Aller au contenu principal
personnage

Et si vous vous inscriviez au bafa ?

3 minutes
Publié le 04/11/2020 - Mis à jour le 17/11/2020
L'Étudiant

Vous avez au moins 17 ans et vous cherchez un job étudiant ? Vous avez de la patience et vous aimez organiser des activités pour les enfants ? Le diplôme du BAFA pourrait bien être fait pour vous.

Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) a 45 ans et il n’a pas pris une ride ! Ce diplôme très prisé des nostalgiques des centres aérés et autres colos permet de travailler pendant les vacances scolaires dans une ambiance sympathique. Mais aussi séduisant soit-il, le BAFA n’est pas un diplôme comme les autres, car encadrer des enfants implique de grandes responsabilités qu’il faut bien avoir en tête.

D’après une étude de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (Injep) publiée en 2017, près de 55 000 personnes ont décroché leur BAFA en 2016. Un chiffre stable depuis 2011. Mais tous les postulants ne sont pas forcément élus. La preuve : la même année, plus de 77 000 personnes s’étaient inscrites à la formation BAFA.

En quoi le BAFA consiste-t-il ? Il permet de travailler dans un accueil collectif de mineurs, à titre non professionnel et occasionnel. Cet accueil s’effectue aussi bien en centres aérés qu’en centres avec hébergement pour des séjours de quatre nuits minimum. Depuis 2015, il offre également l’opportunité de travailler ponctuellement durant les temps d’activités périscolaires. Une excellente occasion de voir si le métier d’animateur vous tente, sans passer par la case stage.

Un diplôme pour les +17 ans

« À quel âge peut-on passer le BAFA », vous interrogez-vous ? La réponse est claire : il faut avoir 17 ans au premier jour de la session de formation (générale), mais l’inscription au BAFA est autorisée trois mois avant. Il n’existe aucune autre condition si ce n’est, bien sûr, la motivation ! Car s’occuper d’une armada d’enfants n’est pas un job comme les autres. Il suppose en effet beaucoup de responsabilités, surtout pour des encadrants de moins de 18 ans. Avec des mineurs, il n’y a pas le droit à l’erreur.

Des modalités d’inscription très simples

S’inscrire au BAFA ? Rien de plus facile : il suffit de se rendre sur le site jeunes.gouv.fr/bafa-bafd et de cliquer sur sa région de résidence sur la carte de France interactive. Il faut impérativement avoir une adresse mail, puisqu’elle deviendra votre identifiant. Une fois l’inscription BAFA effectuée, il suffit d’envoyer par internet ou par courrier une photocopie recto verso de votre carte d’identité valide à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale ou à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCS ou DDCSPP) de votre lieu de résidence. À réception, cette dernière validera votre inscription et vous attribuera un numéro d’inscription qui vous permettra de contacter l’organisme de formation de votre choix. Ce dernier étudiera ensuite attentivement votre candidature. Un conseil : soignez votre lettre de motivation !

Quel coût ? Quelle prise en charge possible ?

La formation BAFA n’est pas gratuite : le prix dépend des organismes, qui définissent leurs propres tarifs. En moyenne, il faut compter entre 350 euros et 600 euros par session, soit un total qui peut atteindre 1 000 euros. Si votre bourse ne vous permet pas de financer cette formation, sachez qu’il existe des aides. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’antenne régionale de votre Caisse d’Allocations Familiales – CAF –, Pôle Emploi, les Opérateurs de Compétences (OPCO), le conseil régional, le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ), le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS)… Vous pouvez également opter pour un BAFA citoyen. Le deal ? Vous êtes formé(e) en échange d’un engagement sous forme d’heures de bénévolat ou de projet citoyen.

Une fois votre BAFA en poche, vous pouvez escompter a minima le SMIC. Les salaires varient toutefois selon le niveau de responsabilités, le lieu où vous exercez, votre employeur (public ou privé) ou encore le type de contrat décroché (CDD, CDI, intérim…). Les animateurs expérimentés qui exercent dans le privé peuvent gagner autour de 2 000 euros brut par mois.

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre