Aller au contenu principal
personnage

Apprentissage, professionnalisation : quelles formations en entreprise ?

4 minutes
Publié le 05/11/2020 - Mis à jour le 18/11/2020

Contrat de professionnalisation, contrat d’apprentissage, stage... Il existe plusieurs possibilités pour apprendre un métier au sein d’une entreprise. On vous dit tout.

Les contrats de professionnalisation, d’apprentissage ou encore les stages sont des méthodes d'enseignement très avantageuses : en passant du temps en entreprise auprès d’un employeur dans le cadre de votre formation, vous serez à même d’acquérir une expérience qui facilitera votre recherche d'emploi.

L’alternance est majoritairement choisie durant le parcours académique que ce soit sous la forme d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation. Le point fort de l’alternance, c’est que l’entreprise prend en charge tout ou partie des frais de scolarité. Et ces derniers peuvent monter à plusieurs dizaines de milliers d’euros à l’année pour une école privée par exemple.

Le contrat d’apprentissage est généralement la solution la plus démocratisée chez les étudiants post-bac. Le contrat de professionnalisation concerne davantage les personnes souhaitant obtenir une certification professionnelle.

Je conclus un contrat d'apprentissage

En 2019, la France comptait 485 800 apprentis, soit 50 000 de plus qu’en 2018. Une augmentation significative qui s’explique en partie par l’adoption, en septembre 20181, de la loi « Avenir professionnel ». Son objectif : faciliter l’accès à l’apprentissage et diversifier l’offre de formations disponibles.

Pour ceux d’entre vous qui sont âgés de 16 à 29 ans révolus, l’apprentissage peut être une option. Vous avez moins de 16 ans ? Des dérogations sont possibles pour devenir apprenti dès lors que vous êtes arrivés à la fin du collège. En théorie, toutes les entreprises du secteur public2 et privé peuvent vous accueillir en apprentissage, y compris les sociétés d’intérim. Et si l’apprentissage s’est longtemps limité à l’artisanat, l’industrie ou le bâtiment, d’autres secteurs comme le commerce, l’hôtellerie-tourisme ou encore la communication sont désormais très demandeurs.

Placé sous la tutelle d’un maitre d’apprentissage, vous bénéficierez d’un contrat de travail et d’un salaire minimum rémunéré entre 27 % et 75 % du SMIC en fonction de votre âge et du diplôme préparé.

À l’issue de la formation, vous avez 2 possibilités : entrer dans le monde du travail ou continuer une formation (Bac pro, brevet professionnel etc.) pour parfaire votre qualification et obtenir un diplôme supérieur.

Pour en savoir plus, retrouvez notre article sur l’exécution du contrat d'apprentissage, la durée, l’obtention du diplôme.

Je choisis la voie du contrat de professionnalisation

En 2018, 235 399 personnes3 ont été embauchées en contrat de professionnalisation, dont 173 439 étaient des jeunes de moins de 26 ans.

Le contrat de professionnalisation est envisageable pour ceux d’entre vous qui sont âgés de 16 à moins de 26 ans. Vous avez plus de 26 ans et êtes demandeur d’emploi ? Vous êtes également éligibles.

Toutes les entreprises du secteur privé peuvent vous accueillir dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. La formation est d'une durée minimale de 150 heures, quel que soit le type de contrat (CDD ou CDI).

Vous bénéficierez d’un contrat de travail dont la rémunération oscillera entre 55 % et 100 % en fonction de votre âge et de votre niveau de formation initial.

Pour en savoir plus, retrouvez notre article sur le contrat de professionnalisation, la formation, la durée, et le montant du salaire minimum.

Je me forme pour accéder à la fonction publique

Le PACTE (Parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d’état) s'adresse aux jeunes de 16 à 28 ans, sans diplôme et sans qualification. C'est un dispositif qui permet d'accéder aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et d’État grâce à un contrat d'une durée d'un à deux ans alternant formation et stage.
Rendez-vous sur le site de Pôle Emploi pour en savoir plus sur le PACTE.

Je réalise un stage en entreprise

Quelle que soit sa durée et la formation que vous visez, un stage en entreprise vous permettra de vous confronter à la réalité du monde du travail et de mettre en pratique vos connaissances pour une mise en situation professionnelle grandeur nature. Et il n’y a parfois qu’un pas entre une convention de stage et un CDI. On vous donne quelques astuces dans un autre article pour faire demande d'embauche après un stage.

Le stage de fin d’études suppose 100 % du temps en entreprise, sur une période bien souvent plus courte et sans rémunération s’il dure moins de 2 mois. Là où l’alternance permet de bénéficier d’un salaire.

Par ailleurs, sachez que rien ne vous empêche de faire votre stage à l’étranger dans l’un des pays de l’Union Européenne par exemple : en plus de perfectionner une langue, cela vous permettra de découvrir la culture d’un autre pays. Surtout, en quittant votre zone de confort, vous en apprendrez beaucoup sur vous-même !

1Loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018

2 À l'exception des établissements à caractère industriel ou commercial (EPIC)

Site du Ministère du Travail

Mentions légales
Logo

Pour maitriser votre budget

Description de l'offre

1 carte de paiement à contrôle de solde, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre