Aller au contenu principal
personnage

Parcoursup : à quelles formations puis-je candidater ?

6 minutes
Publié le 02/11/2020 - Mis à jour le 16/11/2020
L'Étudiant

Avec plus de 15 000 formations post-bac, l’immense majorité des cursus sont représentés sur la plateforme Parcoursup, du BTS aux grandes écoles en passant par le DUT. Taux de sélectivité, durée, contenu des enseignements ou encore possibilité de faire une alternance, on vous aide à y voir plus clair.

Niveau bac+2 : BTS, DUT et CPGE

Le BTS (Brevet de Technicien Supérieur)

Durée : deux ans.
Critères de sélection sur Parcoursup : la validation de demande d’inscription passe par l’étude du dossier scolaire, la lettre de motivation, ainsi qu’une épreuve écrite et orale pour certains BTS. Sur Parcoursup, les bacheliers professionnels bénéficient de places dédiées.
Contenu de la formation : la formation en BTS se déroule au lycée, avec un nombre d’élèves restreint. Trente heures de cours par semaine sont dispensées avec des Travaux Dirigés (TD) et des Travaux Pratiques (TP). Comptez huit à 12 semaines de stage par an.
Taux de réussite : 74,5 % au niveau national avec un taux plus élevé pour les bacheliers généraux. Deux étudiants sur trois obtiennent leur BTS en deux ans.
Alternance : l’alternance est possible pour la grande majorité des étudiants en BTS, à condition de trouver un employeur.
Les passerelles : elles sont très exceptionnelles en cas d’abandon en cours d’année. En revanche, le BTS peut mener à un DUT, une licence ou une grande école.
Poursuite d’études : vous pouvez opter pour la vie active, poursuivre en licence ou tenter d’intégrer une école de commerce ou d’ingénieurs sur concours.

Le DUT (Diplôme Universitaire de Technologie)

Durée : deux ans, mais une réforme est en cours pour l’allonger à trois ans à partir de la rentrée 2021. Renseignez-vous.
Critères de sélection sur Parcoursup : l’inscription en DUT passe par l’étude du dossier scolaire (notes, motivation, appréciations des professeurs…). Des critères différents sont observables selon les filières et les capacités d’accueil. Sur Parcoursup, les bacheliers professionnels bénéficient de places dédiées.
Contenu de la formation : même si les Instituts Universitaires de Technologie (IUT) sont intégrés à l’université, la formation en DUT ressemble plus à celle que l’on connaît en Section de Technicien Supérieur (STS), soit 30 heures de cours et Travaux Dirigés (TD), 10 semaines de stages minimum par an et un contrôle continu tout au long de l’année.
Taux de réussite : environ 77 % au niveau national, avec de faibles disparités selon les filières.
Alternance : elle est envisageable dans presque toutes les spécialités, mais encore plus présente dans certaines filières (Techniques de commercialisation, Gestion des entreprises et des administrations, Génie mécanique…).
Les passerelles : il est compliqué de se réorienter en cours d’année, sauf pour bifurquer vers un autre DUT.
Poursuite d’études : le DUT mène naturellement à une école de commerce ou d’ingénieurs (bac+5). Jusqu’alors, beaucoup de titulaires d’un DUT s’orientaient vers une Licence Professionnelle au sein de l’université. Une réforme est en cours, qui prévoit d’intégrer cette Licence Professionnelle au DUT pour porter la durée de ce dernier à trois ans.

Les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE)

Durée : deux ans.
Critères de sélection sur Parcoursup : accéder à une classe préparatoire via Parcoursup requiert un bon dossier (minimum 12/20 de moyenne). Pensez aussi à soigner votre lettre de motivation. Les bacheliers généraux sont privilégiés.
Contenu de la formation : un parcours en CPGE comprend 30 heures de cours par semaine et presque autant d’heures de travail personnel.
Taux de réussite : il n’y a pas de pourcentage de réussite, car la prépa ne délivre pas de diplôme, mais l’équivalent de 120 crédits ECTS (European Credits Transfer System). Certains candidats choisissent de redoubler leur deuxième année s’ils n’ont pas obtenu le concours visé.
Alternance : presque inexistante.
Les passerelles : avec les crédits ECTS, il est possible ensuite d’intégrer une licence.
Poursuite d’études : l’objectif, en CPGE, est de se préparer aux concours des grandes écoles (commerce, ingénieurs, Institut d’Études Politiques) et de valider ensuite un diplôme de niveau bac+5.

Niveau bac+2 à 5 : licence, grandes écoles, écoles spécialisées

La licence

Durée : trois ans (ou quatre en cas de « oui si » sur Parcoursup).
Critères de sélection sur Parcoursup : les licences ne sont a priori pas très sélectives, sauf en cas de double licence. Les admissions post-bac se font selon les capacités d’accueil. Les bacheliers issus de la filière technologique ou professionnelle peuvent voir leur admission conditionnée (« oui si ») par la mise en place d’un parcours aménagé.
Contenu de la formation : la formation en licence est théorique et les stages sont facultatifs, sauf pour les cursus professionnels. En revanche, il est possible de faire des semestres d’échange à l’étranger.
Taux de réussite : un quart des étudiants réussissent leur licence en trois ans. Les taux de réussite sont plus élevés chez les élèves issus d’un bac général.
Alternance : possible en Licence Professionnelle.
Poursuite d’études : possibilité de poursuivre en master (bac+5) à l’université.

Les grandes écoles post-bac

Durée : trois à cinq ans.
Critères de sélection sur Parcoursup : une première sélection se fait sur dossier, puis sur concours (écrit et oral) avec des frais d’inscription aux concours. Les bacheliers généraux et certains bacheliers technologiques (STI2D, STL, STMG) ont plus de chances d’intégrer ces écoles.
Contenu de la formation : en général, les étudiants suivent une formation théorique et généraliste les premières années avant de se spécialiser à partir du niveau master 1. Une grande place est accordée aux stages et à l’international.
Taux de réussite : on entend souvent dire que le plus difficile reste d’intégrer l’école. A priori, le taux de réussite est élevé.
Alternance : on compte environ 15 % d’apprentis dans les grandes écoles et l’apprentissage s’y développe de plus en plus.
Les passerelles : en principe, il est difficile de se réorienter. Il est toutefois possible d’intégrer l’université ou un IUT la première année.
Poursuite d’études : il est envisageable de travailler dès l’obtention du diplôme, qu’il s’agisse d’un bachelor ou d’un master. Mais la plupart des étudiants poursuivent jusqu’au master (bac+5). Dans les écoles d’ingénieurs, certains vont même jusqu’au doctorat (bac+8), à l’université.

Les écoles spécialisées post-bac

Durée : de trois à cinq ans selon le domaine (architecture, social, communication, paramédical…).
Critères de sélection sur Parcoursup : depuis 2019, la grande majorité de ces écoles sont présentes sur Parcoursup. Celles-ci vont regarder de près le dossier scolaire. Mais il est aussi possible de devoir passer par la case « concours » (écrit et entretien oral).
Contenu de la formation : les écoles spécialisées post-bac mêlent les cours théoriques à la pratique à travers des ateliers au sein de l’école et des stages.
Taux de réussite : s’il est plutôt élevé dans les formations paramédicales, il l’est beaucoup moins dans les écoles d’architecture ou d’art.
Alternance : plutôt que l’alternance, ce sont les stages qui sont privilégiés. Cependant, l’alternance est possible en école d’architecture ou d’art.
Les passerelles : si elles sont difficiles en cours d’année, il est envisageable d’intégrer un DUT, un BTS ou une licence à la fin de l’année.
Poursuite d’études : tout dépend de l’école, du secteur et du diplôme visé. Si pour un architecte, celui-ci s’obtient à bac+5 (avec possibilité de poursuivre ses études pour se spécialiser), il faut un bac+8 pour devenir expert-comptable.

Mentions légales