaques

Si toutefois vous avez trouvé LA bonne affaire sur un site de vente entre particuliers, assurez-vous qu’il ne s’agit pas d’une arnaque :

  • L’annonce est trop belle ? Attention, c’est louche !
  • Essayez la voiture de fond en comble, testez tout. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un proche (on a tous quelqu’un qui s’y connaît dans notre entourage).
  • Assurez-vous que le contrôle technique a été effectué dans les six derniers mois (c’est obligatoire).

Mieux : soumettez la voiture à un contrôle technique avant de l’acheter.

  • Checkez la carte grise et comparez-la avec le numéro VIN et le papier d’identité du vendeur.
  • Assurez-vous de récupérer un certificat de cession et un certificat de non-gage. Là encore, c’est obligatoire.
  • Pour le règlement, privilégiez un chèque de banque.

Règle n°4 : récupérer toutes les pièces administratives du véhicule

Concrètement, il s’agit de :

  • La carte grise barrée, avec la mention « Vendue le… » et la signature de l’ancien propriétaire.
  • Le certificat de cession.
  • Le certificat de non-gage.
  • Le PV du dernier contrôle technique. Il doit dater de six mois maximum et de deux mois maximum s’il y a eu une contre-visite.

Ce n’est pas obligatoire, mais il est vivement conseillé de récupérer aussi le carnet d’entretien du véhicule et la notice complète du fabricant.

Règle n°5 : immatriculer la voiture à votre nom

Vous voilà l’heureux(se) propriétaire de votre première voiture ? Il vous reste à obtenir votre carte grise pour l’immatriculer à votre nom. La demande se fait sur le site de l’ANTS. Vous aurez besoin de l’ancienne carte grise de la voiture, d’une pièce d’identité, d’un justificatif de domicile et du PV du dernier contrôle technique. Attention, vous avez un mois pour régulariser la situation du véhicule, sinon en cas de contrôle, vous écoperez de 135 € d’amende (ça fait cher l’oubli). Pas de temps à perdre, donc !

Assurer sa voiture avec une assurance dédiée aux nouveaux conducteurs

Il est obligatoire d’assurer votre voiture avant de prendre la route. Tout l’enjeu va être de dégoter un prix attractif et ce n’est pas une mince affaire pour les nouveaux conducteurs (un statut qui ne s’achève que trois ans après l’obtention du permis de conduire). Eh oui, parce que le risque d’accident est plus important dans les trois premières années (ce sont les stats qui le disent), les assureurs appliquent des surprimes. Ces dernières s’achèvent à partir de la quatrième année, à condition de ne pas avoir occasionné d’accident entretemps.

Trois types d’assurances auto existent :

  • Assurance au tiers (responsabilité civile couvrant les dommages matériels et corporels causés à un tiers). C’est clairement la moins chère.
  • Assurance auto intermédiaire, ou tiers étendu (garantie responsabilité civile renforcée couvrant le vol, l’incendie et le bris de glace).
  • Assurance tous risques (vol et dommages remboursés sur son propre véhicule). C’est la plus chère. Bon à savoir : cette assurance est obligatoire pour les voitures neuves.

Plusieurs astuces peuvent permettre de préserver votre porte-monnaie :

  • Se déclarer conducteur secondaire sur l’assurance auto de vos parents (mais l’assurance doit donner son accord).
  • Miser sur une assurance auto au kilomètre (à condition d’être un petit rouleur).

Adopter une conduite prudente (attention à la limitation de vitesse, notamment)

Commençons par les fondamentaux ! En tant que jeune conducteur(rice), vous n’avez qu’un permis probatoire de six points. Cela signifie donc que pendant cette période probatoire, qui dure trois ans, vous êtes soumis(e) à des règles plus strictes. Parmi elles :

  • Vitesse plafonnée à 110 km/h (vs 130 km/h) sur l’autoroute et à 100 km/h (vs 110 km/h) sur les voies express. Respectez bien la limitation de vitesse concernant le jeune conducteur !
  • Signalement de votre statut de jeune conducteur(rice) par l’apposition d’un disque « A ».
  • Taux d’alcoolémie toléré plafonné à 0,2 g. C’est l’équivalent… d’un seul verre ! Donc on oublie l’alcool au volant !

Alors pas question de faire le foufou sur la route, on adopte tout de suite les bons réflexes en matière de sécurité routière :

  • Veillez à toujours avoir votre permis de conduire sur vous avant de prendre le volant.
  • Glissez votre carte grise et vos documents d’assurance dans la boîte à gants. Ça vous évitera notamment un stress en cas de contrôle de police. Ajoutez-y un constat amiable.
  • Assurez-vous d’embarquer une roue de secours (ou à défaut, un kit de réparation), un cric, un triangle de signalisation et au moins un gilet jaune dans le coffre.
  • Contrôlez le réglage de vos rétroviseurs avant de démarrer.
  • Portez systématiquement votre ceinture de sécurité.
  • Laissez assez d’espace avec la voiture qui vous précède.
  • Respectez scrupuleusement les feux de circulation.
  • Contrôlez vos angles morts avant de doubler.
  • Adaptez votre conduite aux conditions météo. Il pleut ? Levez le pied, pour éviter l’aquaplaning !
  • Gardez vos yeux sur la route. On n’envoie pas de SMS, on ne passe pas de coup de téléphone, on ne passe pas son temps à changer de radio ou à triturer son GPS !

Rouler économiquement

Cela ne vous aura pas échappé, le carburant coûte de plus en plus cher. Une bonne raison d’adopter une conduite économique. Évitez les accélérations et les freinages brutaux et répétés, conduisez avec souplesse et anticipation afin de toujours être au bon couple moteur.

Limitez aussi le recours à la climatisation et au chauffage. Enfin, coupez le moteur à l’arrêt et ne transportez pas de charges lourdes inutilement.

Enfin, sachez que de nombreuses applications permettent de comparer les prix des stations autour de vous. Parmi elles, Fuel Flash, Essence&Co, Gasoil Now, et même Waze, qui en plus vous guide jusqu’à la station sélectionnée.

Ne pas négliger l’entretien de votre véhicule

Assurez-vous de maîtriser certains gestes essentiels :

  • Changer une roue.
  • Vérifier et compléter le niveau d’huile. De manière générale, la vidange doit être effectuée au moins une fois par an ou tous les 15 000 kilomètres.
  • Vérifier et compléter le niveau du liquide de refroidissement.
  • Vérifier et compléter le niveau du liquide lave-glace.
  • Vérifier la pression des pneus et les regonfler si nécessaire.

Effectuez un contrôle technique tous les deux ans (c’est obligatoire) et faites la révision de votre voiture au moment indiqué sur le carnet d’entretien du véhicule. La plupart du temps, la révision doit être réalisée tous les ans ou tous les 15 000 kilomètres.

Les intérêt de la révision sont nombreux : la sécurité, bien entendu, mais aussi l’anticipation de changements de pièces et donc la limitation des surcoûts. Un véhicule régulièrement révisé, c’est aussi un véhicule plus performant, qui durera plus longtemps.

Voilà, vous savez tout ! Après ce plein de conseils, il vous reste à faire le plein de carburant… et à vous la liberté !

Mentions légales
Logo

Assurance Auto

Description de l'offre

Pour être bien assuré et bénéficier de différents avantages "jeunes conducteurs" dont un stage de conduite post permis offert. 

Je découvre l'offre
Ne passez pas à côté de nos actualités, soyez notifié·es en temps réel.