Aller au contenu principal
personnage

Animateur / Animatrice pour enfants sans le BAFA : quelles alternatives ?

3 minutes
Publié le 05/11/2020 - Mis à jour le 19/11/2020

Si le BAFA est un véritable sésame en France pour pouvoir décrocher un emploi d’animateur/animatrice dans le monde de l'animation pour enfants, il a un coût. Vous n’avez pas le budget nécessaire pour le passer ? Vous avez raté l’épreuve ? Pas de panique, tout reste possible pour postuler.

L’obtention du Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur (BAFA) nécessite de suivre trois formations, facturées entre 350 euros et 600 euros chacune. S'inscrire au BAFA vous permet par la suite de prétendre au brevet d'aptitude aux fonctions de directeur (BAFD), une formation payante également.

Et bien qu’il existe en France des aides financières pour passer le BAFA, cela peut être un frein pour beaucoup qui souhaite travailler au contact des enfants ou des jeunes. Pour autant, cela ne signifie pas que vos recherches seront vaines et que vous ne pourrez pas décrocher un emploi d’animateur / animatrice dans un centre de loisirs, un centre aéré ou encore au cours d’un séjour en colonie de vacances.

Pourquoi ? Tout simplement parce que le législateur impose aux structures accueillant des mineurs un taux minimum d'encadrement et tous les animateurs recrutés ne doivent pas obligatoirement être titulaires du BAFA.

D’où ce conseil : si vous n’êtes pas diplômés, soignez votre lettre de motivation, vous aurez ainsi toutes vos chances pour postuler dans ce secteur qui recrute des CDD notamment. N’hésitez pas non plus à être original en misant sur un CV vidéo par exemple.

Existe-t-il des alternatives au BAFA ou des formations pour devenir animateur/animatrice pour enfants ?

Oui. Et elles sont nombreuses si vous êtes diplômé ! Parmi elles, le Brevet d'État d'éducateur sportif (BEES), le Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS), le Brevet d'État français d'animateur technicien de l'éducation populaire et de la jeunesse (BEATEP), le Brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien (BAPAAT)…

Autant de diplômes et de formations qui vous permettront de devenir animateur(trice) en accueils collectifs, centres aérés, colonies de vacances ou centres de loisirs sans avoir à passer le BAFA.

Idem si vous êtes titulaire d'un DUT spécialité carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle, un CAP petite enfance, une licence sciences de l'éducation, ou encore une licence STAPS.

Question subsidiaire : quelles sont les qualités nécessaires pour s’occuper d’enfants et/ou d’adolescents ?

Si la patience est mère de toutes les vertus, elle est assurément une qualité indispensable pour être animateur(trice) et encadrer les activités des jeunes en accueils collectifs (centres de loisirs, colonies). Il vous faudra également avoir le sens des responsabilités, de la motivation et savoir faire preuve d’empathie : dans le monde de l’animation, et plus particulièrement dans celui des enfants et des adolescents, la communication est primordiale !

En cumulant l’ensemble de ces qualités, vous permettrez aux enfants dont vous aurez la charge de passer des vacances inoubliables et, cerise sur le gâteau, cela augmentera vos chances de voir le directeur (ou la directrice) du centre de loisirs où vous travaillerez faire appel à vous et vous recrute l’année suivante. Une bonne expérience vous permettra de gagner du temps de recherche pour les années à venir !

Mentions légales
Logo

Pour voyager sans frais à l'étranger

Description de l'offre

1 carte de paiement internationale, 0 frais à l'étranger sur les paiements / retraits / virements, 1 appli et 1 agence...

Mention pédagogique

Le tout pour 2€/mois !

Je découvre l'offre