Aller au contenu principal
personnage

Comment transformer un stage en CDI ?

3 minutes
Publié le 05/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020

Il n’y a parfois qu’un pas entre le stage et le CDI. On vous donne quelques astuces pour parvenir à le franchir et espérer une embauche après un stage.

Pour être embauché à l’issue de votre stage, une règle de base : en plus de l’effectuer dans un secteur qui vous plaît, ciblez également des entreprises dynamiques : levée de fonds, rachat d’une autre société, développement rapide ou encore projets à l’international sont de bons indicateurs. Pour en avoir le cœur net, quelques recherches sur internet s'imposent.

Autre point important : ne vous focalisez pas uniquement sur les grands groupes (sauf, bien sûr, si vous souhaitez absolument y travailler). Vous aurez en effet autant de chances de décrocher le graal, c’est-à-dire une embauche après un stage, dans une start-up ou une PME. Les entreprises ayant du mal à recruter des jeunes parce qu’elles souffrent d'une image un peu vieillissante peuvent également être de bonnes pistes.

Dans tous les cas, n’acceptez pas la première mission venue faute d’avoir trouvé mieux. Particulièrement s’il s’agit de votre stage de fin d’études, lequel sera déterminant dans votre CV .

Ayez la bonne attitude

Une fois votre stage décroché, pas de temps à perdre : comportez-vous tout de suite de manière professionnelle. Faites preuve de sérieux et de motivation même si les premiers jours peuvent être difficiles.

Par la suite, demandez régulièrement des retours à votre tuteur sur l’évaluation des missions qui vous ont été confiées. Soyez également réactif en anticipant celles à venir.

N’oubliez pas d’être curieux et proactif, de poser des questions, de vous renseigner sur ce que font vos collègues, de prendre des initiatives, de suggérer des idées... sans toutefois trop en faire.

Vous êtes là pour apprendre. Rappelez-vous que vous êtes un « apprenant » entouré de « sachants ». De même, ne vous inventez pas des compétences, ayez l’honnêteté de dire que vous ne savez pas faire. A défaut, vous risqueriez de vous discréditer.

Adoptez le bon timing

Rien ne sert d’attendre le dernier jour de votre contrat pour évoquer « l’après stage » et la possibilité d’une embauche avec votre tuteur. Si vous êtes sûr de vouloir rester et que votre stage se déroule bien, n’ayez pas peur de proposer votre candidature. Le timing idéal ? Une quinzaine de jours avant de quitter l’entreprise. Et bien sûr sans attendre, si vous entendez parler d'une création de poste ou d'un remplacement à venir !

Gardez le contact

Votre stage ne débouche pas sur un CDI ? Qu’à cela ne tienne : proposez de poursuivre votre mission en CDD. Et si l’entreprise n’est vraiment pas en mesure de vous conserver, cela ne doit pas vous empêcher de garder de bons contacts. S’il faut faire bonne impression quand on arrive dans une société, il en va de même quand on la quitte.

Et votre stage n’aura pas servi à rien. En plus de venir nourrir votre CV et votre réseau professionnel, il valorisera vos prochaines candidatures auprès des recruteurs.

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre